ASSOCIATION ENTRE LES LIONS DE TROIS-RIVIÈRES ET BPM SPORTS

Montréal, le 1 décembre 2022 – L’organisation des Lions de Trois-Rivières est fière de s’associer à BPM Sports, qui diffusera des matchs de leur saison 2022-2023. Les rencontres du 2 décembre, 29 décembre, 18 février et 25 mars s’ajouteront donc à la programmation de BPM Sports.       


« Notre nouvelle entente avec BPM Sports représente un ajout important pour notre organisation. Cette association concorde avec notre vision à long terme, soit de faire rayonner notre équipe majoritairement québécoise à travers toute la province. Nous pourrons ainsi nous assurer d’une visibilité supplémentaire tout en offrant aux auditeurs des matchs de hockey de qualité», mentionne le président chef de la direction des Lions de Trois-Rivières, Mark Weightman.          

Cette association permettra donc aux deux acteurs importants du monde du sport québécois d’unir leurs forces afin de présenter plusieurs événements supplémentaires aux auditeurs tout en faisant rayonner un produit d’ici, à travers la province. En effet, l’équipe dirigée par le directeur général, vice-président des opérations hockey et entraîneur-chef, Marc-André Bergeron, pourra faire valoir la qualité des matchs et du spectacle offerts au Colisée Vidéotron à un plus vaste auditoire. De plus, un entraîneur de l’équipe affiliée aux Canadiens de Montréal offrira sporadiquement des chroniques « hockey » aux auditeurs de BPM Sports.   


« Nous sommes fiers de renouveler notre entente de diffusion de matchs avec les Lions de Trois-Rivières; Un partenariat qui s’inscrit dans notre volonté de célébrer le sport à travers toute la province », note le directeur de la programmation de BPM sports, Yves Bombardier.

Le début de la collaboration entre les deux organisations aura lieu le 2 décembre prochain lors du début d’une séquence de deux matchs opposant les félins trifluviens au Heartlanders de L’Iowa. Pour de plus amples renseignements ou pour vous procurer des billets, veuillez visiter le http://www.lions3r.com. Afin de vivre l’action des matchs des Lions en direct sur les ondes de BPM Sports, consultez le www.bpmsports.ca.    

(André Butch Bouchard: albp@sympatico,ca)
 

Le joueur le plus utile de retour dans le nid!

View this email in your browser  
Le joueur le plus utile de retour dans le nid!
  Trois-Rivières, le 30 novembre 2022 – Le gérant des Aigles Matthew Rusch a lancé l’entre-saison en force en s’assurant les services du joueur le plus utile l’été dernier, le voltigeur Louis-Philippe Pelletier, en vue de la saison 2023.


Bougie d’allumage par excellence pour les Oiseaux, Pelletier a connu une formidable saison offensive, fracassant au passage des records de concession pour la moyenne au bâton (,340), les doubles (31) et les points marqués (81). Son brio lui a même valu une invitation au match des Étoiles de la Ligue Frontière qui s’est déroulé à Washington, en Pennsylvanie.

« C’est un honneur pour moi de défendre les couleurs des Aigles et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je serai de retour au stade Quillorama l’été prochain, avec comme objectif de mener notre équipe vers le championnat! », mentionne le Québécois de 26 ans.

Pelletier amorcera sa troisième saison dans la Ligue Frontière après avoir endossé l’uniforme d’équipe Québec en 2021 et celui des Aigles en 2022. En 175 matchs dans ce circuit, il a maintenu une moyenne au bâton de ,334 en plus de claquer 239 coups sûrs, dont 58 doubles et 21 circuits, et marquer 166 points. À ces statistiques, il a également ajouté 63 buts volés.

Pour le gérant Rusch, qui entamera sa deuxième campagne à titre de gérant des Aigles en 2023, il ne faisait aucun doute que sa formation allait s’orchestrer autour de son spectaculaire voltigeur.

« L-P est un incontournable pour notre équipe. C’est un joueur-étoile qui fait tout très bien sur le terrain en plus d’être un favori des amateurs. Nous sommes heureux de pouvoir miser sur lui pour bâtir notre formation. »

Quant au président René Martin, il se réjouit de pouvoir compter sur le retour de Pelletier en tant que tête d’affiche. « Les partisans l’adorent. Il va être le point de mire de notre image d’équipe. Ça va être encore très excitant de pouvoir le voir à l’œuvre chez nous, à Trois-Rivières. »

Le camp d’entraînement des Aigles se mettra en branle vers la fin du mois d’avril en vue de la deuxième saison de la concession au sein de la Ligue Frontière. Le premier match est prévu le 12 mai alors que les Aigles rendront visite aux ValleyCats de Tri-City. Puis, l’ouverture locale aura lieu le 23 mai alors que les Crushers de Lake Erie seront de passage au parc de l’Exposition.
  -30- Source :
Vincent Gauthier
Coordonnateur des communications
Aigles de Trois-Rivières
marketing@lesaiglestr.com  

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca) (Source: AIGLES de Trois-Rivières)

AUGER-ALIASSIME ET SHAPOVALOV MÈNENT LE CANADA AU PREMIER TITRE DE LA COUPE DAVIS

27 NOVEMBRE 2022

Frank Dancevic, Alexis Galarneau, Vasek Pospisil, Felix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Gabriel Diallo se tiennent derrière le trophée de la Coupe Davis.

Photo : Martin Sidorjak

Cela a pris 109 ans, mais le Canada est enfin au sommet du monde.

Pour la première fois de l’histoire, Équipe Canada présentée par Sobeys a remporté le titre de la Coupe Davis, dimanche, balayant l’Australie en finale avec deux victoires consécutives gracieuseté de Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime.

Le Canada a remporté le titre lors de sa troisième finale de la Coupe Davis, après avoir perdu à ses débuts en 1913, puis lors de la première édition de la finale remaniée en 2019.

Après deux remontées spectaculaires en quart et en demi-finale, la finale a été relativement simple, Shapovalov et Auger-Aliassime ayant tous deux vaincu leurs adversaires australiens pour sceller la victoire après seulement deux matchs.

Auger-Aliassime a marqué le point décisif en battant Alex de Minaur en deux manches consécutives 6-3, 6-4. Le numéro 1 canadien n’a pas vu son service brisé en quatre matchs en finale et a remporté huit matchs consécutifs en simple et en double combinés depuis la phase de groupes à Valence il y a deux mois.

Cherchant à sceller la victoire du Canada, Auger-Aliassime a surmonté un combat féroce de de Minaur, qui a pressé fort le Canadien, mais n’a jamais été en mesure de briser le service dans le match.

De Minaur a laissé peu de marge à Auger-Aliassime, ne commettant que quatre erreurs non forcées. Mais le Canadien a réussi à gagner 71 pour cent de ses points de service et a sauvé les huit points de bris auxquels il a fait face.

Auger-Aliassime a été sous pression tôt, tirant de l’arrière 15-40 à son premier jeu de service. Mais malgré des difficultés tôt avec son premier service, il a été en mesure de sauver les deux avec des frappes agressives.

Une autre balle de bris est venue et est allée pour de Minaur lors de son match retour suivant avant qu’Auger-Aliassime ne renverse la situation. Il a raté sa première balle de break dans le quatrième jeu, mais à 4-3, il a été en mesure de percer et de se mettre en place pour servir le premier set.

Encore une fois, le Canadien a dû sauver des points de bris dans son premier jeu de service du deuxième set, mais a réussi à s’échapper d’un autre trou de 15-40.

Tout comme le premier set, il a utilisé une grosse prise pour renverser l’élan. Un jeu après avoir sauvé des points de break, il a converti les siens pour prendre l’initiative dans le set décisif.

De Minaur a refusé de partir et a eu une occasion en or de revenir dans le set lorsqu’il a mené à -40 dans le sixième jeu, mais une frappe courageuse du Canadien a effacé les trois points de bris pour conserver l’avance.

Avec un puissant retourneur comme de Minaur, conclure le match n’allait jamais être facile. L’Australien a pris une avance de 30 points alors qu’Auger-Aliassime a servi pour le match, mais à aucun moment cette semaine, Auger-Aliassime n’a montré de signes de pression. Il a récolté quatre points consécutifs pour remporter la victoire du Canada.

La victoire d’Auger-Aliassime a été rendue possible grâce à une autre victoire en deux manches plus tôt dans la journée de Denis Shapovalov, qui a marqué le premier point pour le Canada en battant Thanasi Kokkinakis.

Après avoir perdu trois manches consécutives crève-cœur à ses deux premiers matchs en simple, Shapovalov a rapidement pris le contrôle de son match contre Thanasi Kokkinakis et n’a jamais laissé son adversaire australien revenir dans le match, mettant le Canada au bord de la victoire avec une victoire de 6-2, 6-4.

Ce fut une solide performance de la part du Canadien, qui a frappé 23 coups gagnants et converti quatre des sept points de bris. Il a donné peu d’occasions à Kokkinakis de revenir dans le match, sauvant trois des quatre points de bris sur son propre service.

Tout comme son match de simple en demi-finale, Shapovalov est sorti rapidement de la porte, brisant le premier jeu de service de son adversaire. Cette fois, cependant, il a gardé le pied sur l’accélérateur, profitant d’un jeu passif de Kokkinakis pour faire un double break et une avance de 4-0.

Kokkinakis n’a pas eu de réponse à la puissante frappe du Canadien au premier set et bien qu’il ait réussi à obtenir son service, Shapovalov n’a laissé aucune chance à son adversaire au retour de revenir dans le set.

Shapovalov a gardé le pied sur l’accélérateur tôt au deuxième set, forçant une erreur de la raquette de Kokkinakis à briser pour prendre une avance de 2-1.

Pour la première fois du match, le Canadien s’est retrouvé sous pression au service alors qu’il tentait de consolider le bris. Shapovalov a fait face à trois points de bris dans le quatrième jeu, mais il a réussi deux as et un coup droit gagnant.

Kokkinakis a donné à Shapovalov une chance de servir en fin de match lorsqu’il a commis une double faute sur la balle de bris à 2-4. En tentant de servir le match, le Canadien a finalement craqué en redonnant l’un des bris avec quelques erreurs. Mais quand il s’est levé pour servir la deuxième fois à 5-4, il n’a pas commis d’erreur.

C’est la deuxième année consécutive qu’un pays remporte les grandes compétitions internationales par équipes. Le Canada, mené par Auger-Aliassime et Shapovalov, a également remporté la Coupe ATP pour commencer la saison. Auger-Aliassime a présenté une fiche de 3-0 dans la compétition par équipe, ajoutant une victoire avec Team World à la Coupe Laver.

(André Butch Bouchard: alp@sympatico.ca)

(Source: TENNIS CANADA)

TROIS CLASSES DE RALLYCROSS À ÉNERGIES RENOUVELABLES

SUR LA GLACE TRIFLUVIENNE EN PLUS DUN CONCOURS DE GIN ULTRA-LOCAL

(Photo: André Butch Bouchard)
Trois-Rivières, le 25 novembre 2022 – Le montage du circuit est débuté tout comme la vente de billets: tout est en place pour le NITRO RALLYCROSS QUÉBEC@GP3R, première compétition de rallycross sur glace électrique et à nouvelles énergies en Amérique. Les 20 et 21 janvier, le circuit glacé de 1,5km sera survolé par des bolides deux fois plus puissants que ceux de la NASCAR Pinty’s aux mains de pilotes – dont le légendaire Travis Pastrana – assez fous pour tenter de les dompter!

« À moins deux mois de l’événement – exactement un mois avant Noël et en plein Vendredi Noir! – les billets sont finalement en vente! On espère que la vente démarrera aussi vite que les voitures de rallycross électrique que nous accueilleront! », a dit Dominic Fugère, directeur général du GP3R en ajoutant que les bolides FC1-X de la série NITRO RALLYCROSS peuvent accélérer de 0 à 100km/h en 1,5 secondes!                    

Quatre types de places, offrant tous une vue imprenable du circuit, sont offerts sur le www.gp3r.com/nitro
à partir de 40$ (taxes et frais de service en sus):

            – de l’admission générale sans places réservées à l’extérieur;

            – des places de gradins réservés dans les tribunes intérieures chauffées de l’Hippodrome 3R

            – des tables d’hospitalité avec service de restauration et de bar disponibles et;

            – des places de loges au Salon de Jeux de Trois-Rivières avec repas et consommations incluses.

Grâce à la collaboration habituelle des équipes de l’Hippodrome3R et du Salon de Jeux de Trois-Rivières, le montage du circuit a pu débuter des la réception des derniers détails de l’entente entre le GP3E et la série NITRO RALLYCROSS. Déjà, la majorité des blocs de béton qui protégeront pilotes et public sont installés. Ne reste plus à Dame Nature d’amener froid et neige afin de pouvoir préparer la surface glacée de plus de 50cm et monter les bancs de neige qui délimiteront le tracé.

Le Gouvernement du Québec, à travers son ministère du Tourisme, a offert un des premiers appuis – il y a plus de quatre ans – à la venue de cet événement hivernal majeur.

« Cette course bonifie l’offre touristique de la Mauricie et va permettre à Trois-Rivières, encore une fois, de rayonner à l’international. Félicitations à toute l’équipe du GP3R pour avoir travaillé très fort afin d’amener cet événement d’envergure chez nous. » Jean Boulet, député de Trois-Rivières, ministre du Travail, ministre de la région de la Mauricie et de la région du Nord-du-Québec.

DES VOITURES PROPULSÉES EXCLUSIVEMENT PAR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

En plus des voitures FC1-X électriques deux autres classes de véhicules seront en piste, propulsées par la même essence synthétique renouvelable P1 ECO 100 RS qui a servi au Défi Urbain Chevrolet du GP3R 2022. En plus de voitures des championnats canadien et québécois de rallye de performance, la série NITRO SXS, mettant en vedette des véhicules côte-à-côte Can-Am tous identiques, seront en piste. C’est d’ailleurs un pilote québécois, le jeune Grégoire Michaud de Sainte-Madeleine, qui mène le championnat NITRO SXS n’ayant jamais terminé hors du podium en six épreuves et vainqueur de la dernière course à Phoenix.

« Je suis vraiment heureux de venir courir chez-nous et d’arriver en tête du classement a dit le jeune pilote. J’ai pris tout le monde – même Travis Pastrana –  par surprise avec mes performances depuis le début de la saison. Et comme je connais la glace, je ne m’attend à rien de moins que de me battre pour la victoire à Trois-Rivières! »

Travis Pastrana, idéateur et champion 2021 de la série NITRO RALLYCROSS, ne cache pas son enthousiasme à amener sa gang de malades et leurs bolides électrique absolument déments sur la glace trifluvienne. Hi Brett,

« Nous sommes vraiment crinqués à l’idée d’amener le NITRO RALLYCROSS sur la glace au GP3R, a dit Pastrana. Nous croyons qu’il est important que nos pilotes composent avec un grand éventail de circuits et de surfaces afin qu’ils offrent aux amateurs le sport auto le plus électrisant possible. »

LE GRAND PRIX DES GINS DE TROIS-RIVIÈRES: UN CONCOURS ORIGINAL POUR
ÉLIRE LE GIN OFFICIEL DU GP3R 2023

L’équipe du GP3R a choisi de profiter de ce nouvel événement hivernal pour lancer le Grand Prix des gins de Trois-Rivières, une compétition qui permettra aux gins de notre région de rivaliser pour le titre de GIN OFFICIEL DU GP3R 2023.

« Comme nous avons la chance d’amener un événement à rayonnement international chez nous et que Tourisme Québec a été un des partenaires de la première heure de cet événement hivernal, nous cherchions une façon d’y mettre en valeur les talents, le terroir et la passion de chez nous, a ajouté Dominic Fugère. L’idée du Grand Prix des gins de Trois-Rivières nous est venue toute naturellement. Nous sommes convaincus que cette compétition ludique et bon enfant sera appréciée de nos visiteurs autant qu’elle le sera de nos distillateurs locaux. »

Les spiritueux participants seront évalués par le grand public, par un jury d’experts et par un panel de pilotes dans deux boissons : une figure imposée qui sera un grog chaud ainsi qu’un cocktail de style-libre au choix du distillateur pour mettre son produit en valeur. Au terme de l’évaluation tripartite, le gin gagnant se verra octroyé la palme de GIN OFFICIEL DU GP3R 2023 et aura le privilège d’être servi sur lors de l’événement du 4 au 13 août prochains.

Le premier NITRO RALLYCROSS QUÉBEC@GP3R se déroulera sur le site de l’HIppodrome 3r et du Salon de Jeux de Trois-Rivières les 20 et 21 janvier prochains. Les billets sont en vente au WWW.GP3R.COM/NITRO

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

COUPE VANIER CANADA VIE: LE ROUGE ET OR CHAMPION POUR LA 11E FOIS!

Le ROUGE et OR Football de l’Université Laval a démontré tout un caractère, en remportant la Coupe Vanier pour une onzième fois, en triomphant des coriaces Huskies de la Saskatchewan, par le compte de 30 à 24. Il s’agit d’un moment historique pour les Lavallois et pour les fans qui ont suivi l’équipe dans les circonstances!

En fait, c’était l’égalité 3-3 après un quart puis 17-17 à la demie, mais la troupe de Glen Constantin a pris l’ascendant grâce aux cinq placements de Vincent Blanchard, un record de la Coupe Vanier, et un touché sur un jeu surprise à la porte des buts, lorsque le receveur Kevin Mital a lancé une passe de touché à David Dallaire au quatrième quart.

Auteur de 8 attrapés pour des gains de 142 verges, Kevin Mital a reçu le trophée Ted Morris du joueur offensif du match. Le secondeur Charles-Alexandre Jacques pour sa part reçu le trophée Bruce Coulter du joueur défensif du match, lui qui a cumulé 5,5 plaqués, soit 1 en solo et 9 assistés.

L’allure du match
Les Huskies ont frappé les premiers lors d’une séquence offensive de 71 verges. La défensive lavalloise s’est toutefois levée au bon moment, limitant les dégâts à un placement de 20 verges de David Solie. Le Rouge et Or a répliqué de la même façon dès la séquence suivante. L’attaque a franchi 67 verges et Vincent Blanchard a réussi sa frappe de 15 verges pour créer l’égalité 3-3.

Ce sont des touchés que les deux équipes se sont échangé en début de deuxième quart. D’abord, Mason Nyhus a lancé une passe de touché de 3 verges à Everrett Iverson. Puis, Kalenga Muganda a lui aussi eu besoin de 3 verges pour courir jusque dans la zone des buts pour le premier majeur de sa carrière universitaire qui ramenait tout le monde à la case départ, 10-10.

Le Rouge et Or a pris les devants sur un bon vieux rouge lors du botté d’envoi suivant de Vincent Blanchard, mais les Huskies ont traversé le terrain à nouveau, complétant le travail sur une passe de 3 verges de Nyhus à Rhett Vavra qui a redonné une avance de 17-11 à la Saskatchewan. Blanchard s’est chargé de ramener le Rouge et Or dans le match grâce à deux placements. Un de 28 verges, puis alors que le temps expirait, le deuxième plus long placement de l’histoire de la Coupe Vanier, une frappe de 49 verges qui a fait 17-17.

C’est encore une fois grâce à son botteur que le Rouge et Or a repris les devants au troisième quart. Le quatrième placement de Vincent Blanchard sur une courte distance de 10 verges, a porté le pointage à 20-17. Le joueur par excellence au pays a ensuite fait de la magie au quatrième quart. Après avoir provoqué une pénalité dans la zone des buts qui a donné un premier jeu à la ligne de 1 des Huskies, Kevin Mital a reçu directement la remise avant de lancer le ballon à David Dallaire laissé fin seul. Ce jeu surprise a donné une avance de 10 points au Rouge et Or, 27-17.

Les Huskies ont ensuite menacé sur deux séquences de suite. La défensive lavalloise a réussi un coup d’éclat lors de la première, alors que Félix Petit a intercepté Mason Nyhus dans la zone des buts.

Nyhus a pris sa revanche quelques minutes plus tard, complétant une poussée de 51 verges par une passe de 3 verges à Daniel Wiebe.

Après transformation, c’était Laval 27, Saskatchewan 24 avec moins de 5 minutes à faire au match. Vincent Blanchard, encore lui, a ajouté trois points d’assurance au Rouge et Or grâce à son cinquième placement du match avec 1:56 à jouer.

Statistiques à retenir

  • Le Rouge et Or, qui en était à sa 13e participation à la finale de la Coupe Vanier à la 26e saison de son histoire, a maintenant une fiche de 11-2.
  • De ces 13 duels, trois étaient contre la Saskatchewan. Laval a maintenant une fiche de 3-0, après les victoires de 13-8 en 2006 et 7-1 en 2004.
  • C’est la 2e défaite en autant d’années pour les Huskies à la Coupe Vanier, eux qui avaient perdu 27-21 contre Western en 2021 au PEPS. Ils ont maintenant une fiche de trois victoires et huit défaites, et leur dernière conquête remonte à 1998, alors qu’ils avaient vaincu Concordia 24-17.
  • Les 5 placements de Vincent Blanchard égalent un record de la Coupe Vanier co-détenu par Boris Bede (2013) et Christopher Milo (2010) du Rouge et Or, Frank Jagas (1994) de Western et Greg Vavra (1983) de Calgary.
  • Dans l’histoire de la Coupe Vanier, un seul botteur a réussi un placement plus long que celui de 49 verges de Vincent Blanchard au deuxième quart. En 1995, Brian Mlachak des Dinos avait converti une tentative de 50 verges dans une victoire de 54-24 de Calgary sur les Mustangs de Western.
  • Arnaud Desjardins a complété 27 de ses 36 passes pour des gains de 397 verges.
  • Le vétéran Antoine Dansereau-Leclerc a brillé avec 8 attrapés pour des gains de 119 verges.
  • Pour un deuxième match de suite, Kalenga Muganda a mené les siens avec 76 verges au sol.
  • Défensivement, Maxym Lavallée a obtenu 7,5 plaqués (7 en solo), un sommet d’équipe.
  • En somme, une belle victoire d’équipe et à n’en pas douter le Rouge et Or a su être opportuniste et a pu saisir l’occasion au bon moment. Encore une fois, il a démontré une fois de plus qu’il savait gagner au sous l’habile direction de l’imbattable GLEN CONSTANTIN!
  • (André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)
    • (Collaboration: Communications ROUGE et OR)

  FINALES DE LA COUPE DAVIS : LE CANADA S’IMPOSE FACE À L’ALLEMAGNE ET ACCÈDE À LA DEMI-FINALE


  Équipe Canada a vaincu l’Allemagne 2-1 lors de son match d’entrée à Malaga
   
Malaga, Espagne, le 24 novembre 2022 — Le Canada a franchi avec succès les quarts de finale des Finales de la Coupe Davis par Rakuten en s’imposant 2-1 contre l’Allemagne. La victoire permet ainsi à Équipe Canada présentée par Sobeys d’accéder à la demi-finale contre l’Italie, qui a vaincu les États-Unis 2-1, ce matin.
 
L’Ontarien Denis Shapovalov (18e) avait le mandat de donner le coup d’envoi à ce quart de finale en affrontant le redoutable Jan-Lennard Struff (152e). Malheureusement, Struff continue d’être une épine dans le pied de Shapovalov, qui a subi une sixième défaite en neuf rencontres face à l’ancienne 29e raquette mondiale. Cette fois, le Canadien est tombé en des comptes de 6-3, 4-6 et 7-6(2). Après avoir concédé la première manche à son rival, Shapovalov s’est ressaisi et a réussi à créer l’égalité, notamment grâce à un superbe jeu au service (7 aces, 94 % de succès sur ses premières balles). Lors de la manche décisive, alors qu’il tirait de l’arrière par la marque de 5-2, il a également fait preuve de résilience pour combler l’écart et forcer la tenue d’un jeu décisif. Cependant, il n’a pas été en mesure de concrétiser la remontée face à un adversaire intraitable.
 
« Mon match de simple a été difficile, a admis Shapovalov. Struff est un adversaire qui m’a toujours donné du fil à retordre. Il est toujours solide dans les matchs importants. J’ai eu un peu de mal avec mon synchronisme et avec mon service. Cependant, je pense qu’en général, c’était une bonne bataille et le niveau était assez élevé à plusieurs moments du match. »
 
Le Québécois Félix Auger-Aliassime (6e) a toutefois permis au Canada de créer l’égalité dans la rencontre en remportant le deuxième match 7-6(1) et 6-4 aux dépens du joueur numéro un allemand, Oscar Otte (65e). Auger-Aliassime, qui possède maintenant une fiche parfaite de deux victoires face à Otte, s’est à nouveau montré dominant, s’appuyant entre autres sur son service (15 aces comparativement à 5 pour l’Allemand) et son coup droit dévastateur (21 coups gagnants contre 7). Au cours de l’engagement, le Canadien n’a d’ailleurs jamais été réellement mis sous pression, ne faisant face qu’à une seule tentative de bris qu’il a repoussé facilement en route vers sa quatrième victoire en simple à la Coupe Davis.
 
En conférence de presse, Auger-Aliassime n’avait cependant que de bons mots pour son rival, qu’il a affronté il y a quelques semaines à Valence :
 
« Nous nous sommes affrontés il n’y a pas si longtemps dans des conditions semblables. J’avais alors gagné deux bonnes manches et perdu un jeu décisif. Je m’attendais à ce qu’il serve bien et n’importe quel joueur est dangereux quand il sert bien. Je devais donc être prudent et rester vigilant. Toutefois, quand la balle était en jeu, j’ai gagné plus d’échanges que lui, ce qui m’a permis de remporter le match. »
 
Le sort de la rencontre a finalement été scellé par le double décisif qui a opposé les Canadiens Denis Shapovalov et Vasek Pospisil aux Allemands Tim Puetz et Kevin Krawietz. Si le duo d’Équipe Canada s’est retrouvé en difficulté dès le départ en concédant la première manche 6-2, il s’est en revanche vite repris en main au deuxième acte. Galvanisés par une foule canadienne bruyante, les deux joueurs ont littéralement renversé la vapeur en remportant trois jeux consécutifs au deuxième engagement pour prendre les devants 4-1. Tirant profit de ce revirement de situation, Pospisil et Shapovalov ont par la suite maintenu la cadence pour finalement arracher la victoire en des comptes de 2-6, 6-3 et 6-3.

« C’est toujours incroyable de gagner. Aujourd’hui a té un parfait exemple de ce qui peut se produire à la Coupe Davis. La tâche était difficile et nous avons été mis à rude épreuve de plusieurs façons, a déclaré le capitaine canadien Frank Dancevic après la rencontre. Cependant, quand ces gars-là font preuve d’une telle énergie, ils peuvent battre n’importe quelle équipe. C’était incroyable à regarder. Ils ont tout donné sur le court, et une fois qu’ils ont trouvé leur rythme, ils ont [vraiment] pris le contrôle du match. »
 
Un autre grand défi atteint le Canada, samedi. En effet, il croisera le fer avec l’Italie en demi-finale. La rencontre sera disputée à compter de 7 h (HNE) au Palacio de Deportes José María Martín Carpena et elle sera diffusée en direct sur les ondes de TVA Sports (français) et de Sportsnet (anglais). L’alignement officiel sera dévoilé une heure avant le début de la rencontre.
 
(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)
(NB: Communiqué TENNIS CANADA)

 

Capitaine Suzuki maître à bord

Par Marc Bureau: lametropole.com

Nick Suzuki n’est pas le plus démonstratif dans le vestiaire, mais prêche par l’exemple sur la patinoire. Marc Bergevin n’aura pas fait que de mauvais coups comme directeur général du Canadien, la transaction Pacioretty-Suzuki avec les Golden Knights de Las Vegas fut un coup de maître, un vol !

On doit aussi à Bergevin la sélection de Goal Caufield. Le tandem Suzuki-Caulfield est l’un des plus explosifs dans la Ligue nationale présentement. Il y a belle lurette qu’on a vu un joueur du Canadien dans le top 10 des meilleurs compteurs dans la LNH. Il marque non seulement des buts, le 14 du tricolore, mais l’adversaire en compte rarement lorsqu’il est sur la patinoire (+6), c’est aussi le cas pour Caufield (+3). Suzuki mérite amplement le C sur son chandail. L’ex-entraîneur du Canadien, Michel Therrien, avait déjà confié à des amis lors d’un tournoi de golf que Pacioretty fut le pire capitaine dans l’histoire des glorieux. Therrien avait nié par la suite avoir tenu de tels propos, encore la faute des maudits journalistes. Chose certaine, cette fois on a fait le bon choix, et le capitaine Suzuki est là pour longtemps. Enfin, de la stabilité pour les années à venir.

Ce n’est pas un seul joueur qui soulève la foule au Centre Bell par le temps qui court, mais deux en particulier en Suzuki et Caufield, du jamais vu depuis Alex Kovalev. Le trio Suzuki, Caufield et Dach (une acquisition de Hughes) représente une force de frappe que le Canadien n’a pas eu depuis le trio Lemaire, Lafleur et Shutt. Dach présente lui également des statistiques fort intéressantes, quatre buts et neuf passes, et + 5 à sa fiche.

Deux gardiens pour le prix d’un

Martin St-Louis peut miser sur deux gardiens fiables, l’entraîneur des gardiens Éric Raymond, que j’ai connu alors qu’il évoluait pour le Collège français dans la ligue Junior majeure du Québec, fait de l’excellent travail notamment avec le jeune Samuel Montembeault que j’ai eu l’opportunité de voir à l’œuvre plusieurs fois alors qu’il évoluait pour L’Armada de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ. Ainsi, pour moins de dix millions $ par année, le salaire de Carey Price, le Canadien a deux bons gardiens.

Il y a encore loin de la coupe aux lèvres, j’en conviens, mais c’est un maudit bon début. Et n’y a personne qui s’ennuie de Ducharme, encore là, très bonne décision de Kent Hughes le choix de Martin St-Louis comme entraîneur-chef de la Sainte Flanelle, lui il a compris Let’s the children play. Finalement, et contre toute attente, nous aurons droit à une très bonne saison, un peu de baume à l’approche d’un hiver vigoureux


LES REMPARTS TOUCHÉS PAR LA FIÈVRE DU « VENDREDI FOU »

Québec, le jeudi 24 novembre 2022  — La direction des Remparts de Québec a dévoilé ce matin les détails entourant les promotions du «Vendredi Fou » qui seront disponibles dès le jeudi 24 novembre, 10 heures.

Pour le « Vendredi Fou »,  les amateurs des Remparts pourront bénéficier de différents rabais, que ce soit à l’achat de billets pour assister à un match, d’items à la boutique souvenirs ou encore via l’encan spécial du « Vendredi Fou ».

Promotions du « vendredi fou »

Achat de billets   

  • Deux (2) matchs pour le prix d’un à l’achat de billets pour les matchs du 6 et 18 janvier ou ceux du 7 et 18 janvier;
  • Offre en vigueur du jeudi 24 novembre, 10 h au mardi 29 novembre, 23 h 59.

Rabais à la boutique souvenirs

  • 50 % de rabais sur les montres Remparts / Samuel Bouki
  • Obtenez une carte-cadeau d’une valeur de 10 $ à l’achat de 50 $ d’items de la boutique souvenirs
  • Obtenez une carte-cadeau d’une valeur de 25 $ à l’achat de 100 $ d’items de la boutique souvenirs
  • Offre en vigueur du vendredi 25 novembre à compter de 17 h jusqu’à la fin du match du samedi 26 novembre

Encan spécial du « Vendredi Fou » 

  • Plusieurs items spéciaux seront disponibles à l’encan, dont les chandails autographiés et portés par les Backstreet Boys lors de leur spectacle au Centre Vidéotron du 2 septembre dernier.
  • L’encan débutera le jeudi 24 novembre à 10 heures pour se terminer le samedi 10 décembre à 19 heures.

Un weekend festif et sportif au Centre Vidéotron

Rappelons que les Remparts disputeront un programme double cette fin de semaine au Centre Vidéotron.  Ce vendredi, 25 novembre lors du match Rock, présenté par BLVD 102.1, les amateurs de hockey et de rock pourront faire d’une pierre deux coups puisque dans le cadre des soirées spectacles Pepsi Zéro, ce sera au tour du groupe HELLSBELLS de sauter sur la scène en après-match pour un spectacle hommage à ACDC.  Pour l’occasion, les Remparts affronteront le Drakkar de Baie-Comeau à compter de 19 heures. 

Dès le lendemain, samedi 26 novembre, un autre programme double est à l’horaire, alors que le match de la Coupe Vanier, mettant aux prises le Rouge et Or de l’Université Laval aux Huskies de la Saskatchewan sera diffusé sur l’écran géant du Centre Vidéotron à compter de 13 heures. Les Remparts affronteront par la suite les Olympiques de Gatineau dans le cadre du match MAXI qui débutera exceptionnellement à 16 h 30.  Les portes du Centre Vidéotron ouvriront dès 12 h 30 et les amateurs pourront, pour l’occasion, profiter de différentes promotions offertes dans les concessions.

Les amateurs qui effectueront l’achat de billets pour chacune de ces parties pourront donc assister à du hockey enlevant, à un spectacle rock vendredi et à la finale de la Coupe Vanier samedi.

Les billets pour assister à l’une de ces deux parties sont présentement en vente sur ticketmaster.ca ou à la billetterie du Centre Vidéotron.  Pour un billet adulte, les prix sont de 20 $ et 21 $, pour les personnes de 65 ans et plus, il en coûtera entre 17 $ et 18 $, pour les étudiants le prix est de 14 $ – prix spécial de 10 $ pour le match du 26 novembre, alors que pour les enfants de 6 à 12 ans, il faudra débourser 11$.   Quant aux enfants de 0 à 5 ans, ils peuvent toujours assister aux matchs tout à fait gratuitement.

À propos des Remparts de Québec

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

Pour suivre les Remparts :  Facebook, Instagram et Twitter.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

UNE JOURNÉE DOUBLEMENT SPORTIVE AU CENTRE VIDÉOTRON

Match de la Coupe Vanier dès 13 heures et match Remparts vs Gatineau à 16 h 30

Québec, le mardi 22 novembre 2022 — La direction des Remparts de Québec a annoncé en fin d’après-midi que le match de la Coupe Vanier, mettant aux prises le Rouge et Or de l’Université Laval aux Huskies de la Saskatchewan sera diffusé sur l’écran géant du Centre Vidéotron à compter de 13 heures, ce samedi 26 novembre.  Les Remparts affronteront par la suite les Olympiques de Gatineau dans le cadre du match MAXI qui débutera exceptionnellement à 16 h 30.  Les portes du Centre Vidéotron ouvriront dès 12 h 30.

Pour souligner en grandes pompes cette 13e participation du Rouge et Or à la Coupe Vanier, emblème de la suprématie du football universitaire canadien, plusieurs promotions exceptionnelles seront offertes aux détenteurs de billets du match des Remparts qui voudront faire d’une pierre deux coups et assister à une journée sportive enlevante :

ü Promotion étudiante : le prix des billets pour les étudiants sera de 10 $ et pourront être achetés sur ticketmaster.ca ou sur place à la billetterie du Centre Vidéotron;

ü Promotion sur la bière Budweiser et Bud Light : 30% de rabais * pendant toute la durée de l’événement, soit le match du Rouge et Or et celui des Remparts;

ü Promotion sur le duo pop-corn et barbotine (slush) à 9 $ * pendant toute la durée de l’événement, match du Rouge et Or et match des Remparts.

* promotion valide au Club Bud ainsi que dans les bars et concessions alimentaires de la coursive principale. 

Les billets pour assister à cette partie sont présentement en vente sur ticketmaster.ca ou à la billetterie du Centre Vidéotron.  Pour un billet adulte, les prix sont de 20 $ et 21 $, pour les personnes de 65 ans et plus, il en coûtera entre 17 $ et 18 $, pour les étudiants le prix spécial sera de 10 $, alors que pour les enfants de 6 à 12 ans, il faudra débourser 11$.   Quant aux enfants de 0 à 5 ans, ils peuvent toujours assister aux matchs tout à fait gratuitement.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

Pour suivre les Remparts : Remparts.ca, Facebook, Instagram et Twitter.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

L’entraîneur-chef Éric Bélanger quitte les Lions de Trois-Rivières

Trois-Rivières, le mardi 22 novembre 2022 – Le mardi 22 novembre, Éric Bélanger a démissionné de son poste d’entraîneur-chef des Lions de Trois-Rivières.

Sur une base intérimaire, c’est le directeur général et vice-président aux opérations hockey, Marc-André Bergeron, qui assumera les responsabilités d’entraîneur-chef. L’entraîneur adjoint, Pascal Rhéaume et le coordonnateur des opérations hockey, Alex Cousineau, demeureront en poste pour épauler Bergeron dans ses nouvelles fonctions temporaires. 

Ayant été le premier de l’histoire à occuper ce poste au sein de la formation, l’homme de 44 ans quitte l’organisation pour des raisons personnelles. Bélanger aura maintenu une fiche de 40 victoires, 35 défaites et 7 revers en temps supplémentaire lors de son passage avec l’équipe trifluvienne.

À propos des Lions de Trois-Rivières      
Les Lions de Trois-Rivières, ont intégré la ECHL lors de la saison 2021-22. La formation Trifluvienne qui évolue au Colisée Vidéotron est affiliée avec les Canadiens de Montréal (LNH) et le Rocket de Laval (AHL).


À propos de la ECHL           
Après avoir été formée en 1988-89 avec cinq équipes dans quatre États, la ECHL est devenue une ligue d’un océan à l’autre avec 28 équipes dans 19 États et deux provinces canadiennes pour sa 35e saison en 2022-23. Il y a eu plus de 700 joueurs qui ont évolué dans la Ligue Nationale de Hockey après avoir débuté leur carrière dans la ECHL, dont 17 qui ont fait leurs débuts dans la LNH au cours de la saison 2020-21. La ECHL aura des affiliations avec 28 des 32 équipes de la LNH en 2022-2023.

(Photo:André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca) 

(NB: Comminiqué officiel des LIONS)