Brian Dansereau poursuivra son développement avec les Aigles


  Trois-Rivières, le 4 mars 2021 – Les Aigles de Trois-Rivières annoncent la mise sous contrat de l’Américain Brian Dansereau pour la saison 2021. Le nouveau venu chez les Aigles a joué pour le Freedom de Florence dans la Battle of the Bourbon Trail, une ligue mise sur pied au Kentucky l’été dernier.
 
Avant de se joindre à Florence, Dansereau a joué pour les Wolves de l’Université de West Georgia dans la NCAA pour les saisons de 2018 et 2019. À sa première saison, il a débuté 49 des 50 parties de son équipe et s’est hissé au premier rang de sa formation avec 17 doubles. Aux termes de son passage dans la NCAA, il a maintenu une moyenne au bâton de .321 et a produit 64 points en 99 parties. En 2019, il a rejoint le Fuego de Sante Fe de la ligue Pecos où il a frappé 13 coups de circuit et maintient une moyenne au bâton de .352 en 45 parties.
 
« Il a les habiletés pour jouer presque n’importe où sur le terrain, ce qui est un atout important. Il a eu du succès dans toutes les ligues dans lesquelles il a joué. Il a une bonne moyenne au bâton et il frappe la balle avec puissance et constance », mentionne Matthew Rusch, gérant des Aigles. (Photo:Aigles de Trois-Rivières)

JOUEURS SOUS CONTRAT 2021

Avant-champ
1er but – Juan Kelly, Expérience-2
Joueur d’utilité – Chris Clare, Expérience-2
Receveur – Morgan Lofstrom, Expérience-2
Receveur – Joe Deluca, Expérience-1
Receveur – Cole Warken, Recrue
Receveur – Tyler Sandoval, Recrue
Joueur d’utilité – Brendon Dadson, Recrue
Joueur d’utilité – Kevin Belskie, Recrue
Joueur d’utilité – Louis-Philippe Pelletier, Recrue
3but – James Smibert, Recrue
2e but / arrêt-court – Jack Strunc, Recrue
Joueur d’utilité – Brian Dansereau, Recrue

Voltigeurs
Alberth Martinez, Vétéran
Steve Brown, Vétéran
Raphaël Gladu, Expérience-2
Blaze Speas, Recrue

Lanceurs
Partant – Kevin McNorton, Vétéran
Partant – Justin Ferrell, Expérience-2
Partant – Wilfred Salaman, Expérience-2
Partant – Sam Belisle-Springer, Recrue
Partant – David Gauthier, Recrue
Releveur – Keaton Sullivan, Recrue
Releveur – Jack Weinberger, Recrue
Releveur – Vlad Nunez, Recrue
Releveur – Tasker Strobel, Recrue

Entraîneurs
Gérant – Matthew Rusch
Entraîneur des lanceurs – Kyle Lafrenz
(André Bouchard: albp@sympatico.ca)


Freinage perfectionné en Formule 1 pour le championnat FIA RX2e avec l’arrivée d’AP Racing

Les concurrents du Championnat FIA RX2e bénéficieront d’une technologie perfectionnée en Formule 1
Le spécialiste de la course basé au Royaume-Uni fournira à toutes les voitures un ensemble de freinage à la pointe de la technologie
Début de la campagne inaugurale à Spa-Francorchamps en Belgique en mai

Le fabricant de freins et d’embrayage de renommée mondiale AP Racing a été sélectionné pour fournir des freins avant et arrière au championnat FIA RX2e – le tout premier championnat de rallycross électrique FIA ​​- qui prend vie plus tard cette année.

Le FIA ​​RX2e soutiendra le très prestigieux Championnat du Monde de Rallycross FIA lors de six épreuves européennes en 2021, avec une grille de voitures légères identiques à quatre roues motrices – chacune construite autour d’un châssis Spaceframe et intégrant deux groupes motopropulseurs indépendants aux côtés d’une batterie de 30 kWh.

Les voitures innovantes ont été conçues et développées par le spécialiste espagnol de l’électromobilité QEV Technologies et la centrale suédoise du rallycross Olsbergs MSE, et avec le moteur générant 250 kW (335 ch) de puissance et jusqu’à 510 Nm de couple, un freinage efficace est une considération clé.

En tant que pionnier mondial dans la fabrication de systèmes de freinage et d’embrayage haute performance, et avec l’expérience et le succès dans une variété de disciplines internationales du sport automobile – à titre d’exemple, chaque championnat du monde de Formule 1 depuis 1967 a été remporté en utilisant l’équipement de la marque – AP Racing était un partenaire très naturel.

Le spécialiste de la course basé au Royaume-Uni fournira un ensemble de freinage de pointe comprenant des étriers avant et arrière, des disques de frein, un pédalier, un régleur de barre d’équilibrage et des maîtres-cylindres à toutes les voitures FIA RX2e concurrentes en 2021.

La prochaine campagne doit débuter sur le légendaire circuit belge de Spa-Francorchamps les 22 et 23 mai, avant de se rendre en Enfer en Norvège (12/13 juin), Höljes en Suède (3/4 juillet), Barcelone-Catalunya en Espagne ( 24/25 juillet), le Nürburgring en Allemagne (31 juillet / 1er août) et Lohéac en France (4/5 septembre).

Pere Gonzalez, chef de projet, Championnat FIA RX2e, a déclaré:
«Nous avons travaillé dur ces derniers mois pour développer une voiture qui non seulement a l’air fantastique, mais offre également aux pilotes une expérience exaltante. Une grande partie de notre travail a été «  sous la peau  » pour nous assurer que nous obtenons tous les principes fondamentaux, pour fournir aux concurrents la technologie la plus de pointe disponible et garantir que l’expérience de conduite soit aussi attrayante et agréable que possible.

«Une partie de ce défi consiste à sélectionner un partenaire de freinage capable de travailler au sein d’une équipe pour créer quelque chose de spécial. Avec AP Racing, nous l’avons certainement trouvé.

David Hamblin, directeur général d’AP Racing, a ajouté:
«Le nouveau championnat FIA RX2e est une autre étape importante dans le passage du sport automobile européen des carburants fossiles à la course à moteur électrique. Nous sommes au cœur de cette transition et continuons d’adapter et d’affiner notre technologie de freinage pour répondre aux exigences de cette nouvelle ère passionnante

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photos: FIA RA2)

Important soutien financier pour Les Capitales de Québec

Québec, le 1er mars 2021 – La Ville de Québec annonce l’octroi d’une aide financière de 200 000 $ aux Capitales de Québec, sous forme de subvention, afin de soutenir l’ensemble de l’écosystème du baseball à Québec. Cette aide bénéficiera non seulement à l’équipe bien connue, mais également aux différentes organisations reliées aux Capitales de Québec : Diamants de Québec, Fédération de baseball du Québec, Académie de baseball pour mineurs, programmes sport-études et ligues pour adultes.

« Il est primordial pour nous d’offrir aux Capitales de Québec le soutien nécessaire à la survie de l’organisation dans l’espoir de la tenue d’une saison régulière en 2021, a déclaré M. Régis Labeaume, maire de Québec. Cette nouvelle fera assurément le bonheur de tous les citoyens qui, comme moi, ont été peinés de l’annulation de la saison des Capitales de Québec en 2020. »

« En plus de faire rayonner la région de Québec sur le plan sportif, Les Capitales de Québec permettent chaque année à des jeunes et moins jeunes de s’initier à la pratique d’activités physiques, a ajouté M. Steeve Verret, membre du comité exécutif responsable des sports, des loisirs et des grands événements sportifs. Ce soutien financier aux Capitales de Québec nous apparaît nécessaire afin de permettre à cette organisation bien ancrée à Québec de poursuivre sa mission d’encourager la population à adopter un mode de vie sain. »

En plus du montant octroyé par la Ville, Les Capitales de Québec bénéficient également d’une aide de 200 000 $ offerte par le Groupe Vertdure. La Ville de Québec salue cette contribution du secteur privé.

Création d’emplois et accessibilité des installations
Cette aide financière contribuera notamment à :

Maintenir la gestion et l’entretien des infrastructures afin de permettre à des milliers de jeunes et moins jeunes de jouer au baseball, et ce, pendant toute l’année.
Embaucher et maintenir le personnel administratif nécessaire aux opérations courantes de l’organisation (création de 15 emplois à temps plein et de 135 emplois à temps partiel pendant la saison).
Acquérir les équipements nécessaires aux opérations courantes.
Assumer les frais de ligue afin de tenir une saison régulière en 2021.
Assurer la pérennisation d’une équipe junior à Québec et d’un programme sport-études.
Consolider la position de leader de la ville de Québec dans le domaine du baseball et dans son développement.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Décès de M. Maurice Tanguay : la Ville de Québec offre ses plus sincères condoléances

Québec, le 25 février 2021 – La Ville de Québec offre ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de l’homme d’affaires,
M. Maurice Tanguay, décédé aujourd’hui.

Les pensées du maire de Québec, M. Régis Labeaume, des membres du conseil municipal et du personnel de la Ville sont tournées vers la famille et les proches de M. Tanguay, et vers tous les employés d’Ameublements Tanguay et de la
Fondation Maurice-Tanguay.

« Le décès de Maurice Tanguay nous attriste profondément et est une énorme perte pour la communauté d’affaires de la grande région de Québec, a souligné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Un bâtisseur comme M. Tanguay dans une ville et une région c’est rare et exceptionnel. Respecté par toute la population, impliqué dans les causes sociales, philanthropiques et le milieu sportif, Maurice Tanguay nous manquera tous. »

(André Bouchard::albp@sympatico.ca)

NB: Source: LES REMPARTS DE QUÉBEC

La nouvelle génération de Rallycross se familiarise avec la voiture FIA ​​RX2e

La nouvelle génération de Rallycross se familiarise avec la voiture FIA ​​RX2e
Les concurrents potentiels profitent de leur première expérience du rallycross électrique en Espagne
World RX ace De Ridder salue une puissance et un couple instantanés extrêmement impressionnants '' Le jeune pistolet Steinsholt travaille dur  » pour rejoindre la grille de la campagne inaugurale

Sept pilotes ont eu un aperçu de l’avenir lorsqu’ils ont essayé la nouvelle voiture de championnat FIA RX2e autour du circuit espagnol de Calafat plus tôt ce mois-ci, le test faisant l’unanimité avant la première saison inaugurale du championnat FIA de rallycross électrique.

Le FIA ​​RX2e rejoindra la sous-carte du très prestigieux Championnat du Monde de Rallycross FIA lors de six événements européens en 2021, à commencer par Spa-Francorchamps en Belgique les 22 et 23 mai.

En prévision de ce qui devrait être une grille complète de 20 voitures pour la première campagne du championnat, les tests se sont déroulés à un rythme rapide, avec le pilote d’essai officiel Oliver Eriksson et l’homonyme et compatriote Sebastian Eriksson qui ont tous deux mis la voiture à l’épreuve. ces derniers mois.

Les journées d’essais à Calafat – dans la région espagnole du nord de la Catalogne – ont marqué la première occasion pour les concurrents potentiels de monter eux-mêmes dans le cockpit et de découvrir la technologie de pointe de la voiture FIA ​​RX2e. Guillaume De Ridder, Ole Henry Steinsholt, Damien Meunier, Iván Ares, Pepe Arqué, Pablo Suárez et Guillaume Meura se sont tous relayés derrière le volant, et tous ont été incontestablement impressionnés (voir les commentaires individuels ci-dessous).

Conçue et développée conjointement par le spécialiste espagnol de l’électro-mobilité QEV Technologies et la centrale suédoise du rallycross Olsbergs MSE, la voiture RX2e sur mesure, légère et à quatre roues motrices est construite autour d’un châssis Spaceframe et intègre deux groupes motopropulseurs indépendants aux côtés d’une batterie de 30 kWh aux spécifications finales, avec le moteur générant 250kW (335bhp) de puissance et – suite à des mises à niveau récentes – jusqu’à 510Nm de couple.

La batterie est montée à côté du conducteur au centre de la voiture pour assurer une répartition optimale du poids 50/50, tandis que la puissance est fournie uniformément aux roues avant et arrière par une paire de moteurs et d’onduleurs, qui bénéficient tous d’un refroidissement. système pour éviter les températures excessives.

Depuis l’intérieur du cockpit, les concurrents peuvent régler manuellement la quantité de couple produit par les moteurs avant et arrière, le couple total déployé par les quatre roues lors du lancement et le degré de freinage régénératif sur les essieux avant et arrière.

Citations des pilotes

Guillaume De Ridder
Ancien pilote du FIA World RX et finaliste du RX2 International Series

«C’était ma première fois dans une voiture électrique, et je dois admettre que j’ai été très agréablement surpris. Bien qu’une adaptation initiale ait été nécessaire, dès les premiers tours, la voiture RX2e m’a insufflé beaucoup de confiance grâce à son excellent équilibre. Placer la batterie au milieu lui donne un centre de gravité plus bas et améliore considérablement la stabilité dans les virages et au freinage, permettant au conducteur de freiner plus tard. Cela signifie également que vous ne remarquez pas vraiment le poids supplémentaire.

«Pour être honnête, elle roule comme une voiture à moteur thermique, mais avec plusieurs avantages clés. Le couple et la puissance instantanés sont extrêmement impressionnants et le fait de ne pas avoir à changer de vitesse vous permet de vous concentrer à 100% sur votre conduite et sur tous les détails qui l’entourent afin d’améliorer votre précision et votre efficacité.

«Bien qu’il y ait évidemment moins de bruit, il n’est certainement pas silencieux et le revers de la médaille est que vous ressentez une sensation de vitesse supplémentaire de l’intérieur de la voiture, et vous pouvez maintenant entendre des commentaires supplémentaires tels que les roues qui patinent ou qui glissent, ce qui vous aide à réagissez plus rapidement lorsque vous êtes à la limite. Dans l’ensemble, j’ai été vraiment impressionné par les performances de la voiture RX2e, et j’ai déjà hâte de reprendre le volant.

Pilote Ole Henry Steinsholt
FIA Euro RX Super1600, ancien Champion d’Europe et de Norvège Crosskart

«J’ai concouru dans de nombreuses catégories différentes, mais cela a représenté ma première expérience de conduite d’une voiture de course électrique, et c’était très positif. La maniabilité et la stabilité de la voiture RX2e sont très bonnes, et elle est plus rapide que le modèle Supercar Lites existant – c’était incroyable de ressentir la puissance et très engageant à conduire.

«Dans l’ensemble, le test a été vraiment encourageant et je travaille dur pour être sur la grille de départ pour ce qui est sûr d’être une première saison très excitante en RX2e. Que cela vous plaise ou non, l’électrique est définitivement l’avenir du sport automobile. Si et quand les constructeurs reviennent au rallycross, je pense que c’est le seul moyen.

Damien Meunier
Ancien pilote des RX2 International Series et Championnat de France de Rallycross

«Même si j’ai conduit des voitures électriques sur route, c’était la première fois que je pilotais une voiture de course électrique et je dois dire que la RX2e est vraiment agréable à conduire. La technologie embarquée est incroyable. Il y a beaucoup de paramètres impliqués et j’ai été très surpris par l’accélération – c’était en fait comme être de retour dans une Supercar à moteur à combustion.

«QEV et OMSE ont fait un travail remarquable dans le développement de cette voiture, et j’ai pu faire des ajustements et des changements à chaque fois que je sortais. En une seule journée au volant, j’ai eu l’impression d’avoir fait un énorme pas en avant.

«En tant que championnat, le RX2e a définitivement beaucoup de potentiel. Oui, nous perdons le bruit du moteur, ce qui est dommage, mais si le rallycross veut attirer à nouveau les constructeurs et assurer son avenir, l’électrique est la seule voie à suivre.

Podium du
Championnat d’Europe des Rallyes Iván Ares FIA; ancien Champion d’Espagne des Rallyes

«Le test a été une expérience incroyable. Le comportement de la voiture RX2e était excellent – mieux que ce à quoi je m’attendais, c’est sûr. Au début, la sensation était un peu étrange car il n’y a pas de boîte de vitesses comme je suis habitué, mais je me suis vite habitué à cela et grâce à l’incroyable soutien de l’équipe technique, ce fut une journée formidable!

«Avec l’égalité entre toutes les voitures, je pense que le Championnat FIA RX2e est une proposition très attrayante, donc j’espère avoir une autre chance d’y conduire – peut-être dans une vraie course la prochaine fois …»

Pepe Arqué
Rallycross et Crosskart pilote, ancien pilote de la RX Academy

«Le test était un peu une« première »pour moi – ma première fois au volant d’une voiture électrique et la première fois avec quatre roues motrices – et ce fut une journée incroyable. Cela a définitivement créé une forte impression. La voiture RX2e est très facile à conduire, bien équilibrée et prévisible, et il y a beaucoup de petits aspects de configuration que vous pouvez régler. J’ai également été surpris par la puissance disponible – la réaction instantanée lors de son lancement a été particulièrement impressionnante. Je n’avais jamais connu une telle accélération auparavant.

«Je suis très reconnaissant à QEV Technologies et à la FIA RX2e de m’avoir donné l’opportunité de tester cette voiture. Ce sera clairement un championnat très intéressant, compétitif et serré, et pour moi, il ne fait aucun doute que les voitures électriques sont l’avenir du sport automobile et que le rallycross est la meilleure discipline pour eux. Les courses courtes et pointues signifient que leurs performances peuvent être exploitées au maximum.

Pilote Pablo Suárez
Rally, pilote de test et de développement; 2e de sa catégorie sur le WRC Rally Catalunya 2017

«J’ai vraiment apprécié l’expérience de conduire la voiture RX2e. Ce fut un immense privilège de partager une piste d’essai avec Oliver Eriksson et de recevoir de l’aide et des conseils de sa part et d’autres grands pilotes.

«La voiture est géniale – il est facile de conduire près de la limite, elle réagit rapidement aux commentaires du conducteur et elle a un châssis vraiment bien équilibré. Le couple instantané est ce que chaque conducteur souhaite dans une voiture, et il vous suffit de moduler l’accélérateur pour gérer la puissance. De plus, sans avoir à changer de vitesse, vous pouvez vous concentrer sur la douceur et la recherche de la meilleure ligne.

«Je travaille dur pour rassembler le budget pour participer au championnat. Je crois vraiment en ce projet et que les courses de rallycross respectueuses de l’environnement et durables sont non seulement possibles, mais seront également très amusantes. Guillaume Meura

Rallye cross-country et voiture de tourisme électrique / pilote GT

«Ma première expérience en rallycross et en RX2e a été fantastique. La voiture était très facile à apprendre, super agile et très amusante à conduire, et j’ai été vraiment impressionné par ses sensations générales – ainsi que, évidemment, sa puissance et sa vitesse. En même temps, tout semblait très stable et bien contrôlé, et il a une excellente traction sur le gravier et l’asphalte. Il y a aussi un très gros saut à Calafat que la suspension a parfaitement géré.

«Il y a une idée fausse commune selon laquelle les voitures électriques étant généralement plus lourdes que les voitures à combustion interne, elles doivent être plus lentes, mais la réalité est totalement opposée, comme le montre la voiture RX2e. Cela ne m’a pas surpris, car j’ai plusieurs années d’expérience dans la conduite de voitures électriques. Il ne fait aucun doute que l’électrique est l’avenir du sport automobile, et ce championnat attirera certainement un très haut calibre de concurrents. J’adorerais avoir la chance d’être parmi eux.

Après la manche d’ouverture à Spa-Francorchamps en Belgique, le Championnat FIA RX2e 2021 visitera l’Enfer en Norvège (12/13 juin), Höljes en Suède (3/4 juillet), Barcelone-Catalunya en Espagne (24/25 juillet) et le Nürburgring en Allemagne (31 juillet / 1er août) avant de se terminer à Lohéac en France (4/5 septembre).

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photos: FIA RX2)

Sherbrooke accueille un environnement protégé de la LHJMQ


Sherbrooke, le 23 février 2021 – Suite à une décision rendue plus tôt aujourd’hui par la Ligue de hockey junior
majeur du Québec (LHJMQ), le Phœnix est très fier d’annoncer que la ville de Sherbrooke a été sélectionnée afin
d’accueillir un environnement protégé et ainsi permettre aux hockeyeurs du circuit Courteau d’évoluer dans la
pratique de leur sport. Du 19 au 25 mars prochain, le Palais des sports Léopold-Drolet sera l’hôte d’un total de six
rencontres disputées entre trois équipes, dont le Phœnix de Sherbrooke, le tout, dans le respect des directives de la
Santé publique.
Des environnements protégés pour jouer
En novembre dernier, une première « bulle » avait été organisée à Québec. Suite au bilan positif de cet événement,
la LHJMQ a obtenu le feu vert de la Santé publique du Québec afin de maintenir d’autres environnements protégés.
Depuis le début de l’année 2021, l’entièreté des matchs joués au Québec l’auront été dans des « bulles ». La priorité
de la ligue et de ses formations demeure de permettre aux athlètes du circuit de se développer sur la patinoire
comme à l’école, le tout de la manière la plus sécuritaire possible.
C’est donc avec beaucoup de fierté et d’enthousiasme que le Phœnix et la ville de Sherbrooke collaborent pour
accueillir un environnement protégé et ainsi permettre à la LHJMQ d’atteindre ses objectifs.
Un travail d’équipe
L’organisation du Phœnix de Sherbrooke ne souhaitait pas passer à côté d’un tel événement qui permettra à notre
ville de rayonner. La tenue d’un environnement protégé en sol sherbrookois permettra de renouer avec l’aspect
« événementiel », le tout dans le cadre sanitaire entourant la COVID-19. Les membres du Phœnix et la ville
travaillent en étroite collaboration afin de faire de cet environnement protégé une réussite.
« Toute l’organisation du Phœnix de Sherbrooke est très fière d’accueillir un environnement protégé.
C’est très motivant de travailler dans le but de permettre aux joueurs de se développer sportivement et
académiquement dans un cadre sécuritaire. Nous tenions à recevoir cet événement et nous sommes très fiers
de faire partie des quatre équipes sélectionnées. La tenue d’un environnement protégé au Palais des sports ne
serait toutefois pas possible sans l’excellente collaboration de la ville de Sherbrooke et le précieux soutien de
Destination Sherbrooke », mentionne Jacques Fortier, responsable de l’événement, actionnaire et
vice-président marketing du Phœnix.
L’événement se tiendra à huis clos. Aucun média ou partisan ne sera admis dans l’amphithéâtre afin de respecter
les directives de la Santé publique.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Les Aigles ajoutent un lanceur gaucher à leur alignement

Trois-Rivières, le 23 février 2021 – Les Aigles de Trois-Rivières annoncent s’être entendus avec le lanceur américain Tasker Strobel pour la saison 2021. La nouvelle acquisition des Aigles, originaire d’Avon, en Indiana, a déjà accumulé de l’expérience dans la ligue Frontier, en jouant pour les Slammers de Joliet en 2017.

Avant de se joindre aux Slammers, Strobel a joué, en 2016 et 2017, avec les Pumas du Saint Joseph’s College dans la NCAA. À sa dernière année avec l’équipe, il a conservé une moyenne de points mérités de 3,17 tout en maintenant une fiche gagnante de 7 victoires et 3 défaites. Il a par la suite fait le saut dans l’American Association en rejoignant les RailCats de Gary. En 2020, il a joué avec les Woolly Mammoths de Westside dans la United Shores Baseball League. En 10 parties, il a maintenant une moyenne de points mérités de 3,97 en plus de n’avoir alloué aucun coup de circuit à ses adversaires.

« Tasker est une grande acquisition pour notre équipe en 2021. C’est un lanceur gaucher qui possède une grande puissance. Il a démontré une vélocité croissante et un meilleur contrôle au cours des dernières années, je suis sûr qu’il sera en mesure de produire à un haut niveau cette saison. Il est capable de déjouer les frappeurs avec tous ses lancers. Je me sens chanceux d’avoir pu le signer avant d’autres équipes. Je le vois comme un releveur de fins de partie, qui pourrait même trouver son rôle comme stoppeur », se réjouit Matthew Rusch, gérant des Aigles.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Un releveur canadien pour fermer les livres

Tout d’abord signé pour la saison 2020, Andrew Case s’est officiellement engagé pour la saison 2021 avec les Capitales. Fort d’une expérience convaincante dans les rangs affiliés, le releveur canadien entamera la prochaine saison comme le pilier de l’enclos des releveurs. De 2014 à 2019, Case a fait partie de l’organisation des Blue Jays de Toronto, atteignant les niveaux AA et AAA.

En carrière, Case a été 131 fois le lanceur terminant le match pour son équipe. De ce nombre, 43 sont des sauvetages, dont 15 dans le niveau AA. Il devrait donc obtenir la faveur de Patrick Scalabrini afin de fermer les livres lors de matchs chaudement disputés : « Il a l’expérience de ces situations-là. Il montre de beaux chiffres dans le poste de closer dans le AA. On est bien excités de pouvoir compter sur lui dans notre enclos. ». Le gérant des Capitales réalise du même coup une belle affaire. En effet, malgré une feuille de route impressionnante, Andrew Case ne portera pas l’un des convoités statuts de vétérans.

Outre son expérience de 200 matchs dans les Ligues mineures, Andrew Case a également lancé à quelques reprises avec l’Équipe nationale canadienne. Plusieurs anciens coéquipiers sur l’Équipe nationale lui ont entre autres vanté les attraits de la Ville de Québec et de l’organisation. Case n’en sera pas à ses premières manches professionnelles en sol canadien. Lors de ses deux premières saisons professionnelles, il a principalement évolué à Vancouver pour la filiale A- des Blue Jays de Toronto. Plus récemment, il avait lancé une manche lors de la venue des Blue Jays de Toronto au Stade Olympique à Montréal en 2018 (dans une victoire des Jays grâce au fameux circuit décisif de Vladimir Guerrero Jr.).

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

La commission exécutive du CIO propose l’Agenda olympique 2020+5 comme feuille de route stratégique jusqu’en 2025

15 February 2021

  • La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a proposé une nouvelle feuille de route stratégique, l’Agenda olympique 2020+5, à la prochaine Session du CIO. Composé de 15 recommandations, ce document s’appuie sur les résultats de l’Agenda olympique 2020 et fera office de plan directeur pour le CIO et le Mouvement olympique au cours des cinq prochaines années. L’Agenda olympique 2020+5 sera soumis aux membres du CIO pour examen et adoption lors la 137e Session du CIO qui se tiendra en mars de cette année. Comme l’indique son titre – Agenda olympique 2020+5, cette nouvelle feuille de route succède à l’Agenda olympique 2020 et guidera l’action du CIO et du Mouvement olympique jusqu’en 2025.
  • L’Agenda olympique 2020+5 s’appuie sur les résultats de l’Agenda olympique 2020 qui, au cours des six années qui ont suivi son adoption en décembre 2014, a eu un profond impact. Il a consolidé le CIO et le Mouvement olympique en introduisant des changements visant à adapter les Jeux Olympiques au contexte futur, a sauvegardé les valeurs olympiques et a renforcé le rôle du sport dans la société. Ces réalisations ont jeté des bases solides pour l’avenir (voir le communiqué de presse du CIO du 11 décembre 2020 et le Rapport de clôture de l’Agenda olympique 2020).

Aujourd’hui, alors que le monde continue de lutter contre la crise sanitaire mondiale et ses conséquences pour la société dans son ensemble, le CIO et le Mouvement olympique doivent s’appuyer sur les succès de l’Agenda olympique 2020 et continuer à promouvoir le changement pour l’avenir.

Les 15 recommandations qui constituent l’Agenda olympique 2020+5 ont été élaborées dans le cadre d’un processus inclusif et collaboratif, sur la base des principales tendances susceptibles d’être déterminantes dans le monde de l’après-coronavirus, sans oublier les domaines où le sport et les valeurs de l’Olympisme peuvent jouer un rôle clé pour transformer les défis en opportunités.

Ces principales tendances sont les suivantes :

  • la nécessité d’une plus grande solidarité au sein des sociétés et entre elles ;
  • la croissance du numérique, tout en gardant présente à l’esprit la nécessité d’en étendre l’accès à tous ceux qui sont mal desservis à l’heure actuelle ;
  • l’urgence de parvenir à un développement durable ;
  • la demande croissante de crédibilité, aussi bien des organisations que des institutions ;
  • et la nécessité de renforcer la résilience face aux conséquences financières et économiques qui résulteront de la pandémie de COVID-19 et qui influenceront la définition des priorités au sein des gouvernements et des entreprises.

Ces 15 recommandations, qui ont été établies sur la base de ces tendances, sont concrètes avec des livrables clés. Les recommandations invitent le CIO et le Mouvement olympique à :

  • renforcer le caractère unique et l’universalité des Jeux Olympiques
  • favoriser des Jeux Olympiques durables
  • renforcer les droits et responsabilités des athlètes
  • continuer à attirer les meilleurs athlètes
  • renforcer davantage la sécurité du sport et la protection des athlètes intègres
  • améliorer et promouvoir le parcours jusqu’aux Jeux Olympiques
  • coordonner l’harmonisation du calendrier sportif
  • développer l’engagement numérique auprès des citoyens
  • encourager le développement des sports virtuels et s’engager davantage auprès des communautés de jeux vidéo
  • renforcer le rôle du sport en tant que partenaire important pour la réalisation des objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies
  • renforcer le soutien apporté aux réfugiés et aux populations déplacées
  • aller à la rencontre de nouveaux publics au-delà de la communauté olympique
  • continuer à montrer l’exemple en matière de citoyenneté d’entreprise
  • consolider le Mouvement olympique grâce à la bonne gouvernance
  • créer des modèles innovants pour la génération de revenus

Commentant l’Agenda olympique 2020+5, le président du CIO, Thomas Bach, a expliqué : « Lorsque nous avons adopté l’Agenda olympique 2020 en 2014, nous l’avons fait sous l’adage « changer ou être changé ». Cela reste vrai aujourd’hui. Le monde qui nous entoure continue d’évoluer. Rien n’illustre mieux cette situation que la pandémie mondiale actuelle de COVID-19 et ses conséquences pour la société. Aussi difficiles que les circonstances puissent paraître à l’heure actuelle, si nous tirons les bonnes conclusions, nous pouvons les transformer en opportunités. Pour ce faire, nous devons nous pencher sans tarder sur cet environnement futur. Nous devons faire avancer l’Agenda olympique 2020. C’est pourquoi nous avons élaboré l’Agenda olympique 2020+5 et ses recommandations avec la commission exécutive du CIO et sur la base des réactions que nous avons reçues des parties prenantes suite aux messages Olympisme et coronavirus ».

(Photo: CIO 2022)

La commission exécutive du CIO a également finalisé le rapport de clôture de l’Agenda olympique 2020. Ce rapport reprend une à une les 40 recommandations de l’Agenda olympique 2020, décrit les différentes activités menées pour leur mise en œuvre, ainsi que leur impact sur le CIO et le Mouvement olympique.

La commission exécutive a conclu que 88 % des recommandations ont maintenant été réalisées. Cela représente une légère augmentation par rapport à décembre, lorsque la commission exécutive avait retenu la proportion de 85 % des recommandations réalisées. Cette augmentation montre que l’Agenda olympique 2020 est un processus continu. Les changements qu’il a introduits évoluent encore et continueront à l’avenir à produire leurs effets.

Le rapport de clôture de l’Agenda olympique 2020 sera également soumis à l’approbation finale de la Session du CIO en mars.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

ROGERS RENOUVELLE SON PARTENARIAT AVEC TENNIS CANADA EN METTANT L’ACCENT SUR LES PROGRAMMES DE MASSE ET DEVIENT LE COMMANDITAIRE PRÉSENTATEUR DU CENTRE NATIONAL DE TENNIS

Montréal, le 12 février 2021 — Tennis Canada a annoncé vendredi la conclusion d’un nouveau partenariat important avec Rogers Communications, comprenant ce qui sera désormais connu sous le nom de Centre national de tennis présenté par Rogers. Le partenariat entre Rogers Communications et Tennis Canada, qui a été renouvelé pour sept ans, contribuera à la croissance du tennis à tous les niveaux partout au pays, notamment grâce à un soutien accru au Centre national de tennis (CNT) et au nouveau programme de courts publics intérieurs.

Implanté à Montréal en 2007, le Centre national de tennis présenté par Rogers cible les athlètes talentueux âgés de 13 à 17 ans et leur fournit l’entraînement, les entraîneurs et les ressources nécessaires pour réussir au plus haut niveau du sport. Rogers sera le commanditaire présentateur du CNT pour les trois prochaines années.

« Depuis de nombreuses années, Rogers est un partenaire de premier plan du tennis au Canada, tant au niveau professionnel que communautaire », a mentionné Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada. « C’est principalement grâce à lui que nos tournois professionnels ont pu devenir ce qu’ils sont aujourd’hui, et ce partenariat renouvelé fera une réelle différence dans d’autres aspects de notre sport, que ce soit pour la masse, l’élite ou les professionnels. En mettant davantage l’accent sur la prochaine génération de vedettes canadiennes et en rendant le tennis plus accessible grâce à un plus grand nombre de courts intérieurs partout au pays, Rogers démontre encore une fois son engagement envers la croissance de notre sport à tous les niveaux. Après une année 2020 extrêmement difficile pour notre organisation, le soutien inestimable de Rogers nous aidera grandement à développer le tennis d’un océan à l’autre. »

À la suite du report des tournois de Montréal et de Toronto en 2020, Tennis Canada a subi d’importantes pertes financières qui ont eu des répercussions considérables sur sa capacité à investir dans le développement du sport, y compris dans le CNT. La contribution de Rogers au programme permettra au centre de poursuivre sa mission auprès de l’élite et facilitera le recrutement de personnel, notamment d’entraîneurs et d’experts en sciences du sport, afin de garantir que le centre continue de former la future génération d’espoirs olympiques et de Grands Chelems du Canada. Rogers répondra également aux besoins de communication des athlètes en leur fournissant la meilleure couverture de téléphonie mobile.

La cohorte de 2021 est composée de Victoria Mboko, Kayla Cross, Mia Kupres, Annabelle Xu, Jaden Weekes, Christophe Clément et Stefan Simeunovic. Le personnel des entraîneurs comprend Sylvain Bruneau, qui continuera de diriger le programme féminin et travaillera en étroite collaboration avec André Labelle et Simon Larose, ainsi que Guillaume Marx, qui supervisera le programme masculin avec l’aide de Martin Laurendeau. Nicolas Perrotte et Virginie Tremblay seront de retour en tant qu’entraîneurs physiques, tandis qu’André Barette poursuivra dans son rôle de conseiller pédagogique.

« Depuis son inauguration, le CNT compte plus de 40 diplômés de son programme, notamment Bianca Andreescu, Eugenie Bouchard, Félix Auger-Aliassime et Milos Raonic, qui ont tous connu une brillante carrière sur le circuit professionnel et qui représentent leur pays avec distinction », a indiqué Louis Borfiga, vice-président de l’élite de Tennis Canada. « Ces athlètes auront la possibilité de se mesurer aux meilleurs joueurs du monde et de continuer à écrire des pages de l’histoire du tennis canadien. Malheureusement, à cause de la pandémie, nos juniors n’ont pas pu participer à des tournois l’an dernier. Nous attendons avec impatience de voir ce que la saison 2021 leur réserve. »

En plus du CNT, Rogers, en partenariat avec Tennis Canada et les municipalités de tout le pays, investira dans un programme de courts de tennis publics intérieurs, devenant ainsi le commanditaire présentateur de cette initiative communautaire. Au cours de la dernière décennie, la participation au tennis n’a cessé d’augmenter, mais nous constatons une grave pénurie de courts couverts accessibles, surtout si nous nous comparons aux autres grandes nations de tennis.

En effet, le Canada ne dispose que de 750 courts intérieurs dans tout le pays, ce qui ne représente qu’un court pour 50 000 Canadiens. Le soutien de Rogers au projet, qui vise à favoriser la construction d’environ 160 courts intérieurs dans 28 installations au cours des sept prochaines années, aidera plus de municipalités à offrir du tennis abordable et accessible à longueur d’année sur des terrains intérieurs de leur collectivité.

« Rogers est ravi de renouveler son partenariat avec Tennis Canada, cette fois en mettant l’accent sur la croissance et le développement du tennis de masse dans les petites et les grandes collectivités du Canada », a commenté Simone Lumsden, directrice générale du marketing de Rogers Communications. « Dans le cadre de cet engagement de sept ans, nous voulons aider Tennis Canada à augmenter de 20 % la capacité de courts intérieurs grâce à l’ajout de 160 nouveaux terrains. En augmentant l’accès au tennis et en permettant de s’y adonner toute l’année, nous donnerons plus de possibilités à notre prochaine génération d’athlètes de haut niveau. »

Rogers continuera également de commanditer le Tennis par équipe Rogers, un programme de masse administré par Tennis Canada visant à encourager la participation chez les jeunes, ainsi que le Circuit des recrues Rogers, un programme conçu pour combler l’écart entre l’initiation au tennis et le circuit des tournois juniors provinciaux.

À propos de Tennis Canada
Tennis Canada, dont les origines remontent à 1890, est une organisation sportive nationale sans but lucratif dont la mission est d’assurer la croissance du tennis au Canada et dont la vision est de devenir un chef de file mondial au tennis. Nous valorisons le travail d’équipe, la passion, l’intégrité, l’innovation et l’excellence. Tennis Canada possède et administre deux prestigieux tournois de l’ATP Tour et de la WTA ; les volets masculin et féminin de l’Omnium Banque Nationale présentés par Rogers ainsi que cinq tournois professionnels de l’ATP et de l’ITF. De plus, il possède et soutient financièrement quatre autres tournois professionnels au Canada. Tennis Canada administre également des centres nationaux/programmes d’entraînement à Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary. Tennis Canada est membre de la Fédération internationale de tennis, du Comité olympique canadien, du Comité paralympique canadien et de l’Association internationale de tennis en fauteuil roulant. De plus, Tennis Canada administre, commandite et choisit des équipes pour la Coupe Davis, la Billie Jean King Cup, les Jeux olympiques et paralympiques et forme des équipes nationales pour les juniors, les vétérans et les joueurs de tennis en fauteuil roulant. Tennis Canada investit ses excédents budgétaires dans le développement du tennis. Pour obtenir plus amples renseignements sur Tennis Canada, visitez notre site Web au http://www.tenniscanada.com et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

À propos de Rogers
Rogers est une fière entreprise canadienne dont l’objectif est de donner plus de possibilités aux Canadiennes et aux Canadiennes au quotidien. Notre fondateur, Ted Rogers, a acheté sa première station de radio, CHFI, en 1960. Rogers a évolué et occupe désormais une position de chef de file dans le domaine de la technologie et des médias. Elle est vouée à offrir le meilleur en matière de service sans-fil et résidentiel, de contenu sportif et de médias aux gens et aux entreprises d’ici. Ses actions sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX) sous les symboles RCI.A et RCI.B, et à la Bourse de New York (NYSE) sous le symbole RCI. Pour en savoir plus sur nous, consultez aproposde.rogers.com.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)