Les Cataractes voient leur rêve prendre fin

par

BENJAMIN HOULE

Les Cataractes n’ont pu aller chercher leur billet pour la finale de la Coupe Memorial alors qu’ils ont subi un revers crève-coeur de 4-3 en prolongation face aux Bulldogs de Hamilton.

Mavrik Bourque, William Veillette et Olivier Nadeau ont trouvé le fond du filet pour les hommes de Daniel Renaud. À l’autre bout, Antoine Coulombe a très bien fait repoussant 39 tirs au but.

La saison des Cats ne tenait plus qu’à un fil alors que s’amorçait la demi-finale face aux Bulldogs de Hamilton. De part et d’autre, les deux équipes tentèrent de prendre les devants dès les premiers instants du match.

D’abord, Mason McTavish, positionné dans l’enclave, se fit servir une passe parfaite avant de déjouer Antoine Coulombe… mais se buta à la barre horizontale et au poteau gauche!

À l’autre bout, Mavrik Bourque passa bien près de donner les devants aux siens, mais son lourd tir frappé se fraya un chemin jusqu’au poteau. Puis, ce fut au tour d’Olivier Nadeau de bénéficier d’une chance en or, mais Marco Constantini se déplaça sur sa gauche pour le voler à l’aide de la mitaine.

Avant la fin de l’engagement, l’échec-avant des Cats rapporta ses dividendes. En toute fin de présence, Charles Beaudoin appliqua de bonnes mises en échec et cela permit aux siens de demeurer profondément en territoire ennemi. Par la suite, Zachary Massicotte garda le disque en zone offensive. Olivier Nadeau, depuis l’arrière du filet, repéra son capitaine dans l’enclave et ce dernier ne manqua pas sa chance en faisant dévier sous le bras du gardien.

Toutefois, cette avance ne dura pas très longtemps puisque les Bulldogs créèrent l’égalité avant la fin de la période. Mason McTavish attaqua par l’aile droite avant de remettre de l’autre côté à Denis Grushnikov qui venait de battre la couverture défensive de Xavier Bourgault.

Les représentants de l’Ontario ne mirent pas de temps au début du second engagement pour prendre les devants. Alors que la punition de Loris Rafanomezantsoa venait tout juste de se terminer, Mason McTavish décocha un tir vif qui trompa la vigilance d’Antoine Coulombe à sa gauche.

Cette avance ne dura que 4 minutes puisque, après une belle montée sur l’aile droite de Charles Beaudoin, Isaac Ménard laissa partir un tir frappé que fit brillamment dévier Olivier Nadeau.

Quelle équipe allait se mériter un billet pour la finale de la Coupe Memorial? Certes, les troupiers de Daniel Renaud allaient tout mettre en oeuvre pour y parvenir!

Les nombreux partisans des Cats eurent bien peur à la 7e minute lorsque les Bulldogs croyaient bien avoir pris les devants. Après avoir dirigé un tir vers l’enclave, les arbitres signalèrent la fin du jeu, mais la rondelle glissa tout doucement entre les jambières de Coulombe. Après plusieurs minutes de révision, on jugea qu’il n’y avait pas but.

Passé la mi-chemin en troisième période, Xavier Bourgault prit contrôle du disque en zone ennemie avant de remettre à Angus Booth qui laissa partir un tir des poignets vif qui fut dévié au passage par William Veillette!

Les réjouissances furent de courte durée puisque Logan Morrison, discret jusqu’ici depuis le début du tournoi, choisit bien son moment pour faire fi de la couverture défensive et déjouer Coulombe à l’aide d’un tir sur réception depuis l’enclave.

En raison de l’égalité, c’était direction la prolongation!

Au cours des premières minutes, Xavier Bourgault et Mavrik Bourque se virent offrir des chances de battre le gardien adverse, mais celui-ci résista chaque fois.

Quelques instants plus tard, Jan Mysak fit dévier un tir de la pointe derrière Antoine Coulombe propulsant ainsi les Bulldogs en finale.

C’était une fin un peu trop abrupte au goût de tous les partisans des Cats qui pouvaient toutefois être extrêmement fiers de leurs favoris.

Une saison historique qui va demeurer longtemps dans les mémoires…

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

NB: Collaboration: CATARACTES de Shawinigan

ÉPATANTE OFFENSIVE DES AIGLES DE TROIS-RIVIÈRES


  Trois-Rivières, le 27 juin 2022 – Les Aigles de Trois-Rivières ont affronté deux équipes la semaine dernière soit les ValleyCats de Tri-City et les Miners de Sussex County. La première série de la semaine a échappé aux Oiseaux, mais la seconde contre les Miners a été victorieuse!

La semaine a débuté le 22 juin dernier par un programme double pour l’équipe de Matthew Rusch étant donné les conditions climatiques du 21 juin à Tri-City. Au monticule, Sam Belisle-Springer a enregistré sa 5e victoire de la saison et Kyle Thomas son 7e sauvetage! Au bâton, Vaibhav Desai a remis une fiche de 2 en 3, dont un double qui a permis à Joe Campagna de marquer le 3e point du match, se terminant 3 à 1. Le second match de la journée a bien débuté pour les Aigles qui ont pris les devants jusqu’à la dernière manche dans laquelle les ValleyCats ont compté trois points, remportant 5 à 4. Connor Panas et Carlos Martinez ont tous les deux claqué la longue balle permettant à Panas de produire deux points et à Martinez, un point.

Le dernier match de la série a eu lieu le 23 juin dernier dans lequel les Oiseaux menaient 10 à 9 jusqu’en 8e manche où les ValleyCats ont marqué trois points, remportant la partie 12 à 10. Les coups de circuit étaient au rendez-vous, alors que Pelletier, Panas et Gladu ont frappé la balle de l’autre côté de la clôture. Louis-Philippe Pelletier s’est d’ailleurs démarqué en frappant un grand chelem en quatrième manche!

Les hommes de Matthew Rusch étaient de retour à la maison pour la Fête nationale du Québec, affrontant les Miners. Malgré que le bleu fût honoré durant la soirée, le rouge n’a pas été effacé, puisque les Aigles ont remporté la partie 8 à 5. Le nouveau lanceur Nathan Torres a enregistré sa première victoire alors que Kyle Thomas a continué ses sauvetages pour une 8e fois. Les Aigles ont effectué toute une remontée en 6e manche, où ils ont compté six points. Louis-Philippe Pelletier a d’ailleurs claqué un triple accumulant trois points produits lors de cette manche. Carlos Martinez a terminé le match avec un coup de circuit!

Le lendemain de la Saint-Jean, les Aigles ont remporté la série avec une victoire de 17 à 13 contre les Miners. Les Aigles ont encore une fois, remonter la pente, égalisant la marque en 7e manche, pour ensuite marquer quatre autres points. Joe Campagna a offert une performance parfaite de 4 en 4, cognant deux circuits, croisant le marbre à quatre reprises en plus de récolter deux points produits. Carlos Martinez a continué d’épater la foule avec son 10e coup de circuit de la saison et son 35e point produit.

Le dernier match, le 26 juin dernier, a été plus difficile pour les Aigles qui ont perdu par la marque de 13 à 3. Dans la défaite, Juan Kelly a mis la balle en lieu sûr pour une 13e partie consécutive! Ricardo Sanchez a claqué à deux reprises un double.

Faits saillants On retrouve deux joueurs des Aigles parmi les meilleurs frappeurs de la Ligue Frontière. Effectivement, Carlos Martinez et Raphael Gladu font partie des meneurs de la ligue au niveau de la moyenne au bâton, des points produits et des coups de circuit. Le receveur colombien affiche la 8
e meilleure moyenne au bâton (.346), la 4e meilleure récolte de points produits (35) et la 5e meilleure récolte de circuits (10) dans la Ligue Frontière. De son côté, le Québécois maintien toujours une moyenne au bâton impressionnante de .356, le mettant au 7e rang pour cette statistique. Du côté des lanceurs, Sam Belisle-Springer se retrouve au 3e rang de la ligue pour les victoires avec cinq cette saison. On retrouve également Kyle Thomas au 3e rang pour les sauvetages avec huit. L’attaque trifluvienne est l’une des plus dévastatrice de la ligue. Effectivement, on la retrouve au 3e rang pour le nombre de doubles (80) et le nombre de triples (9), au 5e rang pour les points comptés (242), la moyenne au bâton (.285) et la moyenne de puissance (.476).
Mouvements de joueurs
C’est ce dimanche dernier que Matthew Rusch a libéré deux lanceurs dont le Québécois, David Gauthier et le releveur, Jose Vasquez.
À venir
Les Aigles restent dans le nid pour la première série de la semaine contre les ValleyCats de Tri-City débutant ce mardi 28 juin. Ils seront ensuite toujours en terre québécoise pour affronter les Capitales de Québec dès vendredi.

(Photos:André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

LE CAMP D’ENTRAÎNEMENT DES REMPARTS DÈS LE 15 AOÛT

Québec, le lundi 27 juin 2022 — La direction des Remparts de Québec a dévoilé aujourd’hui les détails entourant la présentation du 26e camp d’entraînement de l’histoire de l’équipe qui se déroulera, cette année, au Pavillon de la Jeunesse, situé sur le site d’ExpoCité.  Un camp des recrues se tiendra tout d’abord du 15 au 19 août inclusivement, alors que le camp régulier débutera le samedi 20 août en après-midi avec l’arrivée des vétérans.

C’est le lundi 15 août dès midi que les joueurs qui participeront au camp d’évaluation se rapporteront au personnel d’entraîneurs de l’équipe.   Ces derniers sauteront sur la patinoire dès le lendemain, mardi 16 août à compter de 9 heures.  Parmi les joueurs recrues invités, certains seront retenus pour se joindre au groupe de vétérans qui participeront au camp régulier dès le 20 août.  La liste des joueurs invités pour les deux groupes sera connue plus tard au début du mois d’août.  

CALENDRIER DES MATCHS PRÉ-SAISON

Sept matchs sont prévus au calendrier préparatoire des Remparts.  Le premier match impliquera les recrues et sera disputé le vendredi 19 août, 19 heures, contre l’Océanic de Rimouski au Complexe sportif multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette.  Avec l’arrivée des vétérans, deux matchs en deux jours auront lieu, à nouveau contre l’Océanic, cette fois, le mardi 23 août, 19 heures, toujours à L’Ancienne-Lorette et le lendemain, mercredi 24 août, 19 heures, à l’Amphithéâtre Desjardins de Mont-Joli.  Les Remparts rendront ensuite visite aux Saguenéens le vendredi 26 août au Centre Georges-Vézina de Chicoutimi, alors que les Saguenéens débarqueront sur la glace du Centre Frameco de Saint-Joseph-de-Beauce, le vendredi 9 septembre à 19 heures, match qui soulignera l’ouverture officielle de ce tout nouveau centre multifonctionnel.  Les deux dernières parties pré-saison seront quant à elles disputées le samedi 10 septembre, 19 heures, à nouveau à L’Ancienne-Lorette, cette fois contre les Cataractes de Shawinigan et le vendredi 16 septembre, 19 heures, alors que les Remparts rendront visite pour une dernière fois à l’Océanic, cette fois sur la glace du Colisée Béton provincial de Matane. 

Les billets pour assister aux trois matchs pré-saison qui seront disputés au Complexe sportif multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette seront disponibles le jour des matchs, à compter de 17 heures, au kiosque situé à l’entrée principale.  Le coût d’entrée sera de 10 $ pour les adultes et de 5 $ pour les enfants de 12 ans et moins.   

Quant aux billets pour assister au match du vendredi 9 septembre, au Centre Frameco de Saint-Joseph-de-Beauce, ils seront disponibles, dès le mercredi 29 juin, à midi, sur le site www.lepointdevente.com.  Les billets seront vendus en admission générale au coût de 20 $ pour les adultes (13 ans et plus) et de 12 $ pour les enfants de 12 ans et moins, frais de billetterie en sus.

La saison régulière 2022-2023 des Remparts débutera par une séquence de deux matchs à domicile, soit le vendredi 23 septembre, 19 heures contre les Saguenéens de Chicoutimi et le samedi 24 septembre contre les Tigres de Victoriaville à compter de 16 heures.  Les Remparts effectueront leur première sortie sur la route, le samedi 1er octobre, dans le premier d’une série de deux parties en deux jours contre les Olympiques au Centre Slush Puppie de Gatineau. 

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

FIN DE COURSE ABRUPTE POUR LOUIS-PHILIPPE DUMOULIN À TERRE-NEUVE

Événement « PRO•LINE 225 » – ⅜ mille – Série NASCAR Pinty’s

(Photo: Mathew Manor)

Résultats https://www.racing-reference.info/season-stats/2022/T/
Avondale (Terre-Neuve-et-Labrador, Canada), le 26 juin 2022. Patience et adaptation définissent bien le week-end vécu par LouisPhilippe Dumoulin et l’équipe #47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare lors de la première visite de la série NASCAR Pinty’s sur la piste ovale de ⅜ mille du Eastboud International Speedway.
Le samedi matin (25 juin), la pluie a forcé la modification du programme, combinant les essais et a qualification en une session d’une heure en fin de matinée et changeant l’heure de départ de la course pour le dimanche 26 juin à 11h (heure locale – 9h30 HNE).
« En examinant la piste samedi matin, la configuration des murs me questionnait. La réglementation n’est pas la même qu’aux autres pistes, cela semblait un peu dangereux et je m’étais dit à moi-même de rester loin des murs. »
Sur la grille de départ en 4e position, Louis-Philippe Dumoulin avait une voiture performante entre les mains : « La voiture se comportait très bien en début de course, de nouveau les équipiers ont trouvé les bons réglages et nous étions patients en début
d’épreuve pour attaquer après l’arrêt aux puits et terminer sur le podium. »
Sixième à la relance après la mi-course, tout ne s’est pas déroulé comme souhaité puisque Louis-Philippe Dumoulin a « touché un peu le mur entre le virage 2 et le virage 3, qui a provoqué une crevaison et lorsque je suis entré dans le virage 3, la voiture 47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare a dérapé. J’ai tenté d’éviter les barils qui étaient positionnés à cet endroit, mais sans succès. »
Cet incident au 120e tour a brusquement mis fin à sa course. « Les équipiers auront beaucoup de dommages à réparer sur la voiture d’ovale au retour à l’atelier. En attendant, nous mettons tout en œuvre pour revenir encore plus forts à Toronto, » conclut le pilote de la voiture #47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare.
Après la course de Terre-Neuve-et-Labrador, l’équipe #47 WeatherTech Canada | Groupe Bellemare entame la portion la plus intense de la saison : retour à l’atelier, préparation des voitures de circuit routier et ovale, à la fois pour le tracé urbain de Toronto, le trio de courses à Edmonton et Saskatoon, suivi de l’événement le plus important de l’année pour Dumoulin
Compétition, le Grand Prix de Trois-Rivières, puis de la course sur terre battue ?? à Ohsweken, à l’ouest de Toronto et le circuit ICAR de Mirabel.

(André Buch Bouchard: albp@sympatico.ca)

Un lanceur de qualité se joint aux Aigles


 

Trois-Rivières, le 25 juin 2022 – Les Aigles de Trois-Rivières ont ajouté du talent au monticule avec un nouveau lanceur partant droitier, Taylor Lepard.

L’artilleur de 24 ans est originaire de Toronto et a gradué de l’Université du sud du New Hampshire.

En 2020, il a fait ses débuts dans la NAIA (National Association of Intercollegiate Athletics) portant l’habit des Seahawks de Keiser. Il affichait une moyenne de point mérité de 2.35 en 23 manches de travail en plus de faire 24 victimes au bâton.

En 2021 et 2022, l’Ontarien de 6’3 a rejoint l’équipe Penmen du Sud du New Hampshire exerçant dans la NCAA. Durant ces deux saisons, il a fait ses preuves en lançant pour une moyenne de point mérité de 3.72, remportant cinq victoires, aucune défaite, en 77 manches de travail. Il a d’ailleurs retiré 81 joueurs lors de ses apparitions au monticule.

Il sera très attendu sur le terrain, non seulement des joueurs, mais aussi des partisans au Stade Quillorama. Il est d’ailleurs disponible dès aujourd’hui pour le gérant Matthew Rusch.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

CINQ CANADIENS AUX TABLEAUX DE WIMBLEDON

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov seront les 6e et 13e têtes de série respectivement
Montréal, le 24 juin 2022 — Le tirage des tableaux principaux de la troisième étape du Grand Chelem de la saison a été effectué, aujourd’hui. Quatre Canadiens participeront officiellement aux épreuves du simple sur le gazon du All-England Club, soit Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov, Bianca Andreescu et Rebecca Marino. De son côté, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski sera l’unique représentante canadienne lors des épreuves du double.
Le Québécois Félix Auger-Aliassime, qui est classé 6e tête de série, affrontera au premier tour l’Américain Maxime Cressy. En plus de Cressy, Auger-Aliassime se trouve dans le même quart du tableau que l’Américain Taylor Fritz (11e), la jeune sensation danoise Holger Rune et le Britannique Daniel Evans. En route vers la finale, il pourrait également retrouver de nouveau en quarts de finale le récipiendaire de 22 titres du Grand Chelem, Rafael Nadal. Le Canadien avait d’ailleurs atteint les quarts de finale l’an dernier avant d’être défait par l’Italien Matteo Berrettini en quatre manches (3-6, 7-5, 5-7 et 3-6).
Pour sa part, Shapovalov (Richmond Hill, ON) tentera de dépasser sa formidable prestation de l’an dernier alors qu’il s’était incliné en demi-finale contre le numéro 1 mondial à l’époque Novak Djokovic. Classé 13e tête de série, son rival au premier tour sera le Français Arthur Rinderknech et son parcours potentiel au tournoi pourrait inclure des affrontements contre l’Espagnol Roberto Bautista Agut (17e ), le Grec Stefanos Tsitsipas (4e ) et le redoutable joueur sur gazon Matteo Berrettini (8e ).
Du côté féminin, Andreescu (64e ) en sera à une deuxième participation consécutive au tableau principal à Wimbledon. La native de Mississauga en Ontario, qui n’a jamais dépassé le premier tour jusqu’à
maintenant, arrivera assurément gonflée à bloc pour son premier match face à l‘Américaine Emina Bektas, une joueuse issue des qualifications qui en est à une première participation au All-England Club. Advenant une victoire de sa part, Andreescu pourrait retrouver sur son chemin l’Espagnole Garbine Muguruza (9e ), l’Américaine Jessica Pegula (8e ) et la numéro 1 au classement du Hologic WTA tour, la Polonaise Iga Swiatek.
La Vancouvéroise Rebecca Marino (107e ) en sera quant à elle à une première participation au tableau principal de Wimbledon depuis 2011 où elle avait atteint le 2e tour après une victoire contre l’Autrichienne Patricia Mayr-Achleitner en lever de rideau. Cette fois-ci, elle fera son entrée au tournoi contre la Polonaise Katarzyna Kawa (132e ). Elle aura potentiellement tout un défi au tour suivant alors qu’elle pourrait croiser la Tunisienne et troisième tête de série Ons Jabeur. D’autres adversaires possibles sur sa route : l’Estonienne Kaia Kanepi (31e ), l’Allemande Angelique Kerber (15e ) et l’Américaine Danielle Collins (7e ).
Finalement, en double, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski unira de nouveau ses forces avec celles de la Mexicaine Giuliana Olmos pour tenter de remporter un autre titre cette année, elles qui ont été couronnées à Madrid en mai dernier. Classées comme troisièmes têtes de série, elles seront parmi les favorites du tournoi et seront toutes les deux à la recherche de leur premier titre du Grand Chelem en double féminin.
Dabrowski avait d’ailleurs atteint la finale de Wimbledon en 2019 et les demi-finales en 2018 aux côtés de la Chinoise Yifan Xu.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

NB: Communiqué de TENNIS CANADA

Les Cataractes toujours invaincus!

La troupe de Daniel Renaud a conservé sa fiche parfaite en vertu d’une victoire de 3-2 sur les Bulldogs de Hamilton. Grâce à ce gain, ils s’assurent ainsi une place en demi-finale du tournoi de la Coupe Memorial 2022.

Olivier Nadeau, Mavrik Bourque et Xavier Bourgault ont trouvé le fond du filet, chaque fois lors de supériorités numériques. Devant le filet des siens, Antoine Coulombe a très bien fait repoussant 38 tirs au but.

Très rapidement dans la rencontre, les représentants de l’Ontario mirent de la pression sur la défense des Cats alors qu’ils profitèrent de l’indiscipline des hommes de Daniel Renaud. Après une entrée en territoire offensif, les Bulldogs s’installèrent rapidement et Mason McTavish, bien alimenté par Nathan Staios, laissa partir un puissant tir sur réception qui ne laissa aucune chance à Antoine Coulombe.

Signe que les Bulldogs avaient l’avantage en début de rencontre, ils avaient une priorité de 10-1 au chapitre des tirs au but après 5 minutes seulement…

Comme ce fut souvent le cas lors des séries de la LHJMQ, les Cataractes créèrent rapidement l’égalité par l’entremise de leur attaque massive. Profitant de temps et d’espace, Mavrik Bourque fit semblant de vouloir diriger un tir au but avant de remettre sur l’aile gauche à Xavier Bourgault qui facilement tira profit d’une cage complètement ouverte!

Les hommes en blanc remirent ça quelques instants plus tard alors qu’ils eurent l’occasion d’évoluer à 5 contre 3. Servit à la perfection par Xavier Bourgault et Olivier Nadeau, le capitaine Mavrik Bourque décocha un tir sur réception comme lui seul en a le secret et qui toucha la barre horizontale avant d’aller se cacher dans le fond du filet!

Le second engagement nous donna droit à du jeu plus serré et plus défensif. Contrairement au premier tiers temps, les chances de marquer se firent plus rares. La meilleure occasion de marquer vint du bâton de Mavrik Bourque, lors d’une attaque massive, mais Marco Costantini réalisa l’arrêt aisément de la mitaine.

Avant la fin de l’engagement, le tir de la pointe de Artem Grushnikov toucha la palette de Avery Hayes avant d’échapper à Antoine Coulombe.

À la reprise, Daniel Agostino croyait bien avoir redonné l’avance aux siens, mais les officiels jugèrent qu’il avait eu un contact sur le gardien des Bulldogs.

Daniel Renaud n’hésita pas, au début de la troisième période, à remanier ses deux premiers trios. Si bien qu’il réunit à nouveau Xavier Bourgault et Mavrik Bourque sur la première unité. Ce changement provoqua des étincelles et Olivier Nadeau passa bien près de donner les devants aux siens, mais le gardien des Bulldogs ferma la porte.

Ce n’était que partie remise pour le #20 des Cats qui compléta, comme ce fut si souvent le cas cette saison, un jeu de passes depuis l’embouchure du filet lors d’un avantage numérique. Mavrik Bourque et Xavier Bourgault se firent complices sur la séquence.

Avec moins d’une minute à faire à la rencontre, le travail défensif exemplaire des hommes en blanc leur permit de fermer la porte et de s’assurer ainsi une place en demi-finale du tournoi.

Crédit photo : Vincent Éthier

Le dernier duel de la phase préliminaire, pour la troupe de Daniel Renaud, aura lieu le samedi 25 juin prochain face aux Sea Dogs de St-John. La rencontre débutera à compter de 16h, heure du Québec.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca))

Les cubains débarquent à Québec 

Les signatures des deux cubains, Yordan Manduley et Yoelkis Guibert, ont été annoncées avant la saison, mais les amateurs des Capitales ont dû être patients en attendant la complétion des procédures administratives.  Cette attente est maintenant terminée, car les deux vedettes de baseball seront à Québec en fin de semaine!

« Ce sont deux joueurs qui seront immédiatement au coeur de notre alignement à leur arrivée et qui vont avoir un gros impact sur nos chances de remporter le championnat de la Ligue Frontière », explique le gérant Patrick Scalabrini, souriant après l’annonce de cette nouvelle. 

Yordan Manduley est déjà bien connu des fanatiques de Québec après cinq saisons très productives dans la défunte Ligue Can-Am. Après la saison 2019, où il a frappé .351/.382/.435 et gagné le championnat des frappeurs, il s’est hissé au 2e rang des meilleurs frappeurs de l’histoire des Capitales avec une moyenne au bâton de .319, à égalité avec Sébastien Boucher. Le frappeur droitier de 36 ans ne semble pas sur le point de ralentir quand on considère ses performances actuelles dans la Ligue Cubaine, soit une ligne offensive de .361/.461/.464.

De son côté, Yoelkis Guibert, 27 ans, a le profil idéal du frappeur pour le haut de l’alignement avec son aptitude à faire contact, se rendre sur les buts et sa vitesse. Le frappeur gaucher fait parler de lui depuis quelques années en raison de ses performances impressionnantes avec l’équipe nationale cubaine et son équipe de la Série Nationale de Cuba, les Avispas de Santiago.  

Pour la saison actuelle 2021-22, il maintient des moyennes de .332/.437/.649, des chiffres constants depuis la saison 2017-18. Une autre facette de son jeu semble aussi avoir fait une progression: la puissance au bâton.  Après s’être démarqué par son approche typique de meneur d’alignement, il présente en ce moment ses meilleurs statistiques avec 19 doubles, 3 triples et 20 coups de circuit, le meilleur frappeur de son équipe et le cinquième meilleur OPS de la ligue. Il est également le meneur du circuit cubain au niveau des points produits avec 78. 

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)
 

Les Lions se sont entendus avec l’excellent joueur de centre, James Phelan

Trois-Rivières, le jeudi 23 juin 2023 – Le directeur général et vice-président des opérations hockey, Marc-André Bergeron, a mis le joueur de centre québécois, James Phelan, sous contrat pour la saison 2022-2023. L’attaquant de 25 ans, reconnu pour son intensité, devrait rapidement cadrer dans le style de jeu que souhaite prôner l’entraineur-chef, Éric Bélanger.
L’attaquant originaire de Laval possède beaucoup d’expérience dans les rangs professionnels, lui qui a disputé 47 parties dans la AHL, dont deux rencontres avec le Rocket de Laval en 2019-2020. Lors de la dernière année, James Phelan a aussi fait partie des Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick. Étant une pièce maitresse quant aux succès de la formation provenant des Maritimes, le joueur de centre a accumulé une fiche de 9 buts et 7 mentions d’aides en 22 rencontres, aidant ainsi les siens à terminer au premier rang de leur division et finalement remporter les séries éliminatoires. Il ne fait aucun doute que Phelan sera un joueur à surveiller la saison prochaine, lui qui pourrait grandement contribuer aux succès de l’équipe.
Afin de vous procurer vos billets de saison à partir de 16,50 $ par match ou pour obtenir de plus amples renseignements quant aux éventuelles signatures effectuées par l’organisation, veuillez consulter le http://www.lions3r.com. après avoir débuté leur carrière dans la ECHL, dont 17 qui ont fait leurs débuts dans la LNH au cours de la saison 2020-21. La ECHL aura des affiliations avec 28 des 32 équipes de la LNH en 2022-2023.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

Les Cataractes entament leur tournoi du bon pied!

(Crédit photo: Vincent Éthier)

Les Cataractes ont entamé leur parcours au tournoi de la Coupe Memorial avec un important gain, en temps réglementaire, de 4-3 face aux représentants de l’Ouest, les Oil Kings d’Edmonton.

Xavier Bourgault, Pierrick Dubé, Olivier Nadeau et Jordan Tourigny sont parvenus à déjouer Sebastien Cossa. À l’autre bout, Charles-Antoine Lavallée a bien fait repoussant 25 rondelles.

Pour la première fois depuis 2012, les Cataractes avaient l’occasion de disputer un match de la Coupe Memorial. Après un début de match où on pouvait sentir les représentants de l’Ouest exercer beaucoup de pression en territoire des Cats. Heureusement, Charles-Antoine Lavallée et son groupe résistèrent. Tout près de la mi-chemin dans la période, Maximilien Ledoux fut violemment plaqué le long de la bande. La troupe de Daniel Renaud se retrouva donc en avantage numérique de 5 minutes. Après une mise en jeu en territoire offensif, Jordan Tourigny se retrouva en possession de la rondelle à la ligne bleue des Oil Kings et se vit offrir du temps et de l’espace et son tir des poignets toucha l’intérieur du poteau avant de se retrouver au fond du but.

Toutefois, avant la fin de l’engagement, Luke Prokop déborda un joueur des Cats, après une mise en jeu gagnée en territoire des Cats, et laissa partir un tir flottant qui trompa la vigilance de Charles-Antoine Lavallée.

Le début de la deuxième période permit aux représentants de l’Ouest de prendre les devants pour la première fois du match. Profitant d’une descente à 2 contre 1, Tyler Horstmann s’amena le long de l’aile droite avant de placer un laser dans la lucarne, ne laissant ainsi aucune chance à Charles-Antoine Lavallée.

La réplique des Cats vint du bâton de Xavier Bourgault à peine 3 minutes plus tard. Après une entrée de zone de son capitaine Mavrik Bourque, qui eut à peine le temps d’éviter la mise en échec d’un défenseur adverse, le #98 prit contrôle d’une rondelle libre dans l’enclave et tira profit d’un Sebastien Cossa couch sur la glace pour le battre dans le haut du filet. Charles Beaudoin récolta une mention d’aide sur le jeu.

À la 17e minute, un surnombre offensif permit aux visiteurs de prendre à nouveau les devants. S’amenant à 3 contre 2, Cole Miller accepta une passe sur l’aile droite avant de diriger un tir parfait du côté de la mitaine.

En troisième période, Pierrick Dubé ajouta à son compteur un autre filet égalisateur au dernier tiers temps. Profitant de la présence de William Veillette devant le filet de Sebastien Cossa, il dirigea un tir des poignets qui se faufila du côté droit du gardien. Isaac Ménard et Xavier Bourgault se firent complices sur le jeu.

Puis, une magnifique pièce de jeu de Mavrik Bourque permit aux Cats de prendre à nouveau les devants. Se défaisant de la surveillance très étroite de Kaiden Ghule, il contourna le filet avant de remettre, en tombant, la rondelle à Olivier Nadeau qui profita d’un Sebastien Cossa complètement déporté.

Crédit photo : Vincent Éthier

Les hommes de Daniel Renaud profiteront d’un jour de congé avant de reprendre l’action ce jeudi 23 juin face aux représentants de la ligue junior de l’Ontario, les Bulldogs de Hamilton. La rencontre débutera à compter de 18:00, heure du Québec.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

(Collaboration: Benjamin Houle: CATARACTES de Shawinigan)