Les Aigles s’offrent un artilleur format géant


 Trois-Rivières, le 20 janvier 2022 – Les Aigles mettent sous contrat le lanceur droitier Austin Henrich, acquis en décembre dernier dans la transaction qui amenait également Joe Campagna à Trois-Rivières.

Henrich, âgé de 24 ans, a maintenu une très bonne moyenne de points mérités de 2.59 à sa première année avec les Goldeyes de Winnipeg dans l’American Association. Avant de faire le saut chez les professionnels, l’athlète de six pieds et quatre pouces a disputé trois saisons avec les Golden Eagles de Charleston dans la NCAA. 

This image has an empty alt attribute; its file name is austin-heinrich.jpg

(Photo: Aigles de Trois-Rivières)
L’artilleur américain tentera de faire sa place au sein de la rotation partante des oiseaux au prochain camp d’entraînement alors qu’il a été utilisé comme partant dans les rangs universitaires et en relève l’année passée avec Winnipeg.

(André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)

Pedro Gonzalez et Webb Little se joignent aux Capitales

Deux nouveaux joueurs de position s’ajoutent à l’édition 2022 des Capitales de Québec avec les signatures du voltigeur Pedro Gonzalez et le joueur d’avant-champ Webb Little.

Gonzalez, 24 ans, originaire de la République Dominicaine, est un frappeur droitier qui a débuté sa carrière professionnelle en 2015 avec les Rockies du Colorado après avoir été reconnu comme l’un des meilleurs espoirs internationaux. Il a par la suite été échangé aux Rangers du Texas en 2017, une saison qui l’a vu terminer avec des statistiques impressionnates au bâton: .294/.364/.476. C’est avec cette organisation que sa puissance s’est développée au niveau A, frappant 12 coups de circuit en 2018 et 23 l’année suivante, en plus d’ajouter plusieurs frappes de deux et trois buts à sa fiche.  

En 2019, ses performances lui ont valu la 24e place parmi les meilleurs espoirs de l’équipe texane, une sélection sur l’équipe d’étoiles de la South Atlantic League et une égalité comme meneur au niveau des longues balles dans ce circuit.

“Gonzalez possède un potentiel intriguant, car il est très athlétique, a de la puissance à revendre au bâton et peut vraiment nous aider au champ extérieur avec sa rapidité et son bras”, commente le gérant Patrick Scalabrini.

La saison 2021 a cependant été plus difficile pour l’athlète de 6’6” et 230 lbs, après sa promotion au niveau A+.  Le gérant des Capitales est confiant de le voir renouer avec le succès dans la Ligue Frontier après avoir frappé .238/.305/.413 durant ses six saisons de baseball affilié.

Pour sa part, Webb Little joint l’équipe de la capitale suite à un échange avec les Chukars d’Idaho Falls de la Ligue Pioneer en retour d’un joueur à être nommé plus tard. Il affiche une feuille de route plus conventionnelle que Gonzalez, mais des aptitudes au bâton qui ont fait leurs preuves à chacun des arrêts jusqu’ici dans sa carrière.  En 2021, le frappeur gaucher de 24 ans a connu sa meilleure campagne avec une ligne offensive de .341/.425/.583, incluant 35 doubles, 6 triples et 15 coups de circuit, des statistiques qui lui ont procuré une place sur l’équipe d’étoiles de la Ligue Pioneer.

“J’ai eu de très bons commentaires concernant Little et c’est un bâton que j’aimerais voir dans l’alignement, mais son rôle défensif reste à déterminer”, selon Scalabrini.

Avec les récentes signatures de l’organisation québécoise et certains rôles à définir au sein de l’alignement, le début du camp d’entraînement, prévu pour le 1er mai 2022, s’annonce palpitant pour les amateurs de baseball de la région de Québec. 

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Le Aigles signent Joe Campagna


  Trois-Rivières, le 18 janvier 2022 – Acquis en décembre dernier des Goldeyes de Winnipeg, les Aigles s’entendent avec l’avant-champ de 25 ans Joe Campagna. Le jeune homme apportera un apport défensif considérable à la formation trifluvienne.

« Joe Campagna est un frappeur de puissance. Il est également capable de jouer à plusieurs positions en défensive en raison de ses capacités athlétiques supérieures à la moyenne. Il avait adoré son passage dans notre ville et notre stade l’été dernier » explique le gérant des Aigles, Matthew Rusch.
This image has an empty alt attribute; its file name is campagna-.jpg

Effectivement, Campagna, reconnu pour jouer principalement à l’arrêt-court et au deuxième but dans les rangs universitaires, se débrouille très bien comme voltigeur. Il sera donc un atout dans l’alignement pour le gérant des oiseaux.

Campagna portait les couleurs des Wild Things de Washington la saison dernière. Il a maintenu une moyenne de 0.239, claqué 11 circuits et produits 33 points, tout en affichant une moyenne de puissance de .457 et une moyenne de présence sur les buts de .329.
 
(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

DÉCLARATION DE PATRICK ROY / PATRICK ROY

(Photo: André Bouchard)

Québec, le mardi 18 janvier 2021 — À la suite de l’annonce du Canadien de Montréal concernant la nomination de Kent Hughes au poste de directeur-général de l’équipe, Patrick Roy a fait la déclaration suivante : 

« J’aimerais féliciter Kent Hughes pour sa nomination et lui souhaiter tout le succès requis dans l’exercice de ses fonctions. Je remercie l’organisation d’avoir considéré ma candidature dans le processus qui a été mis place. »

Aucun autre commentaire ne sera émis sur le sujet.

Québec, Tuesday, January 18, 2021Following the Montreal Canadiens’ announcement regarding the appointment of Kent Hughes as the team’s General Manager, Patrick Roy issued the following statement:

“I would like to congratulate Kent Hughes on his appointment and I wish him the best of luck in his new job.  I also want to thank the organization for considering me in the process.”

Communiqué officiel des REMPARTS de Québec

« VOS ÉQUIPES D’ÉTOILES DU 25E ANNIVERSAIRE »

LES SÉLECTIONS DE LA DEUXIÈME ÉQUIPE D’ÉTOILES CONNUES

Québec, le jeudi 13 janvier 2021 — Après avoir dévoilé hier les nominés de la première équipe d’étoiles des 25 ans des Remparts, c’est ce matin que les sélections de la deuxième équipe sont connues.  Rappelons qu’il s’agit d’un vote populaire où plus de 6 000 amateurs ont soumis leurs choix selon une liste des joueurs éligibles qui avait été déterminée par un comité formé de Raymond Bolduc, Guy Chouinard, Éric Lavigne et Patrick Roy.  À noter que sur cette deuxième équipe, deux joueurs d’avant ont terminé à égalité, ayant obtenu un nombre identique de votes.

2e ÉQUIPE D’ÉTOILES

ANTHONY DUCLAIR – AVANT – Choix de troisième ronde, 41e au total lors de la séance de sélection de la LHJMQ en 2011, Anthony Duclair a porté les couleurs de l’équipe pendant quatre saisons.   Au total, il a marqué 116 buts et obtenu 133 passes pour 249 points en 203 parties.   Pendant sa carrière junior, il a participé au match des meilleurs espoirs de la LCH en 2013, il a été sélectionné sur la première équipe d’étoiles en 2013-2014, en plus de remporter la médaille d’or avec l’équipe nationale junior du Canada lors du Championnat du monde des moins de 20 ans en 2015, alors qu’il était âgé de 19 ans.  Les Rangers de New York en ont fait leur choix de troisième tour (80e au total) lors du repêchage de 2013.  Il a d’ailleurs entrepris la saison 2014-2015 avec les « Blue shirts » avant d’être assigné aux Diables Rouges après 18 parties.  Depuis qu’il a fait officiellement le saut chez les professionnels au début de la saison 2015-2016, il a successivement porté les couleurs des Rangers de New York, des Coyotes de l’Arizona, des Blackhawks de Chicago, des Blue Jackets de Columbus, des Sénateurs d’Ottawa et des Panthers de la Floride depuis 2020.  Il a participé au match des étoiles de la LNH en 2019-2020.  À ce jour, il présente un dossier de 103 buts, 116 passes pour 219 points en 424 parties dans la LNH.

MIKHAIL GRIGORENKO – AVANT – Sélectionné par les Remparts en première ronde (2e au total) du repêchage européen de la LCH en 2011, il a porté l’uniforme des Remparts de 2011 à 2014, parcours entrecoupé par des séjours avec les Sabres de Buffalo qui l’ont sélectionné en première ronde (12e au total) du repêchage de la LNH en 2012.  La saison 2011-2012 est sans contredit sa meilleure avec l’équipe alors qu’il cumule les honneurs :  recrue de l’année dans la LCH, membre de l’équipe d’étoiles des recrues de la LHJMQ, récipiendaire du trophée Mike-Bossy remis au meilleur espoir professionnel, sélectionné sur la première équipe d’étoiles du circuit, plus grand nombre de buts (40) et de points (85) pour un joueur recrue, recrue offensive de l’année et recrue de l’année dans la LHJMQ, en plus de remporter la médaille d’argent avec l’équipe nationale junior russe au championnat du monde des moins de 20 ans. .  Il remporte également la médaille de bronze en 2013 et en 2014.  Au total, il dispute 115 parties avec les Diables Rouges et cumule un impressionnant total de 85 buts et 93 passes pour 178 points.   Sa carrière professionnelle prend son envol avec les Sabres de Buffalo de 2012 à 2015 et il passe ensuite à l’Avalanche du Colorado.  En cinq saisons au total avec ces deux formations, il marque 22 buts et récolte 42 passes pour 64 points en 217 parties. Il quitte ensuite pour jouer avec le CSKA Moscou de la KHL de 2017 à 2020 avant de revenir dans la LNH en 2020-2021 avec les Blue Jackets de Columbus.  Il a également à son palmarès la médaille d’or Olympique des Jeux d’hiver de 2018.  Il est de retour cette année dans la KHL, toujours avec le CSKA Moscou et présente un dossier de 18 buts, 15 passes pour 33 points en 41 parties.

ÉRIC CHOUINARD – AVANT – En trois saisons avec les Remparts, Éric Chouinard a marqué 149 buts et obtenu 148 passes pour 297 points en seulement 181 parties.  Il domine toujours les joueurs de tous les temps de l’équipe pour la deuxième génération avec 148 buts en carrière et 296 points. Sélectionné en première ronde (16e au total) par les Canadiens de Montréal lors du repêchage de 1998, il évoluera chez les professionnels pour l’organisation des Canadiens, des Flyers de Philadelphie et du Wild du Minnesota jusqu’à la fin de la saison 2005-2006.  Il quitte ensuite pour évoluer en Europe, principalement en Allemagne, où il compilera un dossier de 202 buts, 255 passes pour 457 points en 455 parties.  Il a mis un terme à sa carrière à la fin de la saison 2017-2018 et occupe depuis le poste de préfet de discipline de la LHJMQ.

ADAM ERNE – AVANT – Sélectionné par les Mooseheads de Halifax en 2011, il n’aura jamais disputé de matchs avec eux, étant transigé aux Remparts quelques semaines plus tard.  En carrière dans l’uniforme des Diables Rouges, il a cumulé un dossier de 118 buts, 157 passes pour 275 points en 240 parties, ce qui fait en sorte qu’il occupe encore aujourd’hui le troisième rang de l’histoire de la deuxième génération pour le nombre de buts (118) et de points (275), et le deuxième rang chez les joueurs de l’équipe pour le nombre de passes (157).   Son séjour avec les Remparts lui aura permis de participer au match des meilleurs espoirs de la LCH en 2013, en plus d’être le récipiendaire du trophée Guy-Lafleur remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires 2015 grâce à une production de 21 buts et neuf passes pour 30 points en 22 parties.  Repêché en deuxième ronde (33e au total) par le Lightning de Tampa Bay en 2013, il fera le saut chez les professionnels avec le Crunch de Syracuse dès la fin de la saison 2014-2015, avant de donner ses premiers coups de patin dans la LNH avec le Lightning en 2016-2017.  Signé comme agent libre par les Red Wings de Detroit à l’été 2019, il évolue depuis ce temps dans la ville de l’automobile.  En carrière à ce jour, il présente un dossier de 29 buts, 32 passes pour 61 points en 251 parties.

* Éric Chouinard et Adam Erne ont terminé à égalité au nombre de votes *

MARTIN LEFEBVRE – DÉFENSEUR – Produit des Draveurs du Collège Esther-Blondin, Martin Lefebvre a été repêché par les Remparts troisième ronde (54e tu total) de la séance de sélection 2008.  Il joint officiellement les rangs de l’équipe au début de la saison 2009-2010 et y sera pendant quatre saisons.  Nommé capitaine à sa dernière saison junior, il s’engage ensuite avec les Patriotes de l’Université de Trois-Rivières, tout en complétant ses études.  Il remporte plusieurs honneurs individuels au sein de la conférence de l’est de la ligue universitaire canadienne lors de la saison 2016-2017, soit le titre de défenseur de l’année et de joueur le plus utile, en plus d’être choisi sur la première équipe d’étoiles de la conférence, de même que celle au niveau canadien.  Il dispute ensuite quelques matchs avec les Cyclones de Cincinnati à la fin de la saison 2016-2017 et s’expatrie en Europe la saison suivante, plus précisément au Danemark.  Avec les Pirates de Aalborg, il a remporté le championnat de la saison régulière et des séries éliminatoires, en plus d’être sélectionné sur l’équipe d’étoiles de la Ligue.  Depuis ce temps, il a aussi joué en Allemagne, est retourné au Danemark et joue cette année en Norvège.

MICHAL SERSEN – DÉFENSEUR – Il fut le tout premier choix au total du repêchage européen de 2003 de l’Océanic de Rimouski et y a évolué pendant deux saisons.   Il joint les Remparts à l’été 2005 et devient immédiatement une pièce maîtresse de la défensive de l’équipe.   Membre de l’équipe championne de la Coupe Memorial 2006, il terminera la saison 2005-2006 avec une fiche de 22 buts et 57 passes pour 79 points en 63 parties et une impressionnante fiche de +56, la meilleure de la LHJMQ.  Sélectionné en cinquième ronde du repêchage de la LNH par les Penguins de Pittsburgh en 2004, il se tourne vers l’Europe pour poursuivre sa carrière, plus précisément en Slovaquie, d’où il est originaire.  Avec à son actif plus de 285 matchs dans la Ligue de Slovaquie où il évolue toujours, il cumule un dossier de 27-69-96 et une fiche de +117.  Ses qualités défensives font de lui un arrière de premier plan et il le prouve encore aujourd’hui, à l’âge de 35 ans. Au fil des ans, quelques honneurs se sont ajoutés à son tableau :   le championnat de la Ligue de Slovaquie à trois reprises, en plus d’une médaille d’argent au Championnat du monde de hockey de 2012.

MAXIME OUELLET, GARDIEN DE BUT – Originaire de Beauport, il fut le tout premier choix, 5e au total de l’histoire des Remparts de la deuxième génération lors de la séance de sélection de 1997.  Il a porté les couleurs de l’équipe pendant trois saisons avant d’être transigé aux Huskies de Rouyn-Noranda et sa carrière junior lui a permis de remporter plusieurs honneurs.  En 1997-1998, il a pris part au Défi mondial des moins de 17 ans et a été sélectionné sur l’équipe d’étoiles.  La saison suivante, il a participé au match des meilleurs espoirs de la LCH, a remporté le trophée Jacques-Plante pour la meilleure moyenne de buts alloués et le trophée Mike-Bossy remis au meilleur espoir professionnel, en plus d’être sélectionné sur la deuxième équipe d’étoiles.  En 1999-2000 et 2000-2001, il conservera le meilleur pourcentage d’efficacité du circuit, sera sélectionné sur la deuxième équipe d’étoiles et participera à chaque saison au Championnat mondial junior des moins de 20 ans où il remportera la médaille de bronze en deux occasions.  Il détient d’ailleurs toujours le record d’équipe chez les Remparts, à égalité avec Kevin Desfossés, pour le plus grand nombre de victoires en carrière avec 83.  Les Flyers de Philadelphie font de lui leur choix de première ronde (22e au total) lors du repêchage de 1999.  Il a passé la majeure partie de sa carrière professionnelle dans les ligues mineures avec les organisations Philadelphie, Portland, Hershey et Manitoba, en plus de disputer 12 parties dans la LNH avec Philadelphie, Washington et Vancouver.  Il est ensuite demeuré actif dans le monde du hockey à titre de consultant, entraîneur des gardiens de but ou dépisteur pour différentes formations de la LHJMQ, dont à titre d’entraîneur des gardiens de but avec les Remparts de 2014-2016.   Il est aujourd’hui consultant et dépisteur pour le département des gardiens de but des Panthers de la Floride, en plus d’être associé à la Centrale de recrutement de la LHJMQ.

(André Bouchard:albp@sympatico.ca)

« VOS ÉQUIPES D’ÉTOILES DU 25E ANNIVERSAIRE »

LES NOMINÉS DE LA PREMIÈRE ÉQUIPE DÉVOILÉS

Québec, le mercredi 12 janvier 2021 — C’est aujourd’hui que la direction des Remparts de Québec a fait connaître les joueurs formant la première équipe d’étoiles des 25 ans des Remparts.  Rappelons que dans le cadre des festivités du 25e anniversaire, lancées au mois d’août dernier, il avait été annoncé que les partisans seraient invités à participer à un vote interactif sur le site Internet des Remparts pour déterminer les deux équipes d’étoiles des 25 ans et c’est plus de 6 000 partisans qui ont pris le temps de le faire.  Chacune des équipes est composée de trois attaquants, deux défenseurs et d’un gardien de but.  La liste des joueurs éligibles à en faire partie avait au préalable été déterminée par un comité formé de Raymond Bolduc, Guy Chouinard, Éric Lavigne et Patrick Roy. Chacun d’entre eux avait soumis une liste de quatre gardiens de but, huit défenseurs et 12 attaquants, venant ainsi former le groupe final des candidats éligibles au vote.   Les membres de la deuxième équipe d’étoiles seront dévoilés demain.

1re ÉQUIPE D’ÉTOILES

ALEXANDER RADULOV, AVANT – « Radu » a fait vibrer la foule du Colisée Pepsi lors des saisons 2004-2005 et 2005-2006. Les partisans des Remparts se souviennent particulièrement de sa deuxième campagne dans l’uniforme des Diables Rouges où il a récolté 152 points, dont 61 buts.  À son dernier match en saison régulière à Québec, il avait réalisé une impressionnante performance de sept buts et quatre passes pour 11 points et a évidemment été une pièce maîtresse dans la conquête de la coupe Memorial à Moncton en 2006.  Cette deuxième saison lui a également permis de remporter plusieurs honneurs dont ceux de joueur de l’année dans la LCH, meilleur compteur de la LCH et joueur le plus utile lors du tournoi de la coupe Memorial.  Il a de plus été sélectionné sur la première équipe d’étoiles de la LHJMQ, remporté le trophée Jean Béliveau (plus de points) et le trophée Michel Brière (joueur le plus utile).  Plusieurs sommets ont aussi été atteints, soit pour le plus de passes en une saison (91), le plus de passes en séries (34) et le plus de points en séries (55).  Il a finalement remporté la médaille d’argent avec l’équipe junior de la Russie au championnat du monde de 2005 et de 2006.  Repêché par les Prédateurs de Nashville en première ronde (15e au total) en 2004, il dispute deux saisons avec eux et quitte ensuite pour évoluer dans la KHL jusqu’à la fin de la saison 20015-2016. À ce jour, il a compilé un dossier de 141 buts et 216 passes en 478 matchs dans la LNH avec Nashville, Montréal et Dallas.  Au total, dans la KHL, il aura marqué 169 buts et obtenu 323 passes pour 492 points en 391 parties.  Son chandail #22 des Remparts a été retiré le 28 novembre 2007.

SIMON GAGNÉ, AVANT – Ses statistiques dans le hockey junior avec les Remparts sont impressionnantes : 220 points en 165 matchs avec 89 buts et 131 passes.  Durant son séjour avec les Diables Rouges, il a également remporté la médaille d’argent avec Équipe Canada junior lors du championnat du monde de 1999.  Choix de première ronde des Flyers de Philadelphie lors du repêchage de la LNH en 1998, Simon Gagné a fait le saut dans la Ligue Nationale de hockey dès l’âge de 19 ans.  Au fil des saisons, il a fait partie de l’équipe du Canada qui a remporté l’or aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, la médaille d’or au championnat du monde de hockey de 2004 et celle d’argent à ceux de 2005.  Alors qu’il évolue avec les King de Los Angeles, il met la main, le 11 juin 2012, sur le plus prestigieux trophée du monde du hockey : la coupe Stanley.  Simon Gagné a également porté les couleurs du Lightning de Tampa Bay et des Bruins de Boston.  En carrière dans la LNH, il aura marqué 291 buts, récolté 310 passes pour 601 points en 822 parties, en plus de participer à 109 parties éliminatoires (37-22-59).  Son chandail #12 des Remparts a été retiré le 14 septembre 2001.

JONATHAN MARCHESSAULT, AVANT – Depuis le début de sa carrière d’hockeyeur, Jonathan Marchessault aura fait mentir bien des experts. N’ayant jamais été repêché au niveau midget, les Remparts le sélectionnent en 12e ronde (208e au total) lors de la séance de repêchage de 2007.  Il fera le saut chez les Remparts dès la saison suivante et portera l’uniforme des Diables Rouges pendant quatre saisons.  Il terminera son stage junior avec à son actif 98 buts, 141 passes pour 239 points en 254 parties.  Son acharnement au travail lui sera profitable puisqu’il fait le saut chez les professionnels dès l’automne suivant.  Il appartiendra tour à tour aux organisations des Rangers de New York (Hartford), des Blue Jackets de Columbus (Springfield) et du Lightning de Tampa Bay (Syracuse).  Durant son séjour dans la Ligue américaine de hockey, il participera au match des étoiles du circuit en 2011-2012, 2012-2013 et 2014-2015 et cumulera pas moins de 263 points en 306 parties.  Si on dit que la patience est une vertu, Jonathan Marchessault en aura eu besoin, car après avoir évolué dans les ligues mineures professionnelles pendant cinq saisons, il signe un contrat, à titre d’agent libre avec les Panthers de la Floride pour la saison 2016-2017 et connaîtra une campagne de 30 buts et 51 points en 75 parties.  Il sera par la suite sélectionné par les Golden Knights de Vegas lors du repêchage d’expansion à l’été 2017, équipe avec laquelle il évolue depuis ce temps.   À ce jour, il a joué un total de 438 parties dans la LNH, marqué 148 buts et récolté 174 passes pour 322 points.

MARC-ÉDOUARD VLASIC, DÉFENSEUR – Si le joueur de hockey parfait n’existe pas, Marc-Édouard Vlasic était certainement ce qui s’en rapprochait le plus. Travailleur infatigable, il était constamment opposé aux meilleurs éléments adverses, et il s’acquittait de sa tâche avec brio, comme en fait foi son différentiel en carrière chez les juniors de +86.  Après s’être joint aux Remparts en décembre 2004, il dispute ensuite les deux saisons suivantes avec l’équipe avant de faire le saut dans la Ligue nationale de hockey avec les Sharks de San Jose qui en avaient fait leur choix de deuxième ronde (35e au total) lors du repêchage de 2005.  Il aura tout de même récolté 113 points en 177 parties dans l’uniforme des Remparts.  Son succès s’est poursuivi une fois chez les professionnels et il fait maintenant partie de l’élite de la Ligue nationale de hockey à la ligne bleue, lui qui en est déjà à sa 16e saison avec les Sharks.  Celui qui a atteint le plateau des 1 000 matchs en carrière en 2019-2020, a jusqu’à maintenant marqué 73 buts et obtenu 266 passes en 1116 parties et présente une fiche de +105.  Il fut membre de l’équipe nationale du Canada aux championnats du monde de 2009 où il a remporté la médaille d’argent.  Il a de plus été un élément clé pour Équipe Canada lors de la conquête de la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Sochi en 2014.  En 2016, il a remporté la médaille d’or lors du tournoi de la Coupe du monde, en plus de gagner la médaille d’argent des championnats mondiaux de 2017.  Son chandail #44 des Remparts a été retiré le 20 mars 2015.

MIKAËL TAM, DÉFENSEUR – Choix de deuxième ronde (19e au total) des Remparts lors de la séance de sélection de 2007, Mikaël Tam domine, encore aujourd’hui, les joueurs de tous les temps de la deuxième époque des Remparts pour le plus grand nombre de matchs joués avec l’équipe avec un total de 318 parties.  Nommé capitaine à sa dernière saison avec les Remparts, il aura réussi à marquer 53 buts et à obtenir 87 passes pour 140 points en carrière, en plus de conserver une fiche de +85.  Reconnu pour son ardeur au travail, Tam fait le saut chez les professionnels en 2012 où il dispute des matchs pour différentes organisations dans la Ligue américaine de hockey et la Ligue de la côte Est.  Au début de la saison 2017-2018, il prend la décision de quitter pour la Chine, où il évolue avec l’équipe de KRS-Heilongjiang de la VHL. En 2018-2019 et 2019-2020, il porte les couleurs de l’équipe de Kunlun Red Star dans la KHL avant de revenir en Amérique en 2020-2021 pour jouer avec le Rush de Rapid City de la ECHL.  En raison de la pandémie, il lui était alors impossible de retourner en Chine.  Son rêve de poursuivre sa route vers une participation aux Jeux Olympiques se poursuit cette année avec le Kunlun Red Star, alors qu’il aura peut-être la chance de représenter la Chine lors des Jeux olympiques de Beijing en février prochain.

CÉDRICK DESJARDINS, GARDIEN DE BUT – Échangé aux Remparts par l’Océanic de Rimouski à l’été 2005, après avoir porté les couleurs de l’équipe du Bas St-Laurent pendant près de trois saisons, Cédrick Desjardins fut sans contredit un élément clé des succès que l’équipe a connus lors de la saison 2005-2006.  C’est avec une moyenne de buts alloués de 2.95 et un pourcentage d’efficacité de .906 en saison régulière qu’il défend la cage des Remparts avec brio lors des séries de fin de saison pour aider son équipe à remporter la coupe Memorial.  Ses performances lui valent une sélection sur l’équipe d’étoiles du tournoi, en plus de remporter le titre de meilleur gardien de but de la compétition.   Son rendement lui permettra ensuite de faire le saut chez les professionnels en signant un contrat avec les Canadiens de Montréal.  Au fil des années et ce, jusqu’à la fin de la saison 2015-2016, il fera sa marque dans les circuits professionnels mineurs (AHL et ECHL) avec principalement les organisations de Montréal et Tampa Bay et y remportera plusieurs titres d’équipe et individuels.  Il évolue ensuite pendant quatre saisons avec les Marquis de Jonquière de la Ligue nord-américaine de hockey.À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Date limite des transactions: Nikolas Hurtubise échangé aux Sea Dogs

Victoriaville, le 6 janvier 2022 – Le directeur général des Tigres Kevin Cloutier a procédé à une transaction majeure avec les Sea Dogs de Saint John, jeudi, lors de la date limite des échanges.

Les Félins envoient le gardien de 19 ans Nikolas Hurtubise et l’attaquant de 17 ans Danny Akkouche à la formation des Maritimes, en retour d’un choix de 1ère ronde en 2022 (SNB) et d’un choix de 1er tour en 2023 (SHE).

Sélection de quatrième tour des Tigres en 2018, Hurtubise s’est établi l’an dernier comme le gardien numéro 1 de l’équipe. En 16 départs lors des séries éliminatoires 2021, le natif de Mirabel a enregistré 11 victoires, une moyenne de buts alloués de 2.54, un taux d’efficacité de ,908 et deux jeux blancs.

« Nikolas est un gagnant qui est à son meilleur dans les moments les plus importants. Nous lui devons une grande partie de notre championnat l’an dernier. Il a été étincelant tout au long des séries, notamment lors du match #6 de la finale avec une performance incroyable de 48 arrêts. Nous lui souhaitons la meilleure des chances avec les Sea Dogs, avec qui il pourra encore une fois tenter de gagner la coupe », soutient le directeur général Kevin Cloutier.

Justin Sullivan acquis du Drakkar

Les Tigres ont également fait l’acquisition du joueur de 17 ans Justin Sullivan, du Drakkar de Baie-Comeau. En retour, Victoriaville cède un choix de 8e ronde en 2024.

Repêché au troisième tour, 52e au total, par les Foreurs de Val-d’Or en 2020, Sullivan est un attaquant droitier de 5’11 » et 160 lbs. À son année de 15 ans avec Laval-Montréal au niveau M18 AAA, il avait inscrit 13 buts et 15 passes pour un total de 28 points en 43 rencontres.

Les deux nouveaux venus des Félins, soit Justin Sullivan et Mathis Dorcal-Madore, seront redirigés à leur équipe respective et agiront à titre de joueurs affiliés d’ici la fin de la saison.

Par ailleurs, les Tigres ont indiqué que le gardien Frédéric Duteau avait été rappelé par l’équipe. Il complètera le duo de gardiens des Félins en compagnie de Nathan Darveau d’ici la fin de la saison.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Chantal Machabée, V.-P. Communications du Canadien

This image has an empty alt attribute; its file name is chantal-machabee.jpeg

Enfin une bonne nouvelle chez le Canadien! Après la pluie vient le beau temps. Le Canadien traverse une période pour le moins turbulente, la descente aux enfers.

Les vétérans ne donnent pas l’impression de vouloir jouer sous la férule de Dominic Ducharme, Jeff Petry en a fait allusion en mettant en doute certaines décisions de son entraîneur-chef. Il y a un profond malaise chez le Canadien, Bergevin n’a pas laissé un riche héritage. En octroyant un contrat à long terme à Nick Suzuki ( un joueur acquis dans la transaction avec Vegas pour Pacioretty), faisant de lui l’attaquant le mieux payé chez le tricolore, ça n’a pas envoyé nécessairement un message positif dans le vestiaire. L’an dernier dans les séries, alors que Ducharme était retenu chez lui par la Covid, Luke Richardson (adjoint de Julien puis de Ducharme) a pris l’équipe en main, et il a bien fait. Je me souviens d’un commentaire du vétéran Ben Chiarot qui en disait long. « Pour Luke on se ferait piler sur le corps ».

Même si Richardson ne parle pas français, pourquoi ne pas lui confier le job d’entraîneur-chef, il semble faire l’unanimité dans le vestiaire. En bout de ligne, ce que veulent les partisans, c’est avant tout une équipe gagnante. Bergevin a donné plusieurs passe-droit à certains vétérans, il en a payé la note. Bergevin a commis une erreur en donnant trop de contrats à long terme à ses joueurs. D’ailleurs, le Canadien vient en tête de liste dans la LNH à ce chapitre, et Jeff Gorton doit composer avec cela, méchant casse-tête. Quelle équipe va vouloir de Carey Price à 10,5 millions $ par année jusqu’en 2025-2026, et payer l’entièreté de son contrat. L’arrivée de joueurs d’impact pourraient redorer le blason du Canadien, des joueurs avec une bonne attitude comme notamment Kristopher Letang. Gorton n’a pratiquement pas de marge de manœuvre. En passant, Bergevin ne donne pas l’impression d’un gars sur la déprime, c’est lui qui a contacté le producteur du Bye-Bye pour en faire partie.

Chantal Machabée, V.-P. aux Communications

La venue de Chantal Machabée comme V.-P. aux Communications chez le Canadien représente une excellente nouvelle pour les membres de la presse parlée et écrite. Ce sera maintenant, j’ose espérer, plus fluide avec les médias que par le passé. Donald Beauchamp, le neveu du regretté Jacques Beauchamp, a joué le rôle de pantin pendant plusieurs années, Paul Wilson n’aura été que de passage. C’était très difficile par le passé d’avoir une entrevue avec un joueur du Canadien sans avoir obtenu au préalable la bénédiction des dirigeants de la Sainte Flanelle. Donald Beauchamp, un yes man, espérons que Chantal, que je connais depuis plusieurs années avant même ses débuts à RDS, puisse avoir les coudées franches dans ses nouvelles fonctions et qu’elle aura carte blanche pour mettre en place de nouvelles façons de communiquer avec les médias, de nouvelles idées. Si sur la patinoire le Canadien est triste comme la pluie, dans les hauteurs du Centre Bell, il y a maintenant un rayon de soleil! On aura pas tout perdu.

NB:  A ne pas manquer dès le 10 janvier 2022, du lundi au vendredi à 7 h 45 dans le cadre de l’émission Radio Sans Limite avec Benoit Bélanger sur les ondes de CKVL fm, 100,1, le BUREAU DES SPORTS, une présentation de lametropole.com

(Collaboration Michel Bureau: LA METRPOLE.COM)

CONOR FRENETTE ET OLIVIER COULOMBE SE JOIGNENT AUX REMPARTS

Québec, le mardi 4 janvier 2022 – Le directeur-gérant et entraîneur-chef des Remparts de Québec, Patrick Roy, a procédé aujourd’hui à deux transactions avec les Tigres de Victoriaville.   Tout d’abord, l’attaquant de 20 ans, Conor Frenette est cédé aux Remparts en retour d’un choix de 3e ronde (acquis de Victoriaville) lors du repêchage de 2022 et d’un choix de 2e ronde (Québec) de la séance de sélection 2023.  Avec l’arrivée de Frenette, Christophe Farmer est le joueur de 20 ans qui devra quitter l’équipe.

Dans la deuxième transaction, les Remparts ont acquis les services de l’ailier droit Olivier Coulombe contre un choix de 6e ronde de la séance de sélection 2024 (acquis de Victoriaville).

Natif de Gatineau, Conor Frenette en est à sa quatrième saison dans la LHJMQ avec les Tigres de Victoriaville.  Nommé capitaine de l’équipe en début de saison, ce centre gaucher, de 5’10’’, 182 lbs, a cumulé un dossier en carrière de 53 buts, 63 passes pour 116 points en 186 parties, dont 16 buts et 20 passes en 30 parties cette saison.  La saison dernière, il a gravé son nom sur la coupe du Président.

Quant à Olivier Coulombe, originaire de Montmagny, il dispute sa troisième saison dans le circuit Courteau et sa deuxième dans l’uniforme des Tigres, lui qui avait été un choix de quatrième ronde (59e au total) du Titan d’Acadie-Bathurst en 2018.  Il a également remporté la coupe du Président avec les Tigres en 2020-2021.

CONOR FRENETTE

Centre – Lance de la gauche

5’10 – 182 lbs

Né à Gatineau, Québec, le 23 février 2001

Choix de 3e ronde (53e au total) de Victoriaville – 2018

SAISON RÉGULIÈRESÉRIES
SaisonÉquipeLiguePJBPPTSPUN+/-PJBPPTSPUN+/-
2016-17Intrépide de GatineauME29151328160
2016-17Intrépide de GatineauMAAA400001
2017-18Intrépide de GatineauMAAA402212344-1094484
2018-19Tigres de VictoriavilleLHJMQ6813142712-10111014
2019-20Tigres de VictoriavilleLHJMQ6214132712-11
2020-21Tigres de VictoriavilleLHJMQ2610162614171966128
2021-22Tigres de VictoriavilleLHJMQ30162036167

OLIVIER COULOMBE

Ailier droit – Lance de la gauche

5’11 – 180 lbs

Né à Montmagny, Québec, le 16 mars 2002

Choix de 4e ronde (59e au total) de Bathurst – 2018

SAISON RÉGULIÈRESÉRIES
SaisonÉquipeLiguePJBPPTSPUN+/-PJBPPTSPUN+/-
2017-18Chevaliers de LévisMAAA361911398-161340
2018-19Chevaliers de LévisMAAA3921254624241165110
2018-19Titan d’Acadie-BathurstLHJMQ30002-2
2019-20Titan d’Acadie-BathurstLHJMQ588101810-26
2020-21Tigres de VictoriavilleLHJMQ267613160174150
2021-22Tigres de VictoriavilleLHJMQ29381114-10

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

Pour suivre les Remparts :  FacebookInstagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

FÉLIX AUGER-ALIASSIME NOMMÉ JOUEUR DE L’ANNÉE 2021 DE TENNIS CANADA


Il remporte aussi les prix de Joueur le plus amélioré et de Joueur de simple de l’année.

Montréal, le 22 décembre 2021 — Tennis Canada a annoncé mercredi que Félix Auger-Aliassime était le lauréat de ses Prix d’excellence dans les catégories Joueur de l’année, Joueur de simple de l’année ainsi que Joueur le plus amélioré. Les autres Prix d’excellence de 2021 pour les catégories masculines ont été décernés à Denis Shapovalov et à Jaden Weekes, respectivement en tant que Joueur de double de l’année et Joueur junior de l’année.
 
« Félix, Denis et Jaden ont connu d’excellentes saisons et nous sommes très heureux de les honorer aujourd’hui », mentionnait Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada. « Dans des conditions difficiles imposées par la pandémie de COVID-19, ils ont tous les trois su se démarquer et offrir des performances d’exception. Félix, qui est devenu le premier Canadien à atteindre la demi-finale des Internationaux des États-Unis, a poursuivi son ascension fulgurante et a même atteint le 10e échelon du classement de l’ATP, soit un sommet personnel. De son côté, Denis a été le premier joueur depuis Milos Raonic à se qualifier pour le carré d’as de Wimbledon avant de tomber aux mains du numéro un mondial Novak Djokovic. Finalement, chez les juniors, Jaden a retenu l’attention en démontrant qu’il était l’un des plus beaux espoirs de la relève. »

This image has an empty alt attribute; its file name is felix-auger-alassime.jpg

Âgé seulement de 21 ans, Félix Auger-Aliassime est nommé Joueur de l’année et Joueur de simple de l’année par Tennis Canada pour la toute première fois ainsi que Joueur le plus amélioré pour une deuxième fois. Le Québécois, qui a amorcé la saison au 21e rang mondial, a terminé au 11e échelon après avoir occupé momentanément le 10e rang, un sommet personnel. En plus de son parcours exceptionnel à Flushing Meadows, il a également été quart de finaliste à Wimbledon et finaliste à deux reprises, soit aux tournois de Stuttgart et de Melbourne 2. Il termine l’année avec une fiche de 38 victoires et 24 défaites, remportant entre autres quatre victoires notables contre des joueurs du top 10 (Alexander Zverev – 6e, Matteo Berrettini – 8e, Roger Federer – 8e et Diego Schwartzman – 10e).

En plus de connaître une saison remarquable en simple qu’il a terminé au 14e rang après avoir lui aussi occupé la 10e place au cours des mois de juillet et d’août, l’Ontarien Denis Shapovalov s’est également illustré en double, décrochant du même coup le prix du Joueur de double de l’année pour une troisième année de suite. Aux côtés de son partenaire de longue date Rohan Bopanna, il a notamment participé aux quarts de finale de deux épreuves du Circuit Masters 1000 (Madrid et Indian Wells) et était demi-finaliste au tournoi ATP 250 de Saint-Pétersbourg.
 
Jaden Weekes (Lasalle, Québec) a, quant à lui, connu du succès chez les juniors. Compilant une fiche globale de 23 victoires et 11 défaites (dont un impressionnant dossier de 20-4 sur surface dure), il a remporté deux titres de catégorie 3 cette année : en sol canadien, au tournoi de Repentigny, et en Israël, au tournoi de Ramat Hasharon. Grâce à ces résultats, il a fait un important bon au classement mondial junior de l’ITF, terminant au 81e échelon après avoir amorcé la saison au 593e rang.
 
JOUEURS PAR EXCELLENCE
 

AnnéeJoueur de l’annéeJoueuse de l’année
1982Réjean GenoisMarjorie Blackwood
1983Glenn MichibataCarling Bassett
1984Martin WostenholmeCarling Bassett
1985Glenn MichibataCarling Bassett
1986Andrew SznajderHelen Kelesi
1987Grant ConnellHelen Kelesi
1988Andrew SznajderJill Hetherington
1989Andrew SznajderHelen Kelesi
1990Grant ConnellHelen Kelesi
1991Grant ConnellPatricia Hy
1992Grant ConnellPatricia Hy
1993Greg RusedskiPatricia Hy
1994Sébastien LareauJana Nejedly
1995Grant ConnellPatricia Hy-Boulais
1996Sébastien LareauPatricia Hy-Boulais
1997Daniel NestorPatricia Hy-Boulais
1998Pas de prix décernéPas de prix décerné
1999Pas de prix décernéPas de prix décerné
2000Daniel Nestor et Sébastien LareauSonya Jeyaseelan
2001Daniel NestorJana Nejedly
2002Frédéric NiemeyerMaureen Drake
2003Daniel NestorMaureen Drake
2004Daniel NestorAleksandra Wozniak
2005Daniel NestorStéphanie Dubois
2006Frank DancevicAleksandra Wozniak
2007Daniel NestorStéphanie Dubois
2008Daniel NestorAleksandra Wozniak
2009Daniel NestorAleksandra Wozniak
2010Daniel NestorRebecca Marino
2011Milos RaonicRebecca Marino
2012Milos RaonicAleksandra Wozniak
2013Milos RaonicEugenie Bouchard
2014Milos RaonicEugenie Bouchard
2015Milos RaonicEugenie Bouchard
2016Milos RaonicEugenie Bouchard
2017Denis ShapovalovBianca Andreescu
2018Milos RaonicEugenie Bouchard
2019Denis ShapovalovBianca Andreescu
2020Milos RaonicLeylah Annie Fernandez
2021Félix Auger-AliassimeLeylah Annie Fernandez

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

(Photo: TENNIS CANADA)