La commission de coordination du CIO et Paris 2024 conviennent d’examiner de nouvelles opportunités pour la livraison des Jeux

La commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 a tenu aujourd’hui (mercredi 3 juin 2020) une réunion par visioconférence avec le comité d’organisation (COJO) de Paris 2024 et ses parties-prenantes, à savoir des représentants de la Ville de Paris, de la Métropole du Grand Paris, du département de la Seine-Saint-Denis, de la région Île-de-France ainsi que du Comité National Olympique et Sportif Français et du Comité Paralympique et Sportif Français.
La réunion a eu lieu à distance en raison de la situation actuelle due à la COVID-19. Les membres de la commission de coordination ont fait part de leur soutien à la population française pour les défis sans précédent que cette dernière a dû relever au cours des derniers mois.

Depuis la phase de candidature, les préparatifs des Jeux de Paris 2024 sont innovants et responsables. Les présentations faites par l’équipe de Paris à la commission de coordination ont permis de réaffirmer son engagement envers cette ambition, en tant que premier comité d’organisation à mettre pleinement en pratique les mesures préconisées par l’Agenda olympique 2020 et la nouvelle norme. Paris 2024 a également reconnu un changement d’approche au cours des derniers mois, compte tenu de l’impact de la pandémie de COVID-19.

Cette nouvelle approche s’inspire de la récente lettre du président du CIO. Elle a ensuite été reprise dans le message qui a été adressé par le président de Paris 2024, Tony Estanguet, à tous les acteurs engagés dans le projet ,qui appelle à des adaptations créatives et durables dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques. La commission de coordination a pleinement soutenu cette démarche et s’est engagée à travailler en étroite collaboration avec les organisateurs pour répondre à cette ambition.

La réduction du nombre de lits nécessaires dans le village olympique et paralympique, qui est passé d’un peu plus de 17 000 à environ 14 000, est l’un des résultats positifs déjà obtenus grâce à l’étroite coopération qui prévaut entre les partenaires de livraison. Cette mesure permet non seulement de garantir que le village sera adapté aux besoins des athlètes et des Comités Nationaux Olympiques, mais aussi de contrôler le montant des investissements nécessaires, tout en laissant cependant un héritage important en termes de logements pour la Seine-Saint-Denis. Autre résultat positif : l’optimisation du concept développé pour le centre aquatique olympique.

L’amélioration de la stratégie de livraison des Jeux prévoit de tirer parti du travail déjà réalisé, d’adapter les projets en cours et de prendre en compte bon nombre des aménagements prévus pour optimiser les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 reportés à 2021.

S’exprimant à propos des dernières informations reçues, le président de la commission de coordination du CIO, Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, a déclaré : « La pandémie de COVID-19 a eu un impact sur tout un chacun partout dans le monde et nous adressons toutes nos pensées à celles et ceux qu’elle a frappés, notamment en France, pays sévèrement touché. Cela rend les progrès constants accomplis par Paris 2024 ces derniers mois d’autant plus inspirants. »

Et d’ajouter : « Paris continue d’afficher sa détermination à livrer un nouveau modèle à la fois innovant et responsable pour l’organisation des Jeux. Le report de Tokyo 2020 à 2021 et l’appel lancé par notre président à ‘renforcer encore davantage les réformes de durabilité et de faisabilité de l’Agenda olympique 2020 avec une autre phase de la nouvelle norme’, donnent l’impulsion nécessaire à toutes les parties prenantes pour aller encore plus loin dans cette ambition. Nous avons hâte d’étudier de nouvelles opportunités et d’innover dans la préparation des Jeux pour l’avenir. »

Le président de Paris 2024, Tony Estanguet, a confié pour sa part : « Une réunion de la commission de coordination est toujours un moment d’échange privilégié avec les membres de la commission, un moment qui nous permet de présenter nos dernières avancées, de réfléchir à notre projet et de l’enrichir au contact de membres expérimentés. En dépit du contexte actuel, il était important pour nous de maintenir ce moment d’échange afin de présenter les dernières avancées de notre projet. »

Et de poursuivre : « Depuis le départ, notre ambition a été d’organiser des Jeux d’une nouvelle ère – des Jeux responsables, durables, utiles, connectés à leur époque, ouverts à toutes et à tous. Le contexte actuel et la crise sans précédent que nous sommes en train de vivre nous obligent à aller encore plus loin dans ces directions que nous avions choisies ensemble. Nous sommes ravis de savoir que nous pouvons compter une nouvelle fois sur le soutien du CIO, de l’IPC (Comité International Paralympique) et des membres de la commission de coordination pour la construction d’un nouveau modèle de Jeux Olympiques et Paralympiques. »

Au cours des réunions, le COJO de Paris 2024 a réitéré l’importance qu’il accordait à la tenue de ses Jeux Olympiques et Paralympiques selon le calendrier convenu, à savoir respectivement du 26 juillet au 11 août 2024 et du 28 août au 8 septembre 2024. Il a également souligné les progrès réalisés depuis la dernière réunion de la commission de coordination en juin 2019 et a donné un aperçu de ses plans pour les mois à venir.

Les membres de la commission de coordination ont en outre été informés de l’état d’avancement des projets de construction liés aux Jeux. Ils ont notamment félicité Paris et ses partenaires pour l’attribution récente de contrats pour deux sites olympiques et paralympiques au cours des dernières semaines, et le début des travaux de démolition sur le site du village olympique et paralympique.

De plus, le centre aquatique olympique laissera un héritage durable au département de Seine-Saint-Denis. Ce bâtiment ultramoderne et durable offrira en effet à la communauté locale des possibilités accrues de baignade et de loisirs, contribuant ainsi à respecter l’engagement pris par Paris 2024 de laisser des infrastructures qui permettront d’améliorer la maîtrise de la natation dans un département où seule la moitié des enfants sait nager.

La construction de l’Arena Porte de la Chapelle, récemment annoncée par la Ville de Paris, contribuera elle aussi à moderniser une partie de la ville, en dotant le quartier de la Porte de la Chapelle d’un équipement sportif de proximité polyvalent que l les habitants pourront utiliser pendant de nombreuses années.

Paris 2024 a par ailleurs fait le point sur l’état d’avancement des Jeux Paralympiques, sur les progrès réalisés s’agissant d’un certain nombre d’autres sites, sur la présentation du nouvel emblème de Paris, sur le lancement du label « Terre de Jeux 2024 » et du projet « Club 2024 », et a évoqué les questions relatives à l’héritage et ses plans en matière de durabilité.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Gilles Villeneuve : à toute vitesse

Montréal, le 3 juin 2020 – Un peu plus de 38 ans après son décès, Gilles Villeneuve sera raconté à l’écran d’une manière jamais vue. Réalisé par Jean Bourbonnais et produit par Orange Iceberg Media, le documentaire Gilles Villeneuve : à toute vitesse est en quelque sorte un hommage initié par le producteur Stephan Gabriele. Voilà une occasion unique de connaître Gilles Villeneuve et de redécouvrir sa fabuleuse carrière en sport automobile par des témoignages inédits et des archives exceptionnelles et jamais encore montrés à la télé. Le documentaire sera diffusé à DOC HUMANITÉ le samedi 13 juin à 22 h 30 sur ICI TÉLÉ, aux Grands reportages le vendredi 26 juin à 20 h sur ICI RDI et sera disponible sur ICI TOU.TV dès le 14 juin.

Raconter l’athlète sportif canadien le plus connu au monde et l’un des plus spectaculaires pilotes de Formule 1® de la planète.

Le documentaire se penche sur le volet international de cet athlète inspirant et fascinant qui est devenu une légende en Europe et plus particulièrement en Italie. Une série d’entrevues passionnantes réalisées auprès de 14 personnalités qui l’ont côtoyé à différentes étapes de sa vie et de sa carrière, révèleront l’homme et le pilote surdoué qui a ébloui les foules.

Jackie Stewart, triple Champion du Monde de F1, Jody Scheckter, coéquipier de Villeneuve et Champion du Monde de F1 en 1979, René Arnoux et Jacques Laffite, anciens pilotes de F1 et Brenda Vernor, adjointe d’Enzo Ferrari y racontent les souvenirs impérissables et les moments clés de la carrière de Gilles Villeneuve chez Ferrari, la plus prestigieuse équipe de Formule 1®.

Les admirateurs de ce personnage emblématique revisiteront des émotions vives et l’engouement du passé, alors que la nouvelle génération découvrira avec intérêt les exploits de cet homme au parcours atypique.

Le tournage a eu lieu au Royaume-Uni, en France, en Italie, en Suisse et au Canada.
Pour en savoir plus sur le documentaire Gilles Villeneuve : à toute vitesse, rendez-vous au ici.radio-canada.ca/gillesvilleneuve.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

PATRICK ROY ACTIF DÈS L’OUVERTURE DE LA PÉRIODE DE TRANSACTIONS

Québec, le mercredi 3 juin 2020 – Aujourd’hui débutait la période de transactions dans la LHJMQ et le directeur-gérant et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a confirmé qu’il avait complété deux transactions, une avec le Phoenix de Sherbrooke et une deuxième, cette fois, avec les Tigres de Victoriaville.

Les Remparts ont fait l’acquisition du gardien de but Thomas Sigouin du Phoenix de Sherbrooke en retour d’un choix de troisième ronde de la séance de sélection 2022. Âgé de 20 ans, il en sera à sa troisième et dernière année dans la LHJMQ. Choix de septième ronde (111e au total) du Phoenix en 2017, il a passé les deux dernières saisons avec le Phoenix. Au total, il a cumulé un dossier 20 victoires, 9 défaites, une moyenne de buts alloués de 2.79 et un pourcentage d’efficacité de .903.

La deuxième transaction effectuée avec les Tigres de Victoriaville implique des choix au repêchage. Les Remparts ont cédé aux Tigres un choix de troisième ronde (#45) de la séance de sélection 2020 et un choix de quatrième ronde lors de celle de 2021, en retour du choix de deuxième ronde des Tigres en 2022.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes. Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire. Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015.

Pour suivre les Remparts : Facebook, Instagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

LES CONTRATS DES MEMBRES DU PERSONNEL HOCKEY DES REMPARTS RENOUVELÉS

Québec, le mercredi 3 juin 2020 – Le directeur-gérant et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a annoncé ce matin que tous les contrats des membres du personnel hockey de l’organisation ont été renouvelés.

C’est donc dire que l’entraîneur-associé Martin Laperrière débutera une 14e saison derrière le banc des Remparts (2005-2016 et depuis 2018), alors que l’entraîneur adjoint, Benoit Desrosiers (depuis 2017-2018) et l’entraîneur des gardiens de but Pascal Lizotte (2011-2013 et depuis 2019), seront quant à eux de retour pour entreprendre leur quatrième campagne avec l’équipe.

« Dans notre plan à long terme, il était important pour nous d’assurer une stabilité au sein de notre personnel d’entraîneurs et avec tout le travail qu’ils ont accompli au cours des deux dernières saisons, nous en sommes venus à la conclusion qu’il s’agissait de la meilleure chose à faire », a tout d’abord précisé Patrick Roy.

« Cette année, notre équipe ne comptait que quelques vétérans et nous entreprenions un nouveau virage avec l’arrivée de plusieurs joueurs recrues. Martin, Benoit et Pascal ont effectué de l’excellent travail de développement auprès de nos jeunes et tout au long de la saison nos joueurs n’ont cessé de progresser », a poursuivi le directeur-gérant et entraîneur-chef des Remparts.

« Avec les circonstances actuelles, la saison s’est terminée plus tôt que prévu. En deuxième moitié de saison, plus particulièrement, nous avons joué de l’excellent hockey et nous avons continuellement progressé. Depuis mon retour, notre groupe d’entraîneurs a toujours parlé de l’importance du travail d’équipe et la culture qui s’installe au sein de notre groupe de joueurs démontrent d’une façon extraordinaire l’esprit dans lequel nous voulons continuer à les développer », a pour conclu Patrick Roy.

Par ailleurs, l’adjoint au directeur-gérant et recruteur-chef, Christian Vermette, sera de retour pour une septième saison, alors que les contrats du coordonnateur vidéo, David Rodrigue, du thérapeute du sport agréé, Steve Bélanger, du gérant de l’équipement, Stéphane Savard et de son adjoint Jacques Bélanger ont également été renouvelés.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes. Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire. Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015.

Pour suivre les Remparts : Facebook, Instagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Pro-Am Gagné-Bergeron


Deux activités de financement de remplacement cet été!

thumbnail_image001

Québec, le 14 mai 2020 – Les représentants des médias sont invités à une conférence de presse virtuelle lors de laquelle le comité organisateur dévoilera le concept des deux activités de financement de remplacement qui se tiendront cet été à la suite de l’annulation de l’édition 2020 en raison des circonstances qui prévalent actuellement. Pour cette occasion, Simon Gagné et Patrice Bergeron seront accompagnés du responsable du comité organisateur du Pro-Am, Alain Rioux.

AIDE-MÉMOIRE

Date : Jeudi 14 mai 2020

Heure : 13 h 30 (branchement possible à compter de 13 h 15)

Sujet : Réunion Zoom Conférence de presse Pro-Am Gagné-Bergeron

Participer à la réunion Zoom :
https://us04web.zoom.us/j/73274465952?pwd=RG5TMnUvVjRqWERiRy9lYmZmSmN1QT09

ID de réunion : 732 7446 5952
Mot de passe : 2zaNdy

À propos du Pro-Am Gagné-Bergeron

Le Pro-Am Gagné-Bergeron est une activité de financement au profit du Pignon Bleu, de Leucan, de la Fondation Philippe Boucher et de la Fondation Maurice Tanguay qui viennent en aide aux enfants. Il s’agit d’un match de hockey auquel participent bénévolement des joueurs professionnels de la LNH et des joueurs amateurs de la grande région de Québec. Depuis ses débuts, le Pro-Am Gagné-Bergeron a amassé près de deux millions de dollars.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Table de concertation de l’industrie du golf

GOLF OUVERTURE

COVID-19

Ouverture des parcours de golf du Québec

Montréal, 13 mai 2020 – Le Gouvernement du Québec, par la voix de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, madame Isabelle Charest, vient d’autoriser l’ouverture des parcours de golf en date du 20 mai prochain pour tous les parcours de golf du Québec. Cette annonce est accueillie avec enthousiasme par toutes les parties prenantes de l’industrie du golf.

La Table de concertation du golf a produit et remis un guide d’ouverture des parcours à la Direction de la santé publique au cours des dernières semaines. Ce protocole, qui respecte les consignes de la santé et la sécurité de la clientèle et des employés, a également été approuvé par la DSP. Tous les établissements de golf du Québec ont reçu ce protocole et s’affairent déjà à mettre les mesures en place afin d’accueillir la clientèle dès l’ouverture des parcours. Ces directives sont au cœur des préoccupations et des opérations des clubs.

En cette période de déconfinement qui se poursuit en province, les parcours de golf seront heureux de pouvoir rendre accessible les espaces de jeu à leur clientèle. La pratique du golf est remplie de bienfaits pour la santé mentale et physique. Après cette période de confinement de plusieurs semaines, la population a besoin de recommencer à bouger. La collaboration des golfeurs et golfeuses sera essentielle au respect des mesures qui seront mises en place. Il sera important de démontrer qu’ensemble nous sommes une industrie collectivement et individuellement responsable.

Le retour à la pratique du golf contribuera aussi favorablement à un autre objectif du gouvernement, soit le retour à l’emploi des travailleurs et à la reprise de l’économie locale.

À PROPOS DE LA TABLE DE CONCERTATION DE L’INDUSTRIE DU GOLF AU QUÉBEC – La Table de concertation de l’industrie du golf au Québec est constituée de l’Association des clubs de golf du Québec, l’Association nationale des propriétaires de clubs de golf du Canada – section du Québec, l’Association des surintendants de golf du Québec, la PGA du Québec et la Fédération de golf du Québec. L’industrie du golf au Québec, c’est plus de 350 exploitants de parcours et établissements de golf, 7,65 millions de rondes de golf jouées, plus de 1 084 000 golfeurs qui génèrent 400 millions de revenus. Économiquement, le golf contribue à plus de 2,48 milliards de dollars au produit intérieur brut du Québec et génère environ 52 000 emplois.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Sébastien Charpentier s’amène avec les Tigres

4a8e784b-31a6-411a-9ac4-91144cd191dd

Victoriaville, le 11 mai 2020 – Le directeur général des Tigres Kevin Cloutier a annoncé lundi l’embauche de Sébastien Charpentier à titre d’entraîneur adjoint et responsable des gardiens de but de l’équipe.

Il s’agira d’un deuxième séjour à Victoriaville pour Charpentier, qui avait été entraîneur des gardiens avec les Félins lors de la saison 2016-2017.

Charpentier amènera un impressionnant bagage dans les Bois-Francs, lui qui a occupé diverses fonctions dans le monde du hockey. L’homme de 43 ans a été entraîneur-chef au sein de la structure des Sénateurs du Collège St-Bernard dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) et avec les Dragons du Collège Laflèche au niveau collégial division 1.

En 2018-2019, Charpentier a œuvré au sein de l’organisation des Voltigeurs de Drummondville en tant que directeur du développement des joueurs. L’an dernier, il agissait à titre de responsable du développement hockey avec les Corsaires de Nantes, en France.

« Que ce soit comme ancien gardien de but ou comme entraîneur, Sébastien a acquis énormément d’expérience dans le monde du hockey et ce sera très bénéfique pour notre organisation », affirme Kevin Cloutier.

En effet, Charpentier a connu une belle carrière comme gardien de but dans le hockey professionnel avant de devenir entraîneur. Il a évolué plusieurs saisons avec les Pirates de Portland, ancienne filière des Capitals de Washington. Le Drummondvillois a même disputé près d’une trentaine de rencontres avec le grand club de 2001 à 2004.

Charpentier a par la suite poursuivi sa carrière en Russie, en Autriche et en Allemagne, avant d’accrocher ses patins dans la LNAH en 2012-2013.

« Son ajout derrière le banc fait en sorte que nous avons maintenant un trio d’une grande qualité avec Carl et Maxime. Son expérience acquise devant le filet durant toutes ces années permettra aussi à nos gardiens de poursuivre leur bon développement ».

Le DG des Tigres estime qu’avec la venue de Charpentier, son équipe possède désormais un personnel d’entraîneurs avec énormément de connaissances et ce, dans toutes les sphères du jeu.

Maintenant que son magasinage est complété au sein de son département hockey, Cloutier concentrera toutes ses énergies en vue du prochain repêchage de la LHJMQ qui se déroulera en juin prochain.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)