Une autre victime pour Équipe Québec


Trois-Rivières, vendredi le 27 août 2021 – Les représentants du Québec semblent inarrêtables depuis quelque temps. Après avoir balayé deux séries de suite, voilà qu’ils recommencent le coup en remportant les quatre matchs de la série contre les Boulders de New York. Avec cette séquence de 11 victoires consécutives, les Bleus trônent au premier rang de la division avec un match et demi d’avance sur ses poursuivants, les ValleyCats de Tri-City.

Encore une fois, les représentants du Québec n’ont fait qu’une bouchée de leurs rivaux de division en comptant un total de 46 points dans cette série de quatre matchs. Suite à ce fait d’arme, six joueurs du fleurdelisé possèdent une moyenne au bâton supérieure à .300 : Raphaël Gladu (.385), Louis-Philippe Pelletier (.322), Ruben Castro (.321), David Glaude (.307), Jeffry Parra (.304) et Connor Panas (.303).

Depuis son arrivée dans l’équipe, Gladu est devenu un rouage important pour la formation de Patrick Scalabrini. En plus d’afficher une moyenne au bâton hors norme, il compile déjà 40 coups sûrs, 22 points produits et 18 points comptés. Il exhibe aussi une moyenne de présence sur les buts impressionnante de .425.

La grande surprise de la saison est sans aucun doute les performances incroyables du Québécois Louis-Philippe Pelletier. À l’aide de sa vitesse phénoménale, il trône au premier rang de la ligue au niveau des points comptés avec 72, en plus d’afficher une excellente récolte de buts volés avec 35 cette saison. Il est aussi le premier joueur dans la Ligue Frontier à atteindre le plateau des 100 coups sûrs en 2021. 

David Glaude se retrouve aussi parmi les meneurs de l’équipe dans plusieurs catégories. Il mène pour les points produits (62) et les doubles (23), et se retrouve au deuxième rang pour les points comptés (63). D’ailleurs, on le retrouve au deuxième rang de la ligue à ce chapitre en plus d’être le troisième meilleur producteur de points dans la Frontier.

Équipe Québec peut compter sur deux excellents receveurs en Jeffry Parra et Ruben Castro. Les deux hommes masqués brillent en attaque et en défensive. Pas besoin de dire qu’il est très rare de retrouver autant de talent en arrière du marbre, peu importe le calibre. Afin de maximiser leur rendement, les deux joueurs s’échangent de position : lorsque Parra est en arrière du marbre, Castro est frappeur désigné, et vice versa. Les deux se distinguent à leur façon : Parra possède une force de frappe incomparable dans l’équipe en menant pour les circuits (13) tout en produisant beaucoup de points (61). De son côté, Castro est un joueur beaucoup plus rapide et polyvalent, en plus de montrer une constance au bâton irréprochable.

Connor Panas continue de briller défensivement. L’avant-champ d’Équipe Québec sort régulièrement des petits bijoux au premier coussin. Agile comme un chat, il est capable d’aller chercher des balles qui semblaient pourtant impossibles à attraper. Panas connaît également de bons moments au bâton lui qui se retrouvait sous la barre des .300 au bâton il y a à peine une semaine.

Avant de terminer, il ne faut pas oublier le brio de l’artilleur partant Miguel Cienfuegos, qui comme son nom l’indique, est en feu par les temps qui courent. Alors qu’il était l’homme de confiance de Scalabrini pour le troisième match, Cienfuegos a encore une fois été imparable au monticule. Il n’a accordé que trois coups sûrs et un point en sept manches de travail, tout en ajoutant neuf victimes à sa fiche. Il montre maintenant une récolte de 8 victoires, 6 défaites et 65 retraits au bâton.

This image has an empty alt attribute; its file name is aiequipe-quebec-victime.jpg
Équipe Québec aura de pain sur la planche lors de la prochaine série. La formation québécoise passe la fin de semaine à Washington où elle affrontera les Wild Things dans une série de trois matchs. L’équipe de la Pennsylvanie est également engagée dans une course aux séries dans sa division, elle qui se retrouve au deuxième rang de sa division avec une fiche de 44-36.

Mouvements de personnel

Équipe Québec rapatrie son releveur étoile Andrew Case pour la fin de la saison. Case avait été prêté aux Olmecas de Tabasco dans la Ligue Mexicaine pour la saison. Avec une moyenne de points mérités de 1.80 et quatre sauvetages, il viendra compléter une relève déjà bien garnie. Les Bleus ont également mis sous contrat le joueur de champ extérieur Dustyn Macaluso.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s