Martin Chouinard se joint aux Tigres

Victoriaville, le 21 septembre 2020 – Le directeur général des Tigres Kevin Cloutier est heureux d’annoncer la venue de Martin Chouinard à titre de conseiller spécial de l’équipe.

Avec la venue de Chouinard, les Félins mettent la main sur une personne ayant un très bon bagage dans le monde du hockey. L’homme de 44 ans a connu une brillante carrière junior de 1993 à 1997 avec 359 points en quatre saisons, dont 131 buts. En 1997, il a fait partie de l’édition championne des Prédateurs de Granby, qui a mis la main sur la Coupe Memorial.

Chouinard a soulevé le prestigieux trophée une deuxième fois en 2012, alors qu’il agissait comme recruteur chez les Cataractes de Shawinigan.

« J’ai connu Martin dans les années 90 ayant évolué avec lui chez les Gouverneurs de Sainte-Foy dans le Midget AAA. C’est quelqu’un avec qui j’ai eu d’excellentes discussions sur le hockey. Il a joué la game et c’est un gagnant. Son expérience aidera énormément notre équipe », mentionne Kevin Cloutier.

Cette saison, le nouveau venu des Tigres aura notamment comme mandat de suivre les équipes de la division Est de la LHJMQ, en plus de remplir quelques missions spéciales pour l’organisation.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Mattias Ekstrom gagne en Lettonie

Le leader du championnat Johan Kristoffersson prend la deuxième place à Riga
Robin Larsson rejoint Ekstrom sur le double podium KYB Team JC

Le Suédois Mattias Ekstrom a remporté sa deuxième victoire de la saison 2020 au Neste World RX de Riga-Lettonie, sixième manche du Championnat du Monde FIA ​​de Rallycross présenté par Monster Energy (20 septembre).

Avec la 12e victoire de sa carrière, obtenue en menant les 12 tours de la demi-finale et de la finale dimanche après-midi au complexe sportif de Bikerneiki, Ekstrom a pris un maximum de points à Riga pour combler l’écart avec le leader du championnat du monde des pilotes RX. Johan Kristoffersson, de Suède.

L’équipe KYB Team JC a apporté des changements de configuration du jour au lendemain aux Audi S1 ​​Supercars d’Ekstrom et son coéquipier suédois Robin Larsson et Ekstrom ont contrôlé le sixième tour de la saison en qualifications, les demi-finales et la finale.

Pour la première fois en 2020, Kristoffersson n’a pas remporté une séance de qualification. La seule fois où Ekstrom a été dirigé tout au long de la journée, c’était par son coéquipier Larsson en Q3. Comme Ekstrom et Larsson, l’équipe Kristoffersson Motorsport a travaillé dur sur la stratégie des pneus pour avoir les meilleurs pneus Cooper disponibles pour les demi-finales et la finale, et le leader du championnat des pilotes a terminé deuxième de la finale. Larsson a terminé troisième, son premier podium de la saison, pour aider KYB Team JC à étendre son avance au classement du championnat du monde des équipes RX.

Timmy Hansen du Team Hansen (Peugeot 208) de Suède, Niclas Gronholm (Hyundai i20) de GRX Taneco, de Finlande et Kevin Hansen de Team Hansen (Peugeot 208), de Suède, ont complété les classements de la finale Riga-Lettonie.

«Je ne peux pas en dire assez sur nos départs [aujourd’hui] parce que c’était la clé du succès. Robin a terminé deuxième de la demi-finale, ce qui était très bon et des points importants pour l’équipe, puis la bataille finale avec Johan, une course si serrée du début au premier virage et tous les tours qu’il a fait sur mon pare-chocs, mais je l’ai fait aucune erreur et à la fin terminé devant. C’était incroyable et probablement l’une des meilleures victoires. La victoire à Holjes était vraiment agréable, mais d’une manière ou d’une autre, à Holjes, on avait l’impression que tout le monde disait que la finale était géniale, mais cette fois, toute la journée a été formidable. Je donnerais une meilleure note à celui-ci », a déclaré le gagnant Ekstrom.

Kristoffersson était satisfait de son score de points du sixième tour. «Le combat était jusqu’au bout, mais la plus grosse chance de victoire aujourd’hui était en Q1. Quand je n’ai pas réussi à prendre le départ là-bas, en Q2 je n’ai pas réussi à battre à nouveau Mattias et puis j’ai su qu’il avait déjà une bonne stratégie de pneus alors pour Q3. J’étais sur le pied arrière à partir de là. Nous avons été très agressifs sur les pneus en demi-finale donc j’avais quatre pneus neufs pour la finale comme Mattias, mais j’étais à l’extérieur pour le premier virage et par la suite je devais le suivre, économisant autant de pneus que moi. pourrait pendant cinq tours avant le joker, mais il y avait un peu trop d’argy-bargy avec Gronholm à la fusion du joker et pendant le tour, donc je ne pouvais pas vraiment défier Mattias au dernier virage. Mais, ce sont toujours de très bons points », a déclaré Kristoffersson.

Larsson était ravi de transformer un rythme rapide en un podium. «J’ai été vraiment déçu par une petite erreur que j’ai commise en Q2 et nous avons dû riposter en Q3. Je savais que nous ne pouvions pas nous battre pour la victoire lorsque nous avons utilisé les nouveaux pneus en Q3, car vous avez tellement besoin des nouveaux pneus ici pour la finale. Je suis plus soulagé que content, surtout pour moi sur cette piste. Je n’ai jamais été rapide ici, j’ai beaucoup lutté. Nous avons été dans le mix, Johan a été un tout petit peu meilleur que nous dans l’ensemble. Je suis vraiment content du double podium pour l’équipe », a déclaré Larsson.

Anton Marklund (Renault Megane) de GCK Bilstein a terminé quatrième de la deuxième demi-finale et s’est classé septième au classement général lorsque ALL-INKL.COMTimo Scheider (Seat Ibiza) de Muennich Motorsport (Seat Ibiza), d’Allemagne, a été disqualifié après la course au contact au sixième tour avec Andreas Bakkerud (Renault Megane) de Monster Energy GCK RX Cartel, de Norvège, qui a éliminé Bakkerud de la course. Bakkerud s’est rendu à l’hôpital de Riga par mesure de précaution mais a été libéré quelques heures plus tard. Le coéquipier de Bakkerud, le britannique Liam Doran, a terminé la demi-finale aux côtés de Marklund.

En tant que premier réserve pour la finale, Kevin Hansen a profité de la disqualification de Scheider. Hansen a terminé quatrième en demi-finale, devant Timur Timerzyanov de GRX Taneco et Krisztian Szabo de GRX SET, de Hongrie, tous deux pilotant des Hyundai i20. Le Letton Reinis Nitiss a été classé 13e sur son circuit à domicile au volant de la Skoda Fabia d’Esmotorsport. L’Allemand René Muennich (Seat Ibiza) a terminé 14e, devant ses coéquipiers d’Unkorrupted Guerlain Chicherit (Renault Clio) et Rokas Baciuska (Renault Clio), de France et de Lituanie respectivement 15e et 16e. Jani Paasonen (Ford Fiesta) de l’équipe Ferratum, de Finlande, a terminé 17e.

Le Français Cyril Raymond a remporté la deuxième manche du championnat Projekt E – la toute première série internationale de rallycross électrique – dans une toute nouvelle Citroën C3 ERX. Il a battu le Letton Janis Baumanis (Ford Fiesta ERX) à la victoire en finale après avoir échangé des temps avec l’ancien podium du World RX tout au long du week-end. Dans la série des voitures équipées des trois moteurs, des groupes motopropulseurs électriques de 450 kW développés par le partenaire technique de Projekt E STARD, le Norvégien Svein-Bjarte Holten (Ford Fiesta) a complété le podium. La Britannique Natalie Barratt (Ford Fiesta) a terminé quatrième et a pris la tête des points de la série.

Le Suédois Oliver Eriksson (Ford Fiesta) a remporté une victoire acharnée au deuxième tour du Championnat d’Europe FIA ​​de Rallycross pour Supercar. Il a pris la pole position pour la finale quand il a remporté la deuxième demi-finale et le meilleur qualificatif, le Français Jean-Baptiste Dubourg (Peugeot 208), a terminé deuxième en demi-finale devant le Norvégien Sondre Evjen (Volkswagen Polo). Dans la finale, Eriksson a mené pendant les six tours, Evjen a terminé deuxième et Dubourg troisième. Andrea Dubourg (Peugeot 208), le frère de Dubourg et coéquipier de DA Racing, a terminé quatrième. Le Norvégien Ben-Philip Gundersen (Audi S1) et le Hongrois Tamas Karai (Audi S1) ont complété le classement final.

Paul Bellamy, vice-président senior des événements de sports mécaniques chez IMG , a conclu:«Félicitations à Mattias, Robin et toute l’équipe du KYB Team JC pour une brillante performance aujourd’hui, ainsi que la victoire et le double podium. Aussi à Johan pour avoir terminé deuxième. Nous avons eu une autre journée d’action brillante pour ceux qui regardent à travers le monde et les fans sur place aujourd’hui. Ce fut un premier mois intense du World RX 2020 avec six manches, et maintenant tout le monde a quelques semaines avant notre prochain double en-tête à Catalunya-Barcelone en octobre.

Les septième et huitième manches du Championnat du Monde FIA ​​de Rallycross se déroulent au World RX de Catalunya-Barcelone (17-18 octobre).

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

KRISTOFFERSSON PREND LA VICTOIRE DE RIGA

Johan Kristoffersson gagne en Lettonie pour prolonger la tête du championnat
Mattias Ekstrom et Timmy Hansen terminent sur le podium de Riga
KYB Team JC continue de dominer le classement des équipes

Le Suédois Johan Kristoffersson a remporté sa 23e victoire en carrière au Neste World RX de Riga-Lettonie, cinquième manche du Championnat du Monde FIA ​​de Rallycross présenté par Monster Energy (19 septembre), pour prolonger son avance au Championnat des Pilotes.

Kristoffersson a remporté sa troisième victoire de la saison 2020 du World RX avec Kristoffersson Motorsport, menant la finale à Riga pour les six tours en Volkswagen Polo. Le pilote suédois s’est qualifié deuxième du classement intermédiaire, a remporté la deuxième demi-finale et a remporté la finale pour étendre son avance au championnat à 21 points.

Le Suédois Mattias Ekstrom s’est frayé un chemin vers la victoire en demi-finale pour commencer sur la première ligne de la finale, puis a utilisé une stratégie de tour de joker supérieure de l’équipe KYB Team JC pour prendre la deuxième, son quatrième podium de la saison 2020. Timmy Hansen de l’équipe Hansen a complété le podium non seulement pour en faire un top trois entièrement suédois, mais aussi pour s’assurer que le podium soit rempli par les champions du monde des pilotes RX (Kristoffersson 2017-18, Ekstrom 2016, Hansen 2019).

Le TQ (meilleur qualificatif) du classement intermédiaire a été remporté par le Finlandais Niclas Gronholm, vainqueur de la quatrième manche du World RX en Finlande. Le pilote du GRX Taneco a terminé deuxième de la demi-finale, puis s’est battu contre le Suédois Kevin Hansen en finale, mais s’est retiré du podium.

Kevin Hansen a grimpé au deuxième rang au début de la finale de la troisième rangée et a pris son joker au deuxième tour. Il s’est défendu de Gronholm pendant plus de deux tours, puis a défié son frère Timmy Hansen pour le podium final au dernier virage de la course. Il a terminé quatrième. Gronholm a été classé cinquième et le Suédois Robin Larsson, coéquipier du KYB Team JC d’Ekstrom, a terminé sixième, après un contact et une vrille au deuxième virage. KYB Team JC a maintenu sa position en tête du classement du championnat par équipes.

«Cela fait du bien. Nous avons vraiment poussé fort en Q2 et Q3, je n’ai pas vraiment réussi à réaliser les meilleurs temps, mais à la place, nous avions de bons pneus pour la demi-finale et la finale, donc je pense que nous avons fait un gros bond sur nos concurrents ou les termes de pneus, puis nous avons eu deux bons départs et tout est beaucoup plus facile avec des pneus neufs. Un grand merci à l’équipe, nous avons fait quelques changements entre la Q3 et la demi-finale et cela a amélioré la voiture, donc ça fait du bien de jouer et d’aller dans la bonne direction », a déclaré le vainqueur Kristoffersson.

Le podium d’Ekstrom était le 25e de sa carrière. «Le premier virage de la finale était un peu trop excitant, je ne sais pas exactement ce qui est arrivé à Robin, nous devrons regarder la télévision, mais c’était un peu brouillon et après j’ai roulé aussi vite que possible derrière Kevin. Après avoir plaisanté, j’ai eu une piste claire et j’ai fini P2. Bien sûr, ce n’était pas notre souhait quand nous sommes venus ici, nous voulions gagner mais lors des qualifications, nous n’étions pas assez bons, nous ne pouvions donc pas faire assez de bons départs et nous ne pouvions donc pas être en tête en Q1 et Q2. Lorsque vous êtes sur le pied arrière, vous devez essayer de récupérer et je pense que la P2 est une bonne récupération, mais vous devez être sur place pour gagner ces courses, surtout lorsque les autres gars sont également en pleine forme », a déclaré Ekstrom .

Hansen était satisfait d’un podium après une dure journée à Riga. «Nous avons eu une journée difficile. Nous voyons des aperçus de très bonnes performances, de bons lancements et j’ai été le plus rapide au tour à plusieurs reprises aujourd’hui, mais vous savez quand vous n’êtes pas en tête, ce n’est pas facile. Nous devons améliorer ces lancements afin d’être en tête des courses dès le début. Je dois dire que venir troisième est vraiment bien et j’en suis super content. L’équipe a travaillé très dur et cela porte ses fruits, mais à ce niveau, c’est un processus lent pour gagner de la vitesse, mais je suis convaincu que demain sera encore meilleur », a déclaré Hansen.

Le Norvégien Andreas Bakkerud, pilotant une Renault Megane RS RX pour l’équipe Monster Energy GCK RX Cartel, a terminé quatrième de la demi-finale après avoir perdu du temps au deuxième virage de la course. ALL-INKL.COMTimo Scheider de Muennich Motorsport, d’Allemagne, a terminé quatrième de la deuxième demi-finale. Il s’est qualifié 13e au classement intermédiaire, mais a commencé les demi-finales lorsque son coéquipier René Muennich s’est retiré. Scheider a utilisé la stratégie du tour joker pour battre Timur Timerzyanov de GRX Taneco, de Russie. Liam Doran de Monster Energy GCK RX Cartel, de Grande-Bretagne, a été classé sixième dans la même course. Le Letton Reinis Nitiss, à ses débuts dans l’Esmotorsport Skoda Fabia, a battu Krisztian Szabo de GRX SET, de Hongrie, pour la cinquième place en demi-finale.

L’Allemand René Muennich a été classé 13e dans les résultats finaux après son retrait des demi-finales qui a soulevé son ALL-INKL.COMLe coéquipier de Muennich Motorsport, Scheider, dans le top 12. Anton Marklund de GCK Bilstein, de Suède, a terminé 14e, Guerlain Chicherit, de France, et Rokas Baciuska, de Lituanie, 15e et 16e sur leur Renault Clios. Jani Paasonen de Ferratum Team, de Finlande, a pris sa retraite de Q2 avec un problème technique et n’a pas participé à Q3.

Le Norvégien Sondre Evjen (Volkswagen Polo) est le meilleur qualifié après la Q2 du Championnat d’Europe FIA ​​de Rallycross pour Supercar. Le Français Jean-Baptiste Dubourg (Peugeot 208) est deuxième et le Norvégien Ben-Philip Gundersen (Audi S1) est troisième. Le vainqueur du championnat, OIiver Eriksson (Ford Fiesta), a connu une journée difficile mais s’est remis à la cinquième place.

Dans la deuxième manche de la catégorie Projekt E – la toute première série internationale de rallycross électrique – à mi-course, le Français Cyril Raymond est le meilleur qualifié lors de la première journée, pilotant une nouvelle Citroën C3 ERX. Le Letton Janis Baumanis a été le plus rapide au premier trimestre et est deuxième dans une Ford Fiesta ERX. La britannique Natalie Barratt et la norvégienne Svein-Bjarte Holten, également au volant de Fiesta ERX équipées de trois motorisations électriques de 450 kW développées par le partenaire technique de Projekt E STARD, occupent les troisième et quatrième places du classement intermédiaire.

Paul Bellamy, vice-président senior des événements de sports mécaniques chez IMG , a conclu:«Johan a une fois de plus prouvé aujourd’hui pourquoi il est un pilote de course aussi bien noté, en remportant une autre victoire sur la piste où il a été couronné champion du monde pour la première fois en 2017. Bravo à lui, Mattias et Timmy pour avoir terminé sur le podium. C’était fantastique d’avoir des fans sur place pour la première fois cette saison, et je dois dire un grand bravo au promoteur de l’événement letton pour avoir réussi à accueillir un nombre limité de public dans ces circonstances difficiles de 2020. Le paddock se prépare maintenant à refaire tout cela demain pour la sixième manche du World RX, avant la troisième édition du nouveau RX After Track alimenté par Monster Energy sur nos chaînes Facebook et YouTube . »

La sixième manche du Championnat du Monde FIA ​​de Rallycross aura lieu demain (20 septembre), également au Neste World RX de Riga-Lettonie.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Brandon Lacasse, champion de l’Omnium printanier

Olivier Daneau, gagnant amateur

Montréal, le 18 septembre 2020 – L’Omnium printanier qui lance normalement la saison de golf compétitive au Québec aura servi, cette année, à la clôturer au club de golf Beaconsfield. Traditionnellement, ce vendredi, les meilleurs amateurs membres de Golf Québec y ont affronté un contingent impressionnant de golfeurs professionnels. L’événement était présenté en collaboration avec Turkish Airlines et belairdirect sous un ciel nuageux et dans des conditions météorologiques automnales.

Champion défendant de 2019, le professionnel Yohann Benson (Club Laval-sur-le-Lac) a pris son départ dès 8 h ce matin. Avec un score de 67 (-4), il s’est donc installé très tôt au sommet du classement. L’amateur Olivier Daneau, aussi du Club Laval-sur-le-Lac, et le professionnel Vaita Guillaume (Royal Québec) l’y ont éventuellement rejoint. Bien que la performance de Daneau lui ait valu le titre chez les amateurs, les jeux étaient loin d’être faits chez les professionnels.

En effet, vers 17 h 30, Brandon Lacasse (Knolwton) a complètement bouleversé l’ordre des choses en remettant une carte de 65 (-6) sur laquelle il a inscrit sept oiselets et dix normales. Il était suivi quelques minutes plus tard par Raoul Ménard (Pinegrove) qui, en jouant aussi -6, provoquait de nouveau l’égalité chez les professionnels. Une éliminatoire à résultat immédiat a donc été nécessaire pour déterminer qui de Lacasse ou de Ménard s’emparerait de la victoire globale et de la bourse.

Finalement, Lacasse aura tiré son épingle du jeu en inscrivant un oiselet au premier trou de prolongation alors que Ménard a joué la normale.

Marc-Olivier Plasse (Pinegrove) a terminé le tournoi en 3e place à égalité avec Benson, Guillaume et Daneau. Le Top 10 de l’événement se complète par Ryan Sévigny (a) (Eagle Creek), Francis Berthiaume (Valleyfield), Billy Houle (Portage), Loick Laramée (a) (Royal Québec) et Joey Savoie (Pinegrove) qui se partagent la 7e place à 68 (-3).

L’équipe de Golf Québec tient à remercier le Club de Golf Beaconsfield, son directeur général, Kerry Donohue, son professionnel en titre, Don Hachey, son surintendant, Doug Meyer, ainsi que ses membres qui ont rendu possible la tenue de ce dernier événement du Circuit provincial masculin.

Sport étudiant

Alors que le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) vient d’annoncer l’annulation du sport universitaire pour l’année 2020-2021, les activités se poursuivent dans le respect des consignes sanitaires aux niveaux secondaire et collégial. Ainsi, nous comptons plus de 125 athlètes inscrits au programme Golf-études offerts dans près d’une vingtaine d’établissements scolaires. D’autre part, les tournois du Circuit collégial du Québec sont sur le point de commencer avec la tenue du premier de quatre événements, ce dimanche, au club de golf Lac St-Joseph.

Campagne de financement 2020

« Mon golf, ma communauté et moi »

Au printemps dernier, le golf a été mis en pause. Plusieurs industries ont été frappées de plein fouet et l’industrie du golf n’a pas fait exception. Malgré la folie de la pandémie, les joueurs sont revenus en grand nombre depuis la reprise du golf en mai dernier. Nous voyons de nombreux nouveaux golfeurs sur les parcours, des enfants et des familles. C’est bon pour l’avenir du golf.

Golf Québec a joué un rôle essentiel dans cette reprise et a poursuivi sans relâche ses initiatives de développement de la pratique sportive en dépit de la situation et des conséquences financières. Toutefois, pour que ces nouveaux golfeurs continuent de jouer et que Golf Québec puisse poursuivre ses initiatives dans les mois et les années à venir, le soutien de toute la communauté golfique est crucial.

Dans le cadre de cette campagne de financement, la 14e édition du Tournoi-bénéfice de Golf Québec se tiendra en tout respect des mesures de sécurité et de rassemblement le 5 octobre prochain au Golf Le Mirage.

Du 21 septembre à 17 h jusqu’au 5 octobre à 18 h, il sera possible de miser en ligne sur près de soixante-dix items de choix dans l’encan interactif de Golf Québec.

Par ailleurs, il est toujours possible de faire un don en ligne afin de soutenir la fédération dans la réalisation des nombreuses initiatives destinées aux enfants et aux familles. Pour chaque don de 25 $ et plus, un reçu de don sera remis.

Merci à nos partenaires

En 2020, Golf Québec était fière de pouvoir compter sur la collaboration de Turkish Airlines et de belairdirect pour la présentation des circuits provinciaux masculins et féminins. Les tournois composant le circuit provincial junior ont également été présentés en collaboration avec Turkish Airlines. Par ailleurs, les bénévoles, les arbitres et les employés de Golf Québec ont été habillés par adidas tout au long de la saison. Les joueurs ont aussi reçu les balles officielles TP5 et TP5X offertes par TaylorMade dans les compétitions majeures.

À propos de Turkish Airlines

Turkish Airlines, un membre de Star Alliance, est une ligne aérienne à quatre étoiles dont la flotte de 364 aéronefs (commerciaux et de transport de fret) vole dans un plus grand nombre de pays partout à travers le monde que toute autre ligne aérienne. Avec 127 pays situés sur cinq continents, nous desservons 319 destinations dans le monde entier. Pour la cinquième année consécutive en 2015, Turkish Airlines a reçu le prix de la « Meilleure ligne aérienne en Europe » octroyé par Skytrax World Airline Awards.

Turkish Airlines investit dans la qualité de ses services, de ses systèmes de divertissement en vol, de sa cuisine gastronomique et de ses employés. Turkish Airlines comprend la responsabilité qui lui incombe en tant que pionnière dans son industrie et est déterminée à atteindre son objectif de devenir un chef de file régional ainsi qu’une ligne aérienne renommée mondialement pour ses services incomparables, sa qualité supérieure et sa fiabilité. Pour plus d’information, visitez http://www.turkishairlines.com/.

À propos de belairdirect

L’assurance simplifiée

belairdirect propose aux consommateurs des solutions complètes d’assurance auto et habitation depuis plus de 60 ans. De plus, belairdirect offre l’assurance pour motos et véhicules hors route. Les produits sont offerts au Québec, en Ontario, dans les Maritimes, en Alberta et en Colombie-Britannique. belairdirect repousse sans cesse les limites et propose des produits novateurs tels que La police qui pardonne. Aujourd’hui, la compagnie d’assurance offre de nombreux services sur le web pour aider les consommateurs à magasiner leur assurance auto et habitation et à choisir celle qui vous convient le mieux.

belairdirect est à l’avant-garde dans la soumission en ligne en offrant plusieurs outils de soumission notamment la soumission rapide en 3 minutes (pour l’assurance auto). belairdirect est une société Intact Corporation financière. Pour plus d’information, visitez https://www.belairdirect.com/fr/.

À propos de Golf Québec – Initier des passions, nourrir des rêves

Fondée en 1920, Golf Québec est la fédération sportive provinciale qui a pour mission d’augmenter la participation au golf et d’en développer l’excellence. Golf Québec fournit des services de base tels que le programme de Golf en milieu scolaire, les Premiers élans et ses programmes de connectivité, le circuit Premier départ, les Centres de développement de golf junior (CDGJ) les règles du golf, l’évaluation de parcours, le système universel de handicap, Vert la guérison ainsi que le Temple de la renommée du golf du Québec. Golf Québec supervise également diverses compétitions de niveaux régional et provincial afin d’amener les amateurs de golf de chez nous à se dépasser pour éventuellement atteindre les sphères supérieures des circuits professionnels. Pour obtenir de plus amples informations, visitez http://www.golfquebec.org.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Christophe Sylvain remporte le Duc de Kent

Montréal, 14 septembre 2020 – Le Club de Golf Royal Québec était l’hôte ce lundi du tournoi Duc de Kent présenté en collaboration avec Turkish Airlines et belairdirect. Cet événement était la dernière des trois étapes composant la triple couronne masculine. En raison de la pandémie qui sévit, il s’est disputé en une seule ronde plutôt que deux comme le voulait la tradition depuis sa création en 1935. Quoiqu’il en soit, les 120 participants ont pu profiter d’une de ces belles journées fraîches qui annoncent l’arrivée de l’automne malgré les bourrasques importantes qui ont certainement ajouté au défi du parcours.

(Photo: Tennis Québec)

Ayant pris son départ à 9 h 10, Christophe Sylvain (Lorette) a combiné six oiselets à neuf normales pour cumuler un score de 69 (-3). Il aura longtemps attendu que tous les autres trios soient revenus à la table de pointages avant de pouvoir confirmer sa victoire et enfiler le traditionnel veston à carreaux du champion. Par la même occasion, il a aussi mis la main sur le trophée André Gagné, remis au meilleur joueur de la région de Québec dans ce tournoi.

La deuxième place est partagée par Chris Campbell (Ottawa Hunt), Alexandre Mercier (Rosemère) et Loick Laramée (Royal Québec), qui ont joué 70 (-2). David Tweddel (Lac St-Joseph) complète le Top 5 à 71 (-1).

Fait intéressant à relever cette année, nous avons eu l’occasion de voir évoluer un duo père-fils pour la troisième fois de l’histoire du Duc de Kent. Membre du club hôte, René Forgues avait fait la promesse lors de la naissance de William, il y a dix-huit ans, qu’il jouerait un jour avec son fils dans cette compétition relevée. Contre toute attente, il a tenu promesse! Pour sa part, Olivier Daneau (Club Laval-sur-le-Lac), qui avait vécu une expérience similaire avec son père il y a quelques années, a joué la normale aujourd’hui pour se classer 6e à égalité.

L’équipe de Golf Québec tient à remercier le Club de Golf Royal Québec, son directeur général, Mario Bouchard, ses membres et les bénévoles de la région de la Boischatel qui ont rendu la tenue de cet événement possible.

Tournois de septembre

Il ne reste plus qu’un tournoi pour compléter la saison de compétition 2020. L’Omnium printanier, qui ouvre normalement la saison, servira cette année à la clôturer ce vendredi 18 septembre, au club de golf Beaconsfield. Traditionnellement, nous y retrouverons les meilleurs amateurs membres de Golf Québec, qui affronteront un contingent impressionnant de golfeurs professionnels. Le champion de 2019, le professionnel Yohann Benson (Club Laval-sur-le-Lac), qui a défendu avec succès son titre de l’Invitation Bromont cet été, s’y mesurera à Étienne Brault (Pinegrove), qui avait remporté le titre amateur en prolongation avant de faire à son tour le saut chez les professionnels.

Merci à nos partenaires
En 2020, Golf Québec était fière de pouvoir compter sur la collaboration de Turkish Airlines et de belairdirect pour la présentation des circuits provinciaux masculins et féminins. Les tournois composant le circuit provincial junior ont également été présentés en collaboration avec Turkish Airlines. Par ailleurs, les bénévoles, les arbitres et les employés de Golf Québec ont été habillés par adidas tout au long de la saison. Les joueurs ont aussi reçu les balles officielles TP5 et TP5X offertes par TaylorMade dans les compétitions majeures.

À propos de Turkish Airlines
Turkish Airlines, un membre de Star Alliance, est une ligne aérienne à quatre étoiles dont la flotte de 364 aéronefs (commerciaux et de transport de fret) vole dans un plus grand nombre de pays partout à travers le monde que toute autre ligne aérienne. Avec 127 pays situés sur cinq continents, nous desservons 319 destinations dans le monde entier. Pour la cinquième année consécutive en 2015, Turkish Airlines a reçu le prix de la « Meilleure ligne aérienne en Europe » octroyé par Skytrax World Airline Awards.

Turkish Airlines investit dans la qualité de ses services, de ses systèmes de divertissement en vol, de sa cuisine gastronomique et de ses employés. Turkish Airlines comprend la responsabilité qui lui incombe en tant que pionnière dans son industrie et est déterminée à atteindre son objectif de devenir un chef de file régional ainsi qu’une ligne aérienne renommée mondialement pour ses services incomparables, sa qualité supérieure et sa fiabilité. Pour plus d’information, visitez http://www.turkishairlines.com/.

À propos de belairdirect
L’assurance simplifiée
belairdirect propose aux consommateurs des solutions complètes d’assurance auto et habitation depuis plus de 60 ans. De plus, belairdirect offre l’assurance pour motos et véhicules hors route. Les produits sont offerts au Québec, en Ontario, dans les Maritimes, en Alberta et en Colombie-Britannique. belairdirect repousse sans cesse les limites et propose des produits novateurs tels que La police qui pardonne. Aujourd’hui, la compagnie d’assurance offre de nombreux services sur le web pour aider les consommateurs à magasiner leur assurance auto et habitation et à choisir celle qui vous convient le mieux.

belairdirect est à l’avant-garde dans la soumission en ligne en offrant plusieurs outils de soumission notamment la soumission rapide en 3 minutes (pour l’assurance auto). belairdirect est une société Intact Corporation financière. Pour plus d’information, visitez https://www.belairdirect.com/fr/.

À propos de Golf Québec – Initier des passions, nourrir des rêves
Fondée en 1920, Golf Québec est la fédération sportive provinciale qui a pour mission d’augmenter la participation au golf et d’en développer l’excellence. Golf Québec fournit des services de base tels que le programme de Golf en milieu scolaire, les Premiers élans et ses programmes de connectivité, le circuit Premier départ, les Centres de développement de golf junior (CDGJ) les règles du golf, l’évaluation de parcours, le système universel de handicap, Vert la guérison ainsi que le Temple de la renommée du golf du Québec. Golf Québec supervise également diverses compétitions de niveaux régional et provincial afin d’amener les amateurs de golf de chez nous à se dépasser pour éventuellement atteindre les sphères supérieures des circuits professionnels. Pour obtenir de plus amples informations, visitez http://www.golfquebec.org.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

la Ligue de hockey midget AAA du Québec relancera ses activités dès lundi

MONTRÉAL – Après avoir respecté la pause obligatoire de deux semaines imposée par le Gouvernement du Québec à tous les programmes Sports-Études, à l’occasion de la rentrée scolaire, la Ligue de hockey midget AAA du Québec relancera ses activités dès lundi.

C’est ainsi que les quinze formations du circuit Lévesque pourront reprendre là où elles avaient laissé le 30 août dernier, soit à l’étape des phases 3 pour l’entraînement et 5 pour les matchs du plan de relance de Hockey Québec.

Quant aux matchs pré-saison, le calendrier reprendra à compter du vendredi 18 septembre avec le même format que les matchs des camps de sélection disputés en août, soit des équipes de 10 joueurs et 1 gardien, avec une durée de 30 minutes, aucune mise en échec et aucun contact physique.

Le sort des Forestiers

Dans un texte publié dans La Presse du 11 septembre, le chroniqueur Alexandre Pratt nous dresse un portrait de la situation dans laquelle l’organisation des Forestiers d’Amos doit survivre en cette période de pandémie où les règles et les directives empêchent la formation abitibienne de disputer des matchs face aux autres équipes du circuit puisque Hockey Québec ne permet pas de passer une nuit dans une autre ville.

Voici le lien pour lire le texte du chroniqueur Alexandre Pratt : https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2020-09-11/forestiers-cherchent-adversaires.php

Toutefois, dans la relance de la 2e vague de matchs pré-saison, les Forestiers disputeront quelques matchs préparatoires (8 matchs de trente minutes), soit face aux Gaillards du CÉGEP de l’Abitibi-Témiscamingue (à Amos, le 20 septembre ; et à Rouyn-Noranda, le 3 octobre), aux Vikings de Saint-Eustache (à Mont-Laurier, le 26 septembre), aux Phénix du Collège Esther-Blondin (à Mont-Laurier, le 10 octobre). Pour la suite, seul l’avenir le dira.

Alignements 2020-2021

Au cours des deux dernières semaines, les équipes midget AAA ont pu compléter leur alignement respectif de la saison 2020-2021 avec le retour des joueurs des camps du junior majeur. La reprise s’effectuera donc avec les alignements réguliers de la prochaine saison.

La direction de la Ligue midget AAA se réjouit de la reprise des activités et souhaite que la situation se passe bien afin d’atteindre dès la mi-octobre l’étape 6 du plan de relance de Hockey Québec. À suivre…

Source : La Ligue de hockey midget AAA du Québec

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

5 KM SUR ROUTE – LA CHASSE AU RECORD PRÉSENTÉE PAR RBC À TROIS PETITES SECONDES DU RECORD QUÉBÉCOIS

Université Laval, 13 septembre – Trois petites secondes. C’est tout ce qui a manqué à Jean-Simon Desgagnés pour atteindre le meilleur temps québécois de l’histoire au 5 kilomètres sur route dimanche matin lors de la Chasse au record présentée par RBC sur le campus de l’Université Laval.

Desgagnés, 22 ans, a bouclé le parcours en 13 minutes et 58 secondes. L’étudiant-athlète du Rouge et Or au doctorat en médecine laisse ainsi intact le record de 13 minutes et 55 secondes de Paul Morrison établi en 2005.

Son partenaire d’entraînement et seul autre rival dimanche, Charles Philibert-Thiboutot, a enregistré un chrono de 14 minutes et 8 secondes. Si Philibert-Thiboutot affrontait le défi malgré une courte préparation à haute intensité, c’est tout le contraire pour Desgagnés, qui arrivait au sommet de sa forme après un été chargé.

Un écart qui a paru dans le dernier kilomètre, où l’étudiant-athlète de l’année chez le Rouge et Or en 2019-2020 a dépassé, puis rapidement distancé Philibert-Thiboutot.

crédits photos : Louis Charland(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Eriksson sacré champion alors que ses coéquipiers se hissent à la tribune lors de la finale de la saison

  • Swede ajoute enfin le titre de RallyX Nordic Supercar à son CV en plein essor
  • Son coéquipier McConnell atteint la tribune lors d’un week-end décisif
  • La paire OMSE obtient les deux premières places du classement du championnat
  • De Ridder et Kallio doublent sur les podiums en catégorie Supercar Lites
  • Östlund rend hommage à l’esprit d’équipe et aux efforts de réparation après l’écrasement d’un monstre

Oliver Eriksson a banni les souvenirs des deux derniers RallyX Nordic présentés par les champions du titre de Cooper Tyres le week-end dernier (4-6 septembre), alors que le Suédois accédait à la gloire du championnat dans la catégorie Supercar à Nysum et que ses coéquipiers gonflaient le trophée d’Olsbergs MSE .

Eriksson a été un leader au niveau Supercar en RallyX Nordic ces trois dernières années, mais les finales de la saison ne lui ont pas été gentilles. En 2018, le contact a réduit son défi, alors qu’il était à moins d’un tour du titre de champion en 2019 lorsque l’échec de la suspension l’a envoyé dans les barrières de la Tierp Arena et a brisé ses rêves. Cette fois, il ne serait pas refusé.

Arrivé à Nysum soutenu par une performance difficile de Johan Kristoffersson à Arvika un mois plus tôt et une victoire éclatante lors de ses débuts en Championnat d’Europe FIA ​​de Rallycross à Höljes, le double vainqueur du titre RX2 International Series a maîtrisé les conditions mitigées de samedi pour marquer un maximum de points. . Après avoir dominé les feuilles de temps en Q1 et Q2, il s’est simplement éloigné de ses poursuivants en demi-finale et en finale.

Déjà confirmé en tant que champion à la fin des qualifications de dimanche, Eriksson était sur le point de signer la saison avec un deuxième triomphe consécutif jusqu’à ce qu’il découvre une crevaison qui le fait passer à la troisième place au drapeau à damier. Dans le grand schéma des choses, cependant, cela importait peu, car à ce stade, le travail était terminé.

«Il est temps, n’est-ce pas! a plaisanté le joueur de 21 ans. «En direction de Nysum, l’objectif était clairement de ramener le trophée à la maison cette année. Nous sommes venus si près l’année dernière et l’année précédente pour souffrir de beaucoup de malchance le week-end dernier, mais j’ai essayé d’analyser ce que je pouvais faire de mieux dans ces situations et tout s’est bien passé cette fois.

«Samedi était probablement la journée la plus étrange que j’aie jamais eue en course – il semblait qu’à chaque fois que nous quittions le paddock pour nous diriger vers la pré-grille, il commençait à pleuvoir! Pourtant, nous en sommes sortis plutôt bien dans l’ensemble. Les Q2 et Q3 n’étaient pas parfaits, mais nous en avons fait assez pour assurer la place au TQ, puis la demi-finale et la finale se sont déroulées relativement bien.

«C’est génial d’être champion, mais je pense que je suis triste – le dernier tour ne me passe jamais! Avec la crevaison, la voiture était assez difficile à gérer mais nous avons quand même réussi à la ramener à la maison pour un autre podium. Je dois vraiment le remettre aux garçons et aux filles de l’OMSE – ils ont travaillé si dur toute l’année et méritent totalement ce succès. Je ne peux vraiment pas les remercier assez. Ce titre est pour chacun d’entre eux. « 

Le malheur d’Eriksson lors de la finale de dimanche a été le gain de Fraser McConnell. Pilotant une Ford Fiesta OMSE similaire, le Jamaïcain semblait être le challenger le plus proche de son coéquipier samedi jusqu’à ce que le contact le jette hors de la piste et hors de la compétition, mais il a rebondi le lendemain en se hissant à la deuxième place et à son premier podium en Supercar, ce faisant, s’emparait de la deuxième place du classement du championnat.

«Au départ, nous avons participé à la première épreuve à Höljes en la traitant comme un événement ponctuel en préparation de la saison RX2, mais atteindre la finale nous a fait réévaluer», a révélé le joueur de 21 ans. «Nous sommes ensuite allés à Arvika avec la mentalité que si nous faisions encore bien, nous continuerions vers le Danemark et nous avons évidemment marqué de très bons points là aussi. Pour terminer deuxième du championnat dans le cadre d’un doublé pour l’OMSE, je ne peux pas vraiment demander beaucoup plus.

«Oliver méritait de gagner parce qu’il a conduit incroyablement toute l’année – il était temps qu’il ajoute ce titre à son CV – et j’étais très heureux de terminer sur le podium. Nous avions le rythme pour y parvenir à Arvika et samedi au Danemark aussi, donc c’était bien d’avoir enfin le résultat pour moi et mes sponsors. Ce fut une excellente saison et toute l’équipe OMSE a été incroyable et super serviable à tous égards. Grand à tous. »

Anders Michalak a terminé sa première campagne dans la catégorie Supercar avec une cinquième place au tableau des points. Le Suédois a de nouveau montré de la vitesse à Nysum, mais comme en finale à Arvika, Lady Luck n’était pas de son côté.

Dans la catégorie Supercar Lites, Guillaume De Ridder et Jesse Kallio étaient en forme pour OMSE au Danemark. De retour à l’action pour la première fois en neuf mois, le Belge – qui a terminé parmi les trois premiers du championnat en RX2 en 2017 et 2018 – est venu à un point unique de décrocher le titre 2020 de la série dans un retour sensationnel.

Faisant fi de son récent manque de temps au siège, De Ridder a dominé la journée d’ouverture sur sol mouillé / sec pour établir un avantage de cinq points au classement, mais le trafic lors de la finale de dimanche a vu le titre lui échapper atrocement.

Toujours en course avec un poignet fracturé lors du contact à Arvika, Kallio était également bien dans la chasse, et la troisième place du Finlandais l’a vu rejoindre De Ridder pour gagner une sortie d’essai dans la nouvelle voiture de championnat FIA eRX2. Un double podium a également permis au joueur de 21 ans de remporter le deuxième but du classement de fin de saison du RallyX Nordic.

«En venant ici, honnêtement, je ne m’attendais pas à être aussi rapide tout de suite», a déclaré De Ridder. «J’espérais que nous serions dans le mélange, mais ouvrir la voie samedi était définitivement une surprise. Je savais que ce serait plus délicat sur le sec, car les écarts sont plus étroits et le fait d’être à l’extérieur de la grille pour Q1 ne nous a pas fait de faveur. Lorsque vous perdez du temps tôt dans un domaine aussi compétitif, il est difficile de le récupérer, aussi rapide que vous soyez.

«J’ai tout misé en finale, mais partir de la pole est un tel avantage et Henrik [Krogstad] ne s’est pas trompé – alors félicitations à lui. En fin de compte, j’ai juste perdu trop de terrain derrière [Jimmie] Walfridson et c’était tout.

«Ce n’était pas tout à fait suffisant à la fin, mais je dois être satisfait du week-end dans l’ensemble. J’ai pu rappeler à tout le monde que je suis toujours là et toujours rapide, donc c’était une mission accomplie à cet égard, et ce sera excitant d’essayer la voiture eRX2. Je crois fermement que l’avenir du sport sera électrique, alors maintenant j’ai juste besoin de trouver l’argent pour en piloter un aussi … »

«C’était ma première fois à Nysum, et ce n’était pas facile d’essayer d’apprendre une nouvelle piste avec un poignet fracturé – en particulier avec le temps changeant si fréquemment», a déclaré Kallio. «J’ai probablement roulé un peu trop prudemment samedi, mais nous avons semblé tourner un virage en finale, ce qui était un bon regain de confiance.

«Dimanche était bien meilleur et nous avons eu une bonne vitesse toute la journée. Je n’avais rien à perdre en finale alors je l’ai juste envoyé par l’extérieur au départ, et même si cela n’a pas payé, j’ai dû essayer car ma seule chance de gagner le championnat était de gagner la course. Nous avons réussi à nous battre à nouveau sur le podium, et ce sera cool de conduire la voiture eRX2 – j’ai hâte d’y être.

Linus Östlund était un autre prétendant au titre à l’approche du week-end, assis à seulement deux points du haut du tableau. Le Suédois a maintenu son défi sur la bonne voie avec la quatrième place samedi avant que son monde ne se retourne – littéralement – en Q2 dimanche lorsqu’un affrontement avec son coéquipier Martin Enlund l’a envoyé dans un tonneau spectaculaire à la sortie du joker.

Dans une démonstration inspirante, toute l’équipe d’OMSE s’est immédiatement mise au travail pour réparer les dégâts considérables, aidés par des membres d’autres équipes. Leurs efforts remarquables ont permis à Östlund de revenir sur le circuit pour la Q3, dans laquelle il a étonnamment signé le cinquième temps le plus rapide en se dirigeant vers la quatrième au classement général du RallyX Nordic et la sixième en RX2.

« Quel week-end! » a reconnu le jeune homme de 20 ans. «J’ai déjà roulé sur une voiture de rallycross, mais jamais aussi dur que ça – c’était certainement une course cahoteuse! Nous avons les meilleurs mécaniciens du monde à OMSE, cependant, et ils ont fait un travail incroyable dimanche. Je leur dois à eux et à tous ceux qui ont contribué un énorme «merci». Cela montre simplement que RallyX Nordic est une grande famille et que l’amour et le soutien que j’ai reçus à la suite de l’accident sont tellement importants. »

Martin Enlund a conclu sa première saison de compétition Supercar Lites par une excellente septième au classement RallyX Nordic, survivant au contact par inadvertance avec Östlund pour signer le deuxième temps le plus rapide en Q3 dimanche et atteindre la demi-finale les deux jours.

Niklas Aneklev a progressé jusqu’à la finale pour la deuxième fois alors qu’il continue de faire de grands pas en avant après être passé du deux roues à quatre l’année dernière, tandis que le Français Grégory Fosse a impressionné lors de ses débuts en RallyX Nordic et Supercar Lites, se classant septième dans un mixte difficile. conditions en Q1 samedi en route vers les demi-finales.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

COLLARD ET DONARSKI SONT COURONNÉS CHAMPIONS DU DÉFI DU NORD

 
Montréal, le 7 septembre 2020 — L’étape finale du Défi du Nord s’est terminée dimanche et se sont Mélodie Collard et Sid Donarski qui ont remporté les grands honneurs. Les finales ont été disputées au parc Saint-Luc de Granby, les étapes précédentes s’étant déroulées à Montréal, Repentigny et Laval.

Les joueurs devaient participer à au moins deux des trois étapes pour se qualifier pour l’épreuve de Granby. Les huit joueurs et les huit joueuses ayant accumulé le plus de points obtenaient ainsi leur place pour les finales.

Après deux jours de duels chaudement disputés à Granby, les favoris des tableaux masculin et féminin concouraient pour le titre dimanche. Chez les femmes, Mélodie Collard (1e) a atteint la finale après avoir remporté les trois premières étapes. Elle était opposée à Mia Kupres (3e), finaliste à Laval. C’est finalement Collard qui a conquis les grands honneurs en signant un gain de 6-1 et 6-2.

« Les dernières semaines ont été très agréables. J’aimerais remercier tous ceux qui ont contribué à l’organisation de ce circuit dans chacune des villes où nous avons concouru. Sans vous, nous n’aurions pas pu jouer des matchs de tennis pendant une longue période », commentait Collard après sa victoire.

Chez les hommes, le favori Sid Donarski se mesurait à Washi Gervais, qui avait éliminé la deuxième et la troisième tête de série aux tours précédents. Donarski, quant à lui, avait gagné les tournois de Montréal et de Repentigny. Contrairement à ce qu’indique le pointage, plusieurs des points ont été très serrés, avant que Donarski scelle l’issue de la rencontre par 6-1 et 6-0.

Dans les autres rencontres, Annabelle Xu (2e) a terminé troisième grâce à un gain de 6-1, 3-6 et 7-5 aux dépens de Victoria Mboko. De plus, Kamen Damov (4e) a eu raison de Christophe Clément (3e) en des comptes de 6-3 et 6-2 pour prendre le troisième rang chez les hommes.

Le Circuit du Défi du Nord regroupait certains jeunes joueurs du Québec et de l’Ontario qui ont participé à une série de tournois au cours des dernières semaines. Les villes qui ont accueilli les différentes étapes de ce circuit étaient des sites où Tennis Canada a dû annuler des compétitions internationales en raison de la pandémie de COVID-19.
 
À propos de Tennis Canada

Tennis Canada, dont les origines remontent à 1890, est une organisation sportive nationale sans but lucratif dont la mission est d’assurer la croissance du tennis au Canada et dont la vision est de devenir un chef de file mondial au tennis. Nous valorisons le travail d’équipe, la passion, l’intégrité, l’innovation et l’excellence. Tennis Canada possède et administre deux prestigieux tournois de l’ATP Tour et de la WTA ; les volets masculin et féminin de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, ainsi que quatre tournois professionnels de l’ATP et de l’ITF. De plus, il possède et soutient financièrement quatre autres tournois professionnels au Canada. Tennis Canada administre également des centres nationaux/programmes d’entraînement à Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary. Tennis Canada est membre de la Fédération internationale de tennis, du Comité olympique canadien, du Comité paralympique canadien et de l’Association internationale de tennis en fauteuil roulant. De plus, Tennis Canada administre, commandite et choisit des équipes pour la Coupe Davis, la Fed Cup, les Jeux olympiques et paralympiques et forme des équipes nationales pour les juniors, les vétérans et les joueurs de tennis en fauteuil roulant. Tennis Canada investit ses excédents budgétaires dans le développement du tennis. Pour obtenir plus amples renseignements sur Tennis Canada, visitez le site Web au www.tenniscanada.com et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

L’ALIGNEMENT DES REMPARTS COMPLÉTÉ

Québec, le dimanche 6 septembre 2020 – Au terme de la période de transactions dans la LHJMQ qui prenait fin à 10 heures ce matin, le directeur gérant et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a confirmé son alignement final pour entreprendre la saison 2020-2021.

Après l’entraînement d’hier, le gardien de but Thomas Boucher (Montmagny Jr. AAA) et le défenseur Samuel Lachance (St-Eustache Midget AAA) ont été retournés à leurs équipes respectives.  Quant à l’ailier droit Jacob Melanson, qui a subi une blessure à l’épaule lors de l’entraînement de vendredi, il sera absent pour une période de 10 à 12 semaines.

C’est donc avec un alignement de 24 joueurs que les Remparts débuteront la saison 2020-2021, soit deux gardiens de but, huit défenseurs et 14 joueurs d’avant.  Quelques nouveaux visages viennent s’ajouter au groupe de vétérans de l’équipe.  Il s’agit des gardiens de but William Rousseau (17 ans) et Thomas Sigouin (20 ans), des défenseurs Brendan Bays (18 ans), Evan Nause (17 ans) et Aapo Siivonen (18 ans).  Hugo Audette (17 ans), Mikael Huchette (17 ans), Peter Amanatidis (17 ans) et Viljami Marjala (17 ans) viennent quant à eux s’ajouter à la brigade offensive de l’équipe. 

Voici donc la liste des joueurs qui entreprendront la saison 2020-2021 dans l’uniforme des Remparts :

ALIGNEMENT – SAISON 2020-2021

JOUEUR POS.L.GR.POIDSD. DE N.LIEU DE NAISSANCE
ROUSSEAUWilliamGBG6’170Jan. 9, 2003Trois-Rivières, QC
SIGOUINThomasGBG6’194Jan. 27, 2000Amos, QC
AUDETTEHugoCG5’9141Jan. 7, 2003Mercier, QC
CARONThomasAGG6’2193Aug. 29, 2000Candiac, QC
MALATESTAJamesAGG5‘9172Mai 31, 2003Kirkland, QC
MARJALAViljamiAGG5‘11154Jan. 29, 2003Oulu, Finlande
MONTREUILGabrielAGG6’1188Mar. 9, 2001El Paso, TX
AMANADITISPeterADG5’7154Jan. 17, 2003Mont-Royal, QC
CORMIERColeADG5’9168Fev. 21, 2002Dusseldorf, Allemagne
DUBÉPierrickADD5’9165Jan. 7, 2001Lyon, France
MELANSONJacobADD5’11191Avr. 22, 2003Amherst, NS
FILIONXavierCD6’161Oct. 2, 2002Victoriaville, QC
GAUCHERNathanCD6’3186Nov. 6, 2003Richelieu, QC
HOLMESHunterCG6’1185Jan. 25, 2000St. Catharines, ON
HUCHETTEMikaelCD6’2187Aou. 1, 2003Saint-Hyacinthe, QC
ROCHETTEThéoCG5’10161Fev. 20, 2002Neuchâtel, Suisse
BAYSBrendanDD6’181Avr. 10, 2002Ottawa, ON
COURNOYEREdouardDG5’9173Mar. 12, 2002Drummondville, QC
NAUSEEvanDG6’1174Jan. 20, 2003White Rock, BC
RODZINSKIRomainDG6’192Mai 14, 2002Blainville, QC
SAVOIENicolasDG6’184Mai 30, 2002Dieppe, NB
SCHIVESDylanDD5’11180Juil. 1, 2001Lakeshore, ON
SIIVONENAapoDG6’159Oct. 31, 2002Uusikaupunki, Finlande
TRUCHONCharleDG6’173Mar. 27, 2003Matane, QC

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

Pour suivre les Remparts :  FacebookInstagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)