PLUSIEURS BONNES RAISONS POUR ASSISTER AU MATCH DES REMPARTS DEMAIN SOIR

  • 41045751_1878943358829514_807866074019135488_n 

    Québec, le mercredi 13 novembre 2019 — Vous êtes un amateur de hockey et vous vous demandez quoi faire demain soir à Québec ?   La réponse est bien simple :  assister au match des Remparts au Centre Vidéotron et ce, pour plusieurs bonnes raisons. 

    POUR L’ADVERSAIRE : L’Océanic de Rimouski et son joueur étoile, Alexis Lafrenière sauteront sur la glace du Centre Vidéotron dès 19 heures pour affronter les Remparts dans ce troisième match de la Bataille du St-Laurent.  Lafrenière, choix potentiel de première ronde lors du repêchage de la LNH en 2020, se retrouve présentement au deuxième rang des marqueurs du Circuit Courteau avec 13 buts et 32 passes pour 45 points en seulement 20 parties.   L’Océanic occupe le cinquième rang de l’Association Est, avec 26 points, seulement trois points de plus que les Remparts.

     POUR UN BILLET À SEULEMENT 8 $ SI VOUS ÊTES UN ÉTUDIANT :   profitez du tarif spécial étudiant à 8 $ seulement pour assister à ce match de hockey enlevant.  Cette promotion spéciale est en vigueur pour tous les matchs disputés au Centre Vidéotron du mardi au jeudi.

    POUR GOÛTER À LA TOUTE NOUVELLE BIÈRE « REMPARTS » DISPONIBLE DÈS DEMAIN :  la toute nouvelle bière « Remparts » sera offerte dans les concessions du Centre Vidéotron dès demain soir.   Les amateurs pourront la déguster en exclusivité, entre 17 heures et 19 heures, au Club Bud, situé dans le hall d’entrée principal.  Cette nouvelle bière, conçue par Archibald, est une bière qui a autant de caractère que les joueurs des Remparts !  Il s’agit d’une lager blonde de type « Mûnchner Helles », faite avec du malt bavarois.  Elle est douce et complexe, alors que le houblon floral et le malt se retrouvent en équilibre. 

    POUR PROFITER DE LA PROMOTION SPÉCIALE DANS LES CONCESSIONS :  la pointe de pizza Normandin offerte pour 5 $ – un incontournable pour agrémenter votre soirée !

    POUR RENCONTRER LES ACTEURS DU FILM « LES BARBARES DE LA MALBAIE » :  les têtes d’affiches de ce film québécois, Justin Leyrolles-Bouchard (Jean-Philippe), Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques (Yves) et Jean-Michel Anctil seront sur place pour rencontrer les amateurs.  Ils procéderont à la mise au jeu protocolaire,et participeront à une séance d’autographes au premier entracte. Ce film québécois, qui sortira en salles au Québec, le 22 novembre prochain, raconte l’histoire d’un passionné de hockey, le jeune Jean-Philippe Tanguay qui ne rêve que d’une chose : devenir agent de joueurs. Il idolâtre son cousin Yves Tanguay, ancien joueur de la LNH, et qui évolue maintenant au sein de l’équipe de hockey amateur des Barbares de La Malbaie. Lorsque l’équipe accède au championnat canadien, Yves convainc son jeune cousin de l’accompagner jusqu’à Thunder Bay pour assister au championnat. Les deux cousins y voient une occasion unique pour leurs carrières et vont embarquer dans un road trip qui les mènera à découvrir le prix à payer pour réaliser leurs rêves.

    POUR PARTICIPER À LA PROMOTION BUDWEISER – GAGNEZ UN VOYAGE À ORLANDO ! :  lors de cette partie et ce, jusqu’au 24 novembre inclusivement, les amateurs qui font l’achat d’une bière Budweiser de 473 ml dans l’une des concessions du Centre Vidéotron, reçoivent un coupon de participation pour courir la chance de remporter un voyage à Orlando pour deux personnes.   Les coupons doivent être déposés dans le baril Budweiser, situé au Club Bud (hall d’entrée principal du Centre Vidéotron).  Au total, quatre gagnants, accompagnés d’une personne de leur choix, s’envoleront pour Orlando, du 13 au 16 janvier prochain et auront la chance d’assister à un match de la Ligue nationale de hockey à Tampa Bay. 

    POUR VIVRE L’EXPÉRIENCE DE LA ZONE BUDWEISER : la section festive du Centre Vidéotron ! Billet au prix spécial de seulement 16 $, bar exclusif pour les amateurs qui ont un siège dans cette section et prix spécial de 6,75 $ sur la bière en fût Budweiser ou Bud Light. 

    POUR VISITER LE CLUB BUD :   en avant-match et en après-match, profitez de prix spéciaux.  Dès l’ouverture du hall d’entrée jusqu’à l’accès aux gradins, bière en fût Budweiser et Bud Light au prix spécial de 5 $.  En après-match, visionnez les entrevues des joueurs et le point de presse de l’entraîneur et profitez à nouveau du prix spécial sur la bière en fût Budweiser et Bud Light à seulement 5 $.

     BILLETS DISPONIBLES :  Les billets pour assister à ce match sont disponibles à la billetterie du Centre Vidéotron, par Internet en visitant le www.ticketmaster.ca/remparts (achat sans frais supplémentaire) ou par  téléphone en composant  le  1-855-790-1245.  Les prix des billets se situent entre 18 $ et 19 $ pour un adulte, entre 15 $ et 16 $ pour les personnes de 65 ans et plus, entre 8 $ en promotion pour les étudiants et de 9 $ pour les enfants de 6 à 12 ans.  À noter que les enfants de 0 à 5 ans sont toujours admis gratuitement.  

    À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

    Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

     Pour suivre les Remparts :  Facebook, Instagram et Twitter.

    (André Bouchard: albp@sympatico.ca)

     

Deux joueurs des Tigres sur l’équipe de la semaine de la LHJMQ

MILOS RAONIC FORCÉ DE SE RETIRER DES FINALES DE LA COUPE DAVIS PAR RAKUTEN

                              IL SERA REMPLACÉ PAR BRAYDEN SCHNUR

TC-SiteLogo

Montréal, le 11 novembre 2019 – Tennis Canada a annoncé lundi que Milos Raonic (Thornhill, ON) ne pourra pas représenter le Canada aux finales de la Coupe Davis par Rakuten en raison d’une blessure au dos. Il sera donc remplacé par Brayden Schnur (Pickering, ON) qui se joindra ainsi à Denis Shapovalov (Richmond Hill), Félix Auger-Aliassime (Montréal, QC) et Vasek Pospisil (Vernon, BC). Les finales de la Coupe Davis se dérouleront du 18 au 24 novembre à la Caja Magica de Madrid.
RAONIC                                                       (Photo: Tennis Canada)
« Il est très difficile et décevant pour moi de ne pas pouvoir représenter mon pays pour les finales de la Coupe Davis. Les blessures ont fait partie de ma réalité tout au long de l’année et encore maintenant. Je vais prendre le temps nécessaire pour me remettre sur pied afin de préparer mon retour la saison prochaine », a déclaré Raonic. « J’ai confiance en mes coéquipiers et je sais qu’ils donneront tout pour tenter d’aller chercher un premier titre de la Coupe Davis pour le Canada. Je suivrai de très près leur parcours et je leur souhaite le meilleur. »

Âgé de 24 ans, Schnur occupe présentement le 94e rang mondial après avoir fait un bond de 100 places depuis le début de la saison. Il a notamment créé toute une surprise en atteignant la finale de l’Open de New York, un tournoi du Circuit 250 de l’ATP, en février dernier. Récemment, il s’est incliné en finale du Challenger de Charlottesville face à Pospisil. Schnur participera à sa deuxième rencontre de la Coupe Davis après avoir été choisi au sein de l’équipe canadienne en 2017 dans le cadre de la rencontre de barrage pour le Groupe mondial opposant le Canada à l’Inde. Il avait alors perdu ses deux affrontements de simple, mais avait vu son équipe l’emporter au compte de 3-2.

« Je suis très heureux de pouvoir prendre part aux finales de la Coupe Davis, mais je tiens évidemment d’abord à souhaiter un prompt rétablissement à Milos », a déclaré Schnur. « Ce sera un honneur pour moi de représenter mon pays dans cette compétition par équipe. Nous savons déjà que chaque victoire sera difficile à aller chercher, mais je suis prêt à soutenir mes coéquipiers dans le but d’aller jusqu’au bout. »

Les 18 pays s’étant qualifiés pour les finales ont été répartis dans six groupes de trois nations. Le Canada se trouve au sein du Groupe F, aux côtés des États-Unis et de l’Italie et devra donc affronter ces deux pays dans le cadre du tournoi à la ronde. Le Canada croisera d’abord le fer avec l’Italie le 18 novembre, puis avec les États-Unis le lendemain. Les finales de la Coupe Davis seront disputées sur des terrains de surface dure.

Les vainqueurs des six groupes ainsi que les deux meilleurs deuxièmes (selon le nombre de victoires, puis le pourcentage de manches et de jeux gagnés/perdus) se qualifieront pour les quarts de finale qui auront lieu à compter du jeudi 21 novembre. Si le Canada termine au premier rang de son groupe, il affrontera le gagnant du Groupe D en quart de finale. Les demi-finales seront présentées le samedi, tandis que la finale aura lieu le dimanche 24 novembre. Chacune de ces rencontres sera constituée de deux matchs de simple et d’un match de double, disputés au meilleur de trois manches.

L’équipe canadienne de la Coupe Davis a assuré sa qualification pour la finale de la Coupe Davis en prenant la mesure de la Slovaquie 3-2, les 1er et 2 février derniers. Dans la victoire, Shapovalov a remporté ses deux duels de simple, alors qu’Auger-Aliassime a signé une victoire importante lors du match décisif.

Pour plus de détails, consultez http://www.tenniscanada.com/fr/equipe-canada/davis-cup/les-finales-de-la-coupe-davis/

À propos de la Coupe Davis
La Coupe Davis par Rakuten est la Coupe du monde du tennis. Plus importante compétition sportive par équipe, elle compte sur la participation de 133 pays en 2019. Créée en 1900, elle célèbre sa 119e année d’existence. En 2019, sous le nouveau format de la Coupe Davis par Rakuten, les finales seront disputées à La Caja Magica de Madrid, en Espagne. Vingt-quatre pays prendront part aux épreuves de qualification les 1er et 2 février dans 12 endroits partout dans le monde, à domicile et sur la route. Les douze équipes gagnantes se joindront aux demi-finalistes de 2018 ainsi qu’à des pays récipiendaires d’un laissez-passer pour la finale de la Coupe Davis regroupant 18 nations.

À propos de Tennis Canada
Tennis Canada, dont les origines remontent à 1890, est une organisation sportive nationale sans but lucratif dont la mission est d’assurer la croissance du tennis au Canada et dont la vision est de devenir un chef de file mondial au tennis. Nous valorisons le travail d’équipe, la passion, l’intégrité, l’innovation, l’excellence et la responsabilité. Tennis Canada possède et administre deux des plus prestigieux tournois de l’ATP et du WTA Tour; les volets masculin et féminin de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale ainsi qu’un tournoi professionnel sanctionné par l’ITF. De plus, il possède et soutient financièrement 13 autres tournois professionnels au Canada. Tennis Canada administre également des centres nationaux/programmes d’entraînement à Toronto, à Montréal, Vancouver et Calgary. Tennis Canada est membre de la Fédération internationale de tennis, du Comité olympique canadien, du Comité paralympique canadien et de l’Association internationale de tennis en fauteuil roulant. De plus, Tennis Canada administre, commandite et choisit des équipes pour la Coupe Davis, la Fed Cup, les Jeux olympiques et paralympiques et forme des équipes nationales pour les juniors, les vétérans et les joueurs de tennis en fauteuil roulant. Tennis Canada investit ses excédents budgétaires dans le développement du tennis. Pour obtenir plus amples renseignements sur Tennis Canada, visitez notre site Web sur www.tenniscanada.com et suivez-nous sur Facebook et Twitter

UN MATCH À DOMICILE POUR LES REMPARTS CETTE SEMAINE

41045751_1878943358829514_807866074019135488_n

Alexis Lafrenière et l’Océanic seront en ville

Québec, le lundi 11 novembre 2019 — Les Remparts ont disputé deux parties lors du dernier weekend, une défaite de 3-1 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand vendredi soir une défaite de 3-2 en fusillade contre les Foreurs de Val-D’Or hier.  Ils mettront un terme à cette série de trois parties à domicile ce jeudi 14 novembre, 19 heures, alors qu’Alexis Lafrenière et l’Océanic de Rimouski seront les visiteurs au Centre Vidéotron.  Il s’agira du troisième affrontement cette saison entre les deux formations.

La troupe de Patrick Roy prendra ensuite la route pour une séquence de deux parties qui les mènera à Baie-Comeau samedi, 16 novembre à 16 heures et à Chicoutimi, dimanche 17 novembre à 16 heures.  Les Diables Rouges possèdent toujours la meilleure fiche du circuit Courteau pour les matchs disputés sur la route avec huit victoires et deux défaites, alors que la fiche de l’équipe à domicile est de trois victoires, six défaites et une défaite en fusillade.

Après 20 parties, les Remparts occupent le sixième rang de l’Association Est avec un dossier de onze victoires, huit défaites et une défaite en fusillade (11-8-0-1) pour 23 points, trois points derrière Rimouski, quatre points Charlottetown et Cape Breton (27), cinq points de Chicoutimi et sept de Moncton qui trône au premier rang.

HORAIRE DE LA SEMAINE

  • Mardi 12 novembre

9 h – 11 h – Entraînement – Pavillon de la Jeunesse

  • Mercredi 13 novembre

9 h – 11 h – Entraînement – Centre Vidéotron

  • Jeudi 14 novembre

10 h – 11 h –Entraînement – Centre Vidéotron

19 h – Océanic de Rimouski– Centre Vidéotron

  • Vendredi 15 novembre

9 h – 11 h – Entraînement – Pavillon de la Jeunesse

  • Samedi 16 novembre

16 h – Remparts vs Drakkar de Baie-Comeau – Centre Henry-Leonard

  • Dimanche 17 novembre

16 h – Remparts vs Saguenéens de Chicoutimi – Centre Georges-Vézina

MISE À JOUR SUR L’ÉTAT DE SANTÉ DES JOUEURS

  • Aleksei Sergeev : blessure à l’épaule subie le 20 septembre à Victoriaville – absent pour encore deux à trois semaines.
  • Edouard Cournoyer :  blessure au haut du corps subie le 20 octobre à Rimouski – absent pour encore trois à quatre semaines.
  • Jacob Melanson :  blessure au haut du corps subie le 10 novembre contre Val-D’Or – retour indéterminé
  • Charle Truchon : blessure au bas du corps – retour indéterminé 

MOUVEMENTS DE JOUEURS

  • Les attaquants Loïck Bégin (St-Gabriel de Brandon Jr. AAA) et Hugo Audette (Châteauguay MAAA) qui ont disupté les deux matchs de la fin de semaine ont été retournés à leur équipe respective.  Hugo Audette sera quant à lui de retour avec l’équipe mercredi pour participer aux trois matchs du weekend.  James Malatesta et Nathan Gaucher qui ont participé au Défi mondial des moins de 17 ans et qui ont raté les cinq derniers matchs de l’équipe seront de retour dans l’alignement ce jeudi, 14 novembre. 

FAITS SAILLANTS DES DERNIERS MATCHS

Vendredi 8 novembre contre l’Armada de Blainville-Boisbriand – défaite de 3-1

  • Thomas Caron a été l’unique marqueur des Remparts, but réussi à 1 :43 de la deuxième période;
  • Anthony Pagliarulo a effectué 33 arrêts dans la défaite;
  • Les Remparts ont été blanchis en trois avantages numériques et n’ont réussi que trois buts à leurs 26 dernières occasions; 

Samedi 10 novembre contre les Foreurs de Val-D’Or – défaite de 3-2 en fusillade

  • Les Remparts ont pris les devants 2-1 sur un but de Félix Bibeau à 8 :57 de la troisième période avant de voir les Foreurs égaliser le pointage avec moins de six minutes à faire au match;
  • Gabriel Montreuil avec son sixième but de la saison et son quatrième à ces cinq derniers matchs et Félix Bibeau avec son 13e de l’année ont été les marqueurs;
  • Emerik Despatie a effectué un premier départ à domicile cette saison.  Il a fait face à 18 lancers et a cédé à deux reprises lors des tirs de barrage. 

PROMOTIONS SPÉCIALES LORS DU PROCHAIN MATCH

Jeudi 14 novembre – Soirée étudiante à 8 $

  • Dans les concessions :  hot-dog à 2,50 $; 

PROMOTION BUDWEISER – GAGNEZ UN VOYAGE À ORLANDO ! –  Pour le match du 14 novembre et ce, jusqu’au match du 24 novembre inclusivement, tous les amateurs qui feront l’achat d’une bière Budweiser de 473 ml dans l’une des concessions du Centre Vidéotron, recevront un coupon de participation pour courir la chance de remporter un voyage à Orlando pour deux personnes.   Les coupons devront être déposés dans le baril Budweiser, situé au Club Bud (hall d’entrée principal du Centre Vidéotron).  Au total, quatre gagnants, accompagnés d’une personne de leur choix, s’envoleront pour Orlando, du 13 au 16 janvier prochain et auront la chance d’assister à un match de la Ligue nationale de hockey à Tampa Bay.

LA ZONE BUDWEISER : la section festive du Centre Vidéotron !

  • Billet au prix spécial de seulement 16 $, bar exclusif pour les amateurs qui ont un siège dans cette section et prix spécial de 6,75 $ sur la bière en fût Budweiser ou Bud Light
  • Items promotionnels Budweiser

C    CLUB BUD :   À visiter pour vivre une expérience unique en avant-match et en après-match et pour profiter de prix spéciaux :

  • Dès l’ouverture du hall d’entrée jusqu’à l’accès aux gradins :

Bière en fut Budweiser et Bud Light au prix spécial de 5 $

  • L’après-match au Club Bud – Entrevues des joueurs et point de presse de l’entraîneur :

Bière en fût Budweiser et Bud Light au prix spécial de 5 $

BILLETS DISPONIBLES

Les billets pour assister au prochain match à domicile sont disponibles à la billetterie du Centre Vidéotron, par Internet en visitant le www.ticketmaster.ca/remparts (achat sans frais supplémentaire) ou par téléphone en composant le 1-855-790-1245.  Les prix des billets se situent entre 18 $ et 19 $ pour un adulte, entre 15 $ et 16 $ pour les personnes de 65 ans et plus, 8 $ en promotion pour les étudiants et de 9 $ pour les enfants de 6 à 12 ans.  À noter que les enfants de 0 à 5 ans sont toujours admis gratuitement.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015.

Pour suivre les Remparts :  FacebookInstagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Éditeur: Lemondetouristique2017.com)

 

Eriksson scelle son style en Afrique du Sud

  • Couronnes dos à dos de la série RX2 pour Oliver Eriksson au Cap
  • La Suède fête son deuxième titre de champion avec une victoire sud-africaine
  • Fraser McConnell et Sami-Matti Trogen s’associent pour célébrer le podium
Oliver Eriksson a mené à bien la défense de son titre RX2 International Series présenté par le titre Cooper Tires lors de la finale de la saison de ce week-end (9/10 novembre), couronnant sa campagne d’une performance sans égale devant un public enthousiaste en Afrique du Sud.

Eriksson a fait partie de la catégorie des coureurs de la série officielle du Championnat du monde de rallycross FIA cette année et il est arrivé au Killarney International Raceway du Cap avec une marge de 21 points sur son coéquipier du MSE Olsbergs, Jesse Kallio, à la table des pilotes.

La candidature du Finlandais a été perdue le jour de l’ouverture sans faute de sa part, mais Eriksson était toujours déterminé à la sceller avec style – une opportunité qui lui avait été refusée 12 mois auparavant par des problèmes électriques en finale. Faisant face à de forts défis de Ben-Philip Gundersen et Fraser McConnell, le Suédois s’est dûment qualifié pour sa cinquième victoire en 2019 afin de terminer une nouvelle saison de façon dominante.

McConnell a réussi quelques dépassements spectaculaires avant de terminer deuxième, alors que Sami-Matti Trogen de SET Promotion a terminé la campagne avec une troisième place consécutive sur le podium.

Courses qualificatives

Comme il l’avait fait à Silverstone plus tôt dans la saison, Eriksson a balayé toutes les courses qualificatives en Afrique du Sud. L’étonnante constance du Suédois le distingue vraiment de ses poursuivants.

Gundersen de JC Raceteknik était son plus proche rival avec une performance caractéristique et engagée, tandis que McConnell – le grand favori des fans de Killarney – a surmonté une pénalité de cinq secondes pour une infraction de marqueur de piste au quatrième trimestre pour se faufiler en troisième position, émerveillant les foules avec sa marque de fabrique -out approche en cours de route.

Vasiliy Gryazin (Sports Racing Technologies) s’est classé quatrième à la suite d’une solide série. Linus Östlund a terminé cinquième, l’as de OMSE impressionnant encore lors de sa deuxième apparition à la RX2 de l’année. A l’instar de McConnell, Trogen a été victime d’une infraction aux balises, limitant l’adolescente finlandaise à la sixième place du classement intermédiaire, devançant de peu l’ex-médaillé d’or en motoneige aux X Games, qui s’améliorait rapidement, à la septième place.

Simon Olofsson (STS RX), spécialiste des drift à quatre roues du groupe, a pris la huitième place. Niklas Aneklev (OMSE), compatriote et nouveau venu du RX2, a tourné la tête avec son rythme brutal. Le Suédois s’est classé parmi les dix meilleurs de chaque course. à la neuvième en tout.

Les champions des EuroRX TouringCar 2018, Steve Volders, Anders Michalak et Lane Vacala, ont complété la demi-finale, ce qui signifie que le seul pilote à avoir échappé était Kallio. Malgré de faibles ambitions pour le titre en début de week-end, les espoirs du Finlandais ont été cruellement anéantis samedi, lorsque des problèmes électriques l’ont empêché d’accéder aux Q1 et Q2.

Demi finales

Eriksson a dû travailler dur pour se défaire d’un McConnell excité en première demi-finale, alors que le Jamaïcain arrivait à deux dixièmes de seconde près de destituer le champion de la première place – forçant son stablemate d’OMS à repousser les limites rester devant. La paire a traversé la ligne d’arrivée en photo-finish virtuelle, Östlund conservant son record de 100% d’atteindre la finale en RX2 cette année un peu en arrière en troisième position. Michalak a réussi une passe audacieuse au premier virage au premier virage pour se classer quatrième, devant Nårsa et Aneklev.

À l’image de la performance d’Eriksson, le poleman Gundersen a mené la deuxième demi-finale des feux au drapeau, poursuivi par Gryazin et Trogen. Au début, Olofsson occupait la troisième place, mais quelques instants insensés ont finalement permis à son rival du SET Promotion de le réviser une fois que tous les tours de joker se sont déroulés. Volders et Vacala ont complété la commande.

Finale

sitters rangée avant Eriksson et Gundersen à la fois dérivaient large à travers le premier virage car ils se disputaient la tête au début de la finale, ce qui permet McConnell brièvement fourrer son nez à l’intérieur avant Eriksson se réaffirmés. Le contact entre Gundersen et McConnell au deuxième virage a ensuite amené l’homme d’OMS à la quatrième place derrière Gryazin, poussant la décision tactique de la Jamaïcaine à jouer son farceur de bonne heure.

Tandis que Eriksson réussissait à s’échapper, son coéquipier volait de plus en plus loin, ce qui réduisait constamment l’écart avec le leader de la course jusqu’à ce que Gundersen, deuxième, au deuxième tour, prenne la piste pour rejoindre le circuit, aux côtés de Gryazin. – qui a passé son chemin – et immédiatement devant Trogen et McConnell. Cela a retardé la charge de ce dernier, mais le second a perdu – ce qui correspond à son résultat du lever de rideau à Barcelone – a néanmoins constitué un excellent moyen de signer sa première campagne en RX2.

Trogen a répété sa performance en demi-finale pour s’emparer de la troisième place dans le dernier tour, plaçant Gryazin au dernier rang du podium de moins d’une demi-seconde. Östlund a terminé cinquième et Gundersen sixième, bien qu’il en ait déjà fait assez. faire passer Kallio à la deuxième place du classement de fin de saison.

Citation, Unquote

Oliver Eriksson (1 er ):« Tout simplement génial! C’est la première fois que je suis en mesure de célébrer un titre avec une victoire en course – je n’ai pas pu le faire ici l’année dernière – et cela signifie vraiment beaucoup pour moi de terminer la saison sur un niveau aussi élevé. Ce sport est un effort d’équipe, et honnêtement, je ne peux pas remercier assez l’équipe de Olsbergs MSE pour tout son travail. En arrivant ici, j’ai eu un solide avantage, mais ce n’est jamais facile – il faut vraiment attaquer pour chaque point de la RX2 et j’ai dû intensifier mon jeu car le calibre de la compétition a encore augmenté. . Le niveau s’est vraiment amélioré dans tous les domaines et c’est formidable d’en faire partie. Jesse [Kallio], Ben-Philip [Gundersen] et Fraser [McConnell] ont tous si bien piloté cette année. C’était tellement dommage que Jesse et moi n’ayons pas pu nous battre jusqu’à la fin. Nous sommes une équipe soudée à OMSE, et je veux le meilleur pour mes coéquipiers et pour moi-même. Jesse a eu une première saison très impressionnante en RX2, et ça ne lui a pas fait du bien de le voir ne pas être arrivé sur la grille. C’est un sport matériel autant que l’homme, et parfois les choses tournent mal. Ce n’est pas ainsi que devrait se terminer une bataille de championnat, mais je sais par expérience que vous apprenez de ces situations et que vous revenez plus fort, et Jesse fera de même. »

Fraser McConnell (2 ème ): «J’étais un peu sceptique à l’arrivée à Killarney, car j’avais appris à quel point cette piste était différente des autres pilotes du calendrier et la plupart des pilotes avaient déjà couru ici auparavant – et lors de la première séance plus d’une seconde du rythme. Je savais alors que je devrais creuser vraimentprofond – et c’est exactement ce que j’ai fait. Ce n’est qu’une erreur lors du dernier tour en demi-finale et le retard sur le premier tour de la finale qui m’a coûté un coup à la victoire, mais félicitations à Oliver – il a passé une année incroyable et mérite pleinement son deuxième titre. Je dois dire que la réception de la foule sud-africaine a été incroyable et pour moi, cela a été mon meilleur week-end à ce jour en RX2. J’ai commencé et terminé la saison avec une deuxième place, mais je suis un pilote beaucoup plus complet que je ne l’étais à l’époque – et il y a beaucoup de choses qui se sont passées entre-deux dont je peux aussi être fier. Cela a été une expérience fantastique et une longue courbe d’apprentissage, et j’ai vraiment grandi avec l’équipe. Les garçons de l’EMSO m’ont donné une excellente voiture toute la saison et m’ont aidé à évoluer en tant que pilote et en tant que personne, et je ‘ Je suis extrêmement reconnaissant pour leur soutien indéfectible. J’ai tout donné chaque fois que je prenais la piste, et c’est génial de parcourir le monde et d’aider à mettre la Jamaïque sur la carte du sport automobile. Je me suis également fait de très bons amis: la camaraderie est ce qui distingue vraiment la RX2 et le respect que je ressens entre tous les pilotes, sur et en dehors du circuit, est une chose que je n’avais jamais vue auparavant. C’est comme une grande famille et, à condition que je puisse réunir les fonds, mon objectif est de revenir définitivement l’année prochaine. »

Sami-Matti Trogen (3 ème ):«Nous avions un rythme soutenu en Afrique du Sud l’année dernière, alors le podium était notre objectif et nous sommes heureux de l’atteindre. Nous avons eu une bonne première journée samedi, mais j’ai endommagé la direction au quatrième trimestre aujourd’hui, ce qui a rendu la voiture très difficile à conduire et m’a obligé à faire mouche. La pénalité pour cela nous a fait tomber en bas de la table intermédiaire et pour une grande partie de la demi-finale, il semblait que notre week-end allait se terminer là. J’ai poussé très fort après avoir pris un joker de bonne heure et j’ai réussi à me débrouiller. Bien que devoir partir de l’arrière de la grille en finale n’est jamais l’idéal, nous savons tous que tout peut arriver en rallycross et nous refusé d’abandonner. Deux podiums consécutifs sont un moyen très positif de terminer la saison, et je suis très heureux de ma performance globale et de ma constance cette année. La Norvège a été la seule épreuve où je me suis classée quatrième, et ces résultats nous ont permis de figurer parmi les cinq premiers du championnat. Dans une série mono-marque avec un niveau de compétition aussi élevé, je suis vraiment content de cela.  »

Andreas Eriksson, RX2 International Series présenté par le PDG de Cooper Tires:«Chaque année, nous avons été ici, Le Cap a fourni le cadre idéal pour notre finale de la saison, et ce week-end n’a pas été différent. Félicitations à Oliver [Eriksson]; Gagner le titre RX2 une fois est impressionnant – le faire deux fois contre certains des jeunes espoirs les plus prometteurs de ce sport est vraiment un exploit fantastique. Ben-Philip [Gundersen] a été rapide, fougueux et sans peur et un compétiteur redoutable, alors que Jesse [Kallio] a été cruellement privé de la possibilité de se battre et de libérer son potentiel ici en Afrique du Sud – mais cinq podiums en 2019 montrent qu’il est très beaucoup une star dans la fabrication. De même, Fraser [McConnell] et Sami-Matti [Trogen], qui ont encore une fois démontré leur vitesse et leur style de course, sont la preuve que l’avenir de notre sport est prometteur. Mes remerciements et félicitations à tous nos pilotes,

Résultat final

1. Oliver ERIKSSON (SWE) MSE 6 tours d’ Olsberg
2. Fraser MCCONNELL (JAM) MSE d’ Osberg + 2.179s
3. SET SET Sami-Matti TROGEN (FIN)+ 3.898s 4. Vasiliy GRYAZIN (LVA) Sports Racing Technologies + 4.356s 5. Linus ÖSTLUND (FIN) MSE d’Olsberg + 5.633s 6. Ben-Philip GUNDERSEN (NOR) JC Racing Technology +6.805 Classement au championnat 1. Oliver Eriksson (SWE) 193 points 2.

Ben-Philip Gundersen (NOR) 150 points
3. Jesse Kallio (FIN) 146 points
4. Fraser McConnell (JAM) 143 points
5. Sami-Matti Trogen (FIN) 124 points
6. Vasiliy Gryazin (LVA) 112 points
7. Simon Olofsson (SWE) 68 points
8. Anders Michalak (SWE) 64 points
9. Steve Volders (BEL) 60 points
10. William Nilsson (SWE) 57 points

Légendes de l’image En
haut et en bas des deux premières lignes:Oliver Eriksson a célébré deux victoires consécutives à la RX2 Series à Cape Town ce week-end avec sa cinquième victoire en 2019.
Troisième rang, troisième rang: le top trois du championnat Eriksson [au centre], Ben-Philip Gundersen [à gauche] et Jesse Kallio [à droite] sur le podium après l’événement
ci – dessous les lignes quatre et cinq:  Fraser McConnell bookended sa saison de jeune fille dans la série nourricier du Monde FIA RX avec des finitions en deuxième place pour Olsbergs MSE
ci – dessous sixième à gauche: SET promotion adolescent Sami-Matti Trogen de même atteint la tribune après une furtive semblable à celui de l’Afrique du Sud
Au-dessous de la sixième à droite: Vasiliy Gryazin était la dernière victime du Finlandais. La star de Sports Racing Technologies s’est retrouvé de justesse à la troisième place
.Eriksson et la toile de fond toujours présent de emblématique Table Mountain du Cap
sous la ligne huit: KALLIO [ à gauche] et Gundersen [ à droite] avaient le week – end contrasté,  la paire en fin de compte Permutation dans le championnat comme le Finlandais enduré une journée d’ouverture de cauchemar
sous la ligne neuf: Dites « cheese!’ Le RX2 « classe de 2019 » sur la principale droite de Killarney
Voici dixième gauche: L’action est restée rapide et frénétique à la dernière
ci – dessous dixième droite: Linus Östlund a maintenu son 100 pour cent disque d’atteindre la finale en RX2 cette année
sous le bas:  Malgré défis de Gundersen et McConnell, Eriksson était finalement intouchable sous le soleil sud-africain

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

 

 

 

Plus de 20 000 personnes attendues pour la demi-finale de l’Est

Mise en vente de 1600 billets additionnels

footer-logo Alouettes

Montréal, le 7 novembre 2019 – Les Alouettes de Montréal ont annoncé jeudi le retrait de certaines toiles recouvrant des sections fermées du Mémorial Percival-Molson, ainsi que la mise en vente de 1600 billets supplémentaires, dont certains pour aussi peu que 39 $, pour la demi-finale de l’Est du 10 novembre, qui mettra aux prises les Alouettes et les Eskimos d’Edmonton.

«Avec tout près de 20 000 sièges vendus, nous avons pris la décision de commencer à enlever des toiles afin de mettre en vente des billets additionnels, a dit Patrick Boivin, président et chef de la direction des Alouettes. C’était notre objectif, et nous sommes très fiers de l’avoir atteint. On a senti l’intérêt et le soutien des partisans tout au long de l’année et visiblement, tout le monde est emballé de nous voir de retour en éliminatoires.»
Il s’agira du premier match éliminatoire de la formation montréalaise depuis 2014.  Exceptionnellement, les portes du stade Mémorial Percival-Molson ouvriront deux heures avant le botté d’envoi, soit à 11 h. L’organisation recommande fortement aux partisans d’arriver au plus tard à midi afin d’éviter les files d’attente aux entrées et d’être arrivés à leurs sièges à temps pour le début du match, à 13 h.

L’artiste montréalais Fouki, qui était en nomination dans la catégorie Album rap de l’année au dernier Gala de l’ADISQ, assurera la prestation de la mi-temps.

À chaque entrée du stade, BMO Groupe Financier distribuera jusqu’à midi un total de 3 000 cadeaux-surprises, incluant des expériences uniques le jour du match du 10 novembre, 100 paires de billets pour le match d’ouverture locale en 2020, deux billets classes affaires Montréal-Toronto sur VIA Rail, ainsi que des coupons-rabais pour les concessions et les boutiques des Alouettes. Des milliers de bandanas aux couleurs de l’équipe seront également remis aux premiers arrivés.

Un tailgate d’avant-match ouvert au grand public aura lieu dans la tente Budweiser, située dans le parc du Mont-Royal, de 10 h à midi, où les partisans pourront se procurer une consommation, de la nourriture et des vêtements des Alouettes.

Il est possible de se procurer des billets via le site web des Alouettes ou en appelant au 514-787-2525 ou au 1-844-575-2525.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

 

 

 

 

 

LES CARABINS PRENNENT LEUR REVANCHE CONTRE LE ROUGE ET OR

Université Laval, le 9 novembre 2019 –Le Rouge et Or a vu sa conquête d’un 11e titre canadien prendre fin samedi après-midi en s’inclinant 25-10 face aux Carabins de Montréal devant 10 507 spectateurs au Stade TELUS-UL.

Les Carabins prennent ainsi leur revanche après s’être inclinés à l’Université Laval lors des trois dernières finales de la Coupe Dunsmore. Cette défaite du Rouge et Or signifie donc qu’il y aura un nouveau champion de la Coupe Vanier cette saison au pays.

Statistiques complètes du match 

L’histoire du match

Si les premiers instants laissaient présager un duel défensif, l’offensive s’est finalement dégourdie après une dizaine de minutes. Du moins, celle des Carabins. 

Pendant que rien ne fonctionnait pour le Rouge et Or, tout s’est mis à sourire aux Carabins. Le quart des Carabins, Frédéric Paquette-Perrault, a conclu une poussée offensive de 94 verges avec le premier touché du match en rejoignant Kévin Kaya dans la zone des buts sur 26 verges.

Thomas Bolduc a connu ses meilleurs moments peu après, atteignant sa cible préférée Antoine Dansereau-Leclerc à quelques reprises. Cette séquence s’est soldée par un placement de 36 verges de David Coté, qui ramenait le pointage à 7-3. Malheureusement, il aura fallu plus de 35 minutes pour que le Rouge et Or ajoute à son total.

Les visiteurs ont inscrit un deuxième touché en autant de possessions moins de trois minutes plus tard. Encore une fois, c’est le pivot des Carabins qui a tout orchestré, en traversant les 75 verges jusqu’à la zone des buts en six longs jeux. Il a atteint Ryth-Jean Giraud sur 10 verges pour terminer le travail.

Deux rouges plus tard, les Carabins sont entrés au vestiaire en avance 16-3.

Bon indicateur de l’allure de la rencontre jusque-là, les Carabins ont conclu les 30 premières minutes de jeu avec 252 verges en offensive, 119 de plus que les locaux. À lui-seul, le quart Frédéric Paquette-Perrault comptait deux fois plus de verges au sol (36) que tous les porteurs du Rouge et Or (18).

Un jeu truqué qui vire mal

Si les jeux truqués ont sauvé le Rouge et Or face aux Carabins dans le passé, cette fois-ci, c’est totalement le contraire qui s’est produit.

Le scénario était pourtant tout désigné. En arrière par 16 points, le Rouge et Or a tenté de prolonger une rare poussée offensive fructueuse en sortant un larcin sur un troisième jeu et 14 verges à faire. L’idée a toutefois viré au cauchemar quand Zack Fitzgerald, qui s’était improvisé quart-arrière, a vu sa passe être interceptée et ramenée pour un touché par Marc-Antoine Dequoy. Une séquence de 85 verges pour celui qui a été nommé joueur du match.

Un genou au sol, le Rouge et Or a repris espoir à mi-chemin au quatrième quart quand Jonathan Breton-Robert a capté une passe de trois verges de Thomas Bolduc pour ramener le pointage à 25-10. C’est la marque qui prévaudra jusqu’à la toute fin.

Jonathan Breton-Robert- credit Yan Doublet

(Photo: Yan Doublet)

Statistiques à retenir

– Thomas Bolduc termine le duel avec 34 passes complétées en 50 tentatives pour des gains de 331 verges. Il a tenté deux fois plus de passes que son vis-à-vis.

– Neuf joueurs ont capté des ballons pour le Rouge et Or. À son dernier match, c’est Christian Dallaire qui a mené à ce chapitre avec 79 verges par la voie des airs.

– Au final, le Rouge et Or n’aura amassé que 63 verges par la course.

Ce qu’ils avaient à dire

« Aujourd’hui, on a commis des erreurs et les Carabins en ont profité. Dans les circonstances, on s’est battu jusqu’à la fin et je suis fier de l’effort des gars malgré tout. » – Glen Constantin, entraîneur-chef.

« On va leur donner le crédit. Ils ont fait des gros jeux aux bons moments. Ils ont profité de nos erreurs de communication. Leurs gros joueurs ont excellé dans les moments opportuns. » – Marc Fortier, coordonnateur défensif.

« Règle générale, ils ont mieux joué que nous. Comme tous les jeunes quarts, Thomas Bolduc a fait des erreurs, mais il a aussi bien fait. Il s’est bien battu tout au long du match et on ne l’a pas aidé beaucoup en début de match.   » – Justin Éthier, coordonnateur offensif.

« Le plan de match était le bon, c’est l’exécution qui était moins au rendez-vous aujourd’hui. Les Carabins ont une bonne défensive et ils ont fait de beaux jeux. Ils ont stoppé la course et ils ont mis plus de pression sur moi et les receveurs. Pour moi, ça va être de construire sur ce genre de match pour la suite de ma carrière. » – Thomas Bolduc, quart-arrière. 

Quelques notes

– 11 joueurs ont disputé leur dernier match avec le Rouge et Or cet après-midi. Il s’agit de Carl Achy, Louis-Philippe St-Amant, Samuel Chénard, Christian Dallaire, Frédéric Gagnon, Dominic Lévesque, Nicolas Viens, Pierre-Karl Lanctôt, Kétel Assé, Samuel Thomassin et Antoine Bernier.

À venir au calendrier

La Coupe Vanier présentée par Promutuel Assurance : samedi le 23 novembre

Billets : 418-656-FOOT ou le site Web du Rouge et Or

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)