RÉSULTAT DU REPÊCHAGE SPÉCIAL AIGLES ET TITANS

(Photo: AIGLES)


22 AVRIL 2021
Aujourd’hui se tenait le repêchage des joueurs non canadiens des Titans d’Ottawa et des Aigles de Trois-Rivières. Les joueurs qui ont été repêchés par les équipes américaines de la Ligue Frontier sont toutefois prêtés. Dès que la saison sera terminée, les joueurs sélectionnés n’appartiendront plus aux équipes qui les ont choisis. Ottawa et Trois-Rivières détiennent les droits sur les joueurs qui ont été exposés au repêchage et les récupéreront au terme de la campagne 2021 de la Ligue Frontier.

Voici les joueurs non canadiens des Aigles qui ont été choisis et leurs nouvelles équipes pour l’été 2021 :

Otters d’Evansville : aucun
Y’alls de Florence : aucun
Grizzlies de Gateway : aucun
Slammers de Joliet : Keaton Sullivan
Crushers de Lake Erie : Brian Dansereau
Jackals du New Jersey : Jack Weinberger
Boulders de New York : Wilfred Salaman
Boomers de Schaumburg : Chris Clare, Tasker Strobel
Miners de Southern Illinois : Justin Ferrell, Tyler Sandoval
ValleyCats de Tri-City : aucun
Miners de Sussex : Juan Kelly
Wild Things de Washington : aucun
ThunderBolts de Windy City : Jack Strunc

Équipe Québec, formée des joueurs des Capitales de Québec et des joueurs canadiens des Titans d’Ottawa et des Aigles de Trois-Rivières, amorcera son camp d’entraînement le 14 mai au domicile des ValleyCats de Tri-City, à Troy.

L’ouverture de la saison aura lieu le 27 mai alors qu’Équipe Québec se rendra à Gateway pour y affronter les Grizzlies. L’équipe reviendra au Québec, si la situation le permet, le 23 juillet afin de jouer des parties au Stade Quillorama de Trois-Rivières et au Stade Canac de Québec.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

LES AIGLES ET LES CAPITALES S’UNISSENT POUR LA SAISON 2021

En raison de l’incertitude planant sur la réouverture de la frontière canado-américaine, la Ligue Frontier se voit dans l’obligation d’annoncer que les trois formations canadiennes ne participeront pas à la saison 2021. Pour compléter le calendrier qui sera réajusté, une équipe provenant de la province du Québec, gérée par Patrick Scalabrini, sera formée par les Aigles de Trois-Rivières et les Capitales de Québec.
« En tenant compte de la fermeture de la frontière entre le Canada et les États-Unis et l’incertitude quant à sa réouverture, les Titans d’Ottawa, en collaboration avec la Ligue Frontier, ont conclu que la saison inaugurale de l’équipe sera repoussée à 2022, a déclaré Regan Katz, vice-président des Titans. « Il ne s’agit pas d’une décision facile, mais nous croyons qu’il s’agit de la plus juste. Nous remercions tout notre personnel, les joueurs et les entraîneurs pour leur engagement envers les Titans d’Ottawa. Nous remercions également nos partisans, nos détenteurs de billet de saison ainsi que nos partenaires corporatifs pour leur support. Nous souhaitons à l’équipe de la province du Québec la meilleure des chances en 2021 pour leur saison qui débutera sur la route. Les Titans d’Ottawa dévoueront désormais leurs ressources à préparer la saison 2022 et à surmonter les défis de la pandémie. » 

« Après avoir suspendu notre saison 2020, nous étions excités de jouer la saison 2021 avec nos 16 équipes, ce qui nous aurait permis d’accueillir la nouvelle franchise d’Ottawa au sein de notre circuit. », a déclaré le commissaire adjoint Steve Tahsler. « Malheureusement, les impacts actuels la pandémie de la COVID-19 nous ont forcé à changer nos plans. Nos trois équipes canadiennes ont été de grandes additions à la Ligue Frontier et demeurent des partenaires importants. »

Cette équipe sera composée de joueurs canadiens provenant des formations des Capitales, des Aigles et des Titans qui sont actuellement dans leur alignement respectif. Les joueurs provenant de l’étranger figurant dans les formations de Québec, Trois-Rivières et Ottawa feront quant à eux l’objet d’un repêchage parmi les 13 équipes de la Ligue Frontier basées aux États-Unis. Ce repêchage aura lieu jeudi après-midi. 

Cette nouvelle équipe disputera la première moitié de la saison 2021 sur la route et visitera les 13 équipes américaines. La saison débutera le 27 mai prochain à Gateway, en banlieue de St-Louis, pour cette formation dont le nom sera annoncé sous peu. Dans l’éventualité que la frontière soit réouverte, cette équipe disputera un cumulatif de 28 matchs à domicile au Stade Canac de Québec et au Stade Quillorama de Trois-Rivières. 

« Il s’agit d’une situation complètement hors de notre contrôle », a affirmé René Martin, président des Aigles de Trois-Rivières. Nous avons très hâte de jouer dans la Ligue Frontier en 2022. Un de nos principaux objectifs pour cette saison était de présenter du baseball professionnel à Trois-Rivières et à Québec. Si la frontière canado-américaine devait rouvrir pendant l’été, cet objectif pourrait être atteint. Actuellement, il n’y a pas de solution parfaite, mais l’éventualité de présenter des matchs à Trois-Rivières cette année tout en préparant notre saison 2022 est le meilleur scénario pour nous », a-t-il ajouté.

« Nous tentons de retirer le meilleur de la situation dans laquelle nous sommes, a commenté Michel Laplante, président des Capitales de Québec. Nous considérons que le scénario que nous présenterons au courant des prochains jours pourra tirer un maximum des circonstances actuelles. Notre gouvernement, notre ville ainsi que les autres équipes du circuit ont tous été des partenaires majeurs et nous sommes choyés de l’appui que nous avons reçu. Nous dévoilerons prochainement une suite attrayante pour notre plan. »

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photo: Aigles de Trois-Rivières)

TEBBUTT : LEYLAH A LE VENT EN POUPE

17 AVRIL, 2021

Aleksandra Krunic & Ivana Jorovic (SRB) v Rebecca Marino & Carol Zhao (CAN) Tennis-Billie Jean King Cup—Play Off-Srbija v Kanada Kraljevo, 17.04.2021. foto: Srdjan StevanovicStarsportphoto ©

Leylah Fernandez a surmonté une Nina Stojanovic inspirée ainsi qu’un étrange contretemps avant sa cinquième balle de match pour signer un gain de 3-6, 6-3 et 6-4 et ainsi donner au Canada une avance insurmontable de 3-0 dans sa rencontre éliminatoire de la Coupe Billie Jean King, à Kraljevo, en Serbie.  

Pour Fernandez, il s’agissait d’un deuxième duel de trois manches en autant de jours : après une bataille de 2 h 34 pour se débarrasser d’Olga Danilovic (162e) vendredi, elle a dû lutter pendant 2 h 46 pour vaincre Stojanovic (87e).

Rarement dans l’histoire du tennis mondial, un problème électrique aura été aussi inopportun – les lumières affectant la zone centrale du terrain se sont éteintes – que pour Stojanovic (et Fernandez) qui servait pour neutraliser une cinquième balle de match contre elle. Mais après une interruption de 13 minutes, elle a raté sa première balle de service, a réussi sa deuxième et a conclu le point avec un puissant coup droit. Mais des fautes consécutives de la Serbe de 24 ans du revers et du coup droit ont permis à Fernandez de tirer son épingle du jeu.

Photo: Srdjan Stevanovic

À tout juste 18 ans, Fernandez s’est déjà créé un palmarès impressionnant et diversifié chez les juniors et les professionnelles auquel s’est ajouté, le mois passé à Monterrey, au Mexique, un premier titre de la WTA. Mais qui sait si elle sera un jour confrontée à une situation aussi étrange que de revenir au jeu après une telle interruption et d’essayer de convertir sa cinquième balle de match comme elle l’a fait dans le Sport Hall Ibar samedi après-midi ?

« Les lumières se sont éteintes et je me suis dit que c’était le moment idéal pour qu’elle réalise trois aces », a plaisanté Fernandez lors de son entrevue d’après-match sur le terrain. « J’essayais simplement de rester positive, de continuer à bouger et à lutter – lutter contre les émotions, contre les tensions. Je suis heureuse d’avoir pu m’en sortir. Je n’oublierai pas ce moment-là. »

Si on se fie au début du match, cela aurait pu ne pas être le cas. Stojanovic a joué à un bien meilleur niveau que lors de son duel contre Rebecca Marino (défaite en deux manches), vendredi, et menait 6-3 et 3-1 à un certain moment. Mais peu à peu, Fernandez s’est détendue et a trouvé son rythme tandis que Stojanovic semblait succomber à une certaine nervosité, se voyant si près de la victoire. Fernandez a alors gagné cinq jeux d’affilée pour forcer la tenue d’un troisième acte. 

Cette manche a commencé par un échange de bris, puis les deux joueuses ont tenu bon jusqu’à ce que Fernandez ravisse le service de la Serbe pour prendre les devants 5-3. Stojanovic a alors joué le tout pour le tout pour ramener le score à 5-4, courtoisie, entre autres, de deux doubles fautes de Fernandez. Cela a mené à la mise en scène de l’incroyable dernier jeu, qui a comporté six égalités avant que le coup droit de Stojanovic aille choir dans le filet.

Photo: Srdjan Stevanovic

Depuis le début de sa jeune carrière, Fernandez a fait preuve d’une résilience et d’une détermination hors du commun. Après son triomphe à Monterrey, il y a quatre semaines, elle a subi une défaite déchirante, mais prévisible, le lendemain aux qualifications de l’Open de Miami, puis a été éliminée au deuxième tour du tournoi de Charleston par la Monténégrine Danka Kovinic.

Ces deux derniers jours, son passage à Kraljevo n’a fait que confirmer à quel point elle est une compétitrice précoce.  

« Je n’avais que des pensées positives », expliquait Fernandez au sujet de la façon dont elle a comblé un déficit de 3-6 et 1-3. « Nina a joué un match incroyable et j’ai simplement essayé de rester aussi positive que possible – de me battre pour chaque point, de penser au moment présent, pas au futur ni au passé. »

Les six balles de match ne sont pas les plus nombreuses que Fernandez a eues dans un match. En février 2020, lors de la finale du tournoi d’Acapulco, elle était parvenue à effacer neuf balles de championnats avant de s’incliner 6-4, 6-7(8) et 6-1 face à la Britannique Heather Watson.

Photo: Srdjan Stevanovic

On a vu la mentalité de Fernandez lorsqu’elle a parlé de son match contre Stojanovic. Il y a un an, lorsqu’elle a vaincu la cinquième mondiale Belinda Bencic à Bienne, en Suisse, elle était la joueuse négligée en vertu de son 185e rang. Aujourd’hui (72e), les choses sont différentes.

« Ceci est un excellent exemple », mentionnait Fernandez. « Mon entraîneur (le Français Romain Deridder) et mon père (Jorge) m’ont dit que Nina avait joué exactement comme je l’avais fait contre Bencic. Je savais qu’elle allait bien jouer et qu’elle allait laisser aller ses coups et que je devais remettre en jeu une balle de plus et gagner un point de plus contre elle. »

Photo: Srdjan Stevanovic

Comme le Canada menait 3-0 après la victoire de Fernandez, il n’y a pas eu de quatrième match de simple – seulement un affrontement de double que les Canadiennes Marino et Carol Zhao ont remporté 6-7(4), 6-3 et [10-0] face aux Serbes Aleksandra Krunic et Ivana Jorovic.

Fernandez s’entraînera maintenant quelques semaines en Europe, probablement à l’académie de Rafael Nadal à Majorque, avant de participer aux épreuves de Madrid et de Rome à compter de la semaine du 26 avril.

Pour résumer la rencontre éliminatoire contre les Serbes, il est difficile de ne pas éprouver de la sympathie pour les hôtes. Elles ont été coriaces dans les trois matchs de simple et seulement quelques points ici et là auraient pu faire basculer le résultat en leur faveur. Danilovic, vendredi, et Stojanovic, samedi, auraient très bien pu gagner.

Photo: Srdjan Stevanovic

Lorsqu’on a demandé à la capitaine Heidi El Tabakh ce dont elle était la plus fière dans son rôle de capitaine, elle a répondu : « Je pense que la chose la plus importante pour moi est de m’assurer que les filles sont dans un bon état d’esprit avant et pendant chaque match – essayer de calmer Leylah, de la garder dans le moment présent. J’ai continué à lui dire qu’elle était une battante, qu’elle était forte. Qu’elle joue son meilleur tennis sous la pression. Je suis heureuse d’avoir réussi à faire cela et d’avoir gagné. Elle croit en elle et c’est fou parce qu’elle est si jeune. Mais la façon dont elle se comporte sur un terrain est incroyable. »

« Ce n’était pas comme une rencontre ordinaire à cause des restrictions en lien avec la COVID », poursuivait El Tabakh. « Je tiens à remercier le personnel et les membres de l’équipe, car ils ont déployé beaucoup d’efforts dans les coulisses. Les temps sont difficiles, mais j’espère que notre prochaine rencontre se déroulera dans des conditions normales. Depuis que nous sommes arrivés ici, tout a été super impressionnant avec le protocole imposé par la COVID et la façon dont les Serbes ont géré les choses cette semaine. Nous sommes tellement reconnaissants de pouvoir venir ici et de représenter le Canada dans une rencontre de la Coupe Billie Jean King. »

La victoire de l’équipe canadienne – et il ne faut pas négliger la contribution de Marino avec son gain de vendredi contre Stojanovic – signifie que le Canada est promu aux épreuves de qualifications de 2022, exactement là où il se trouvait avant que la pandémie n’interrompe temporairement le tennis l’année dernière avec la rencontre en Suisse.

Si L’équipe est en mesure de récupérer une ou plusieurs des joueuses absentes à Kraljevo, le Canada a de solides chances d’atteindre le groupe de 12 pays qui participeront aux Finales de la Coupe Billie Jean King en 2022. Et une rencontre à la maison serait fantastique, surtout après les quatre rencontres disputées sur la route.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Source: TENNIS CANADA)

Victoire surprise des CANADIENS sur les LEAFS

Eh bien, c’est par une belle victoire suprise de 4 à 2 que les Canadiens de Montréal l’ont remportée au compte de 4 à 2 contre les puissants Leafs de Toronto, en cette journée de repêchage.

Une victoire qui arrivait à point, suite aux trois défaites consécutives de la semaine dernière, surtout après la piètre performance contre les Jets de Winnipeg, samedi dernier.

De son côté, le gardien Allen fut à la hauteur. Vraiment, le Canadien a démontré une fois de plus, le caractère requis dans les circonstances principalement quand les visiteurs ont égalisé 2 à 2 en deuxième période.

Écoutons d’ailleurs les propos du chroniqueur sportif de CKVL 100 1, Tristann Mac:

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

RallyX Nordic sera diffusé en direct et en clair en 2021

Toute la campagne RallyX Nordic sera gratuite pour les fans en 2021
Couverture en direct de toutes les courses dans toutes les classes sur Facebook et YouTube
Le flux mondial en langue anglaise sera accompagné de diffusions natives
Après avoir élevé la barre en termes de ce qu’un événement de rallycross peut offrir du point de vue de la diffusion l’année dernière, les organisateurs de la série sont ravis de révéler que la campagne complète RallyX Nordic présentée par Cooper Tyres sera diffusée en direct et en clair tout au long de 2021.

RallyX L’offre de diffusion complète de Nordic en 2020 a établi de nouvelles normes avec ses images spectaculaires de drones, son contenu de pointe et ses interviews en direct en studio – qui continueront à figurer en bonne place dans la prochaine campagne, qui débutera à Nysum au Danemark les 1er et 2 mai. . Seulement cette fois, tout sera disponible pour les fans à regarder absolument gratuitement où qu’ils soient dans le monde, avec des flux en direct de toutes les courses dans toutes les classes sur Facebook et YouTube.

Le flux en direct mondial sera accompagné de commentaires en anglais pour raconter l’histoire de l’action en piste et les principaux points de discussion dans les coulisses, ainsi que les faits saillants de la préparation avant la course et de l’après-spectacle. Des négociations sont également en cours avec une gamme de diffuseurs nationaux grand public pour diffuser les courses, exprimées par des locuteurs de langue maternelle.

«Il y a un dicton » si ce n’est pas cassé, ne le répare pas « , et nous avons appliqué cette logique au paquet de diffusion RallyX Nordic», a expliqué le responsable des médias et de la diffusion de RallyX, Peter Lundgren. «Les fans ont clairement indiqué qu’ils aimaient ce qu’ils ont vu l’année dernière, il n’était donc pas nécessaire de changer une formule gagnante – il suffit de l’améliorer. Pour y parvenir, nous nous engageons à faire un effort supplémentaire et à redéfinir à quoi devrait ressembler une émission de sport automobile moderne – et surtout, les téléspectateurs n’auront pas à payer un sou.

«Nous avons travaillé très dur pour nous assurer qu’il n’y aurait pas de mur de paiement, et nous sommes ravis de confirmer que chaque course dans chaque classe – Supercar, Supercar Lites, CrossCar / Crosskart, CrossCar Junior et Open 2WD – sera diffusée en direct et en superbe définition en 2021 sur plusieurs plates-formes.

«Cela ouvre à son tour des opportunités de sponsoring et de promotion sans égal pour les marques avant-gardistes désireuses d’améliorer leur exposition devant des dizaines de milliers de spectateurs fidèles, passionnés et avertis, alors que nous sommes simultanément engagés dans des discussions positives avec un certain nombre de grands canaux pour compléter cette couverture avec des émissions en langue maternelle.

«Fort du succès de 2020, ce sera clairement une saison extrêmement excitante à venir – et tout simplement, nous voulons que le plus grand nombre de personnes puisse en profiter.»

Après le double lever de rideau danois du mois prochain à Nysum, le RallyX Nordic se rendra en Suède pour un autre doublé sur le circuit emblématique de Höljes les 13 et 16 mai. Un nouveau match à double tête suit à OuluZone, près du cercle polaire arctique en Finlande, les 5-6 juin avant la fin de l’action et les titres sont décidés à Arvika en Suède au cours d’un week-end à enjeux élevés à un seul coup le 13- 15 août.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Lewis Hamilton, F1 maître absolu

Collaboration: Michel Bureau

LA MÉTROPOLE.COM

J’ai couvert plusieurs événements sportifs dans ma carrière, mais je dois admettre que c’est très spécial de vivre un week-end de la F1 de l’intérieur, d’avoir l’accès aux paddocks, aux loges, à la salle de presse. On fait ce métier-là justement par passion, pour vivre des choses comme celle-là.
Je me souviendrai toujours de ma rencontre avec Gilles Villeneuve quelques mois avant l’accident qui lui a coûté la vie lors d’une qualification. Gilles avait du feu dans les yeux. Son fils a aussi démontré beaucoup de caractère lors d’une course contre Michaël Schumacher. L’allemand a aussi dominé son sport, il était arrogant sur piste toujours le couteau entre les dents. Mais Lewis Hamilton a dépassé toutes les attentes. En fin de semaine dernière, en gagnant le tout premier Grand Prix de la saison à Bahreïn, il est devenu le recordman pour le nombre de victoires (96), parti en 2e position, il a tout de même remporté les grands honneurs. Le Britannique est également le meneur pour les pôles positions (98), il a déjà signé un nouveau record. Il a mené pendant 5 126 tours en course depuis le début de sa carrière. Mieux que Schumacher.

C’est Lewis Hamilton le patron, le septuple champion du monde n’a pas l’intention de s’arrêter à 36 ans. La voiture compte pour beaucoup, mais Hamilton parviendrait à tirer son épingle du jeu même au volant de Aston Martin-Mercedes. Il a des nerfs d’acier Hamilton, aussi imperturbable que le grand Ken Dryden à une certaine époque devant le filet du Canadien. La question est de savoir qui va succéder au roi Lewis Hamilton. Max Verstappen, les pseudo-experts pensent plutôt que Lando Norris a les aptitudes pour un jour déloger Lewis Hamilton, mais d’être aussi dominant que Hamilton pendant aussi longtemps, il est permis d’en douter.

Tout porte à croire qu’il n’y aura pas de Grand Prix du Canada de nouveau cette année, Covid oblige, un autre rendez-vous raté avec Lewis Hamilton et le cirque de la Formule Un. Le Grand Prix du Canada est l’événement sportif le plus lucratif sur une fin de semaine, une visibilité extraordinaire pour la ville de Montréal et le Québec à l’internationale. Pour le Québécois, Lance Stroll, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, encore très loin de la coupe aux lèvres. Hormis une pôle position, Stroll ne s’est pas démarqué. On va toujours lui remettre sous le nez qu’il a obtenu un volant en F1 à cause de son père milliardaire, et à la tête de l’écurie Aston-Martin-Mercedes. Stroll n’a pas parcouru le même chemin que Jacques Villeneuve, et je doute qu’il connaisse une aussi belle carrière que Jacques Villeneuve qui a été champion du monde! Et force est d’admettre que nous n’avons pas le même attachement avec Stroll que Villeneuve. Les deux athlètes ont eu des pères qui leur ont tracé la voie, dans le cas de Stroll ce fut le portefeuille de son père, dans le cas de Jacques Villeneuve le coeur, le talent, et la détermination de son père Gilles!

OLIVIER POULIOT JOUEUR-ÉTUDIANT DU MOIS DE MARS CHEZ LES REMPARTS

Québec, le vendredi 9 avril 2021 — Le conseiller pédagogique des Remparts de Québec, Simon Tremblay, a annoncé aujourd’hui, que l’ailier droit Olivier Pouliot est le récipiendaire du titre de joueur-étudiant pour le mois de mars 2021.  Pour déterminer le gagnant, les résultats et l’attitude générale sont pris en considération.

(Photo: Les Remparts)

Après avoir évolué avec les Tigres de Victoriaville en 2019-2020, il est passé au Titan d’Acadie-Bathurst au mois d’août 2020, pour se joindre ensuite aux Saguenéens de Chicoutimi quelques semaines plus tard en septembre.  Âgé de 19 ans, il a cumulé un dossier de trois buts, huit passes pour 11 points en 28 parties cette saison, dont sept points dans l’uniforme des Remparts.

Tout comme ses pairs, lors de son arrivée à Québec, il était inscrit à quatre (4) cours au Cégep à distance.   Tout au long de la session, il a mis beaucoup d’efforts et a démontré une attitude exemplaire lors des périodes d’études.  Il maintient à ce jour une moyenne générale de 89%.  Sur la glace, comme à l’école, Olivier est un travaillant et il sera assurément un rouage important pour entreprendre le dernier droit de la saison.

À PROPOS DES REMPARTS DE QUÉBEC

Le club de hockey Les Remparts de Québec, propriété de Québecor Sports et divertissement, évolue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui compte dans ses rangs 18 équipes réparties au Québec et dans les Maritimes.  Depuis 1997, les Remparts de Québec sont identifiés à la grande région métropolitaine de Québec et ont réussi à développer un sentiment d’appartenance auprès de la population de l’ensemble du territoire.  Ils évoluent au Centre Vidéotron, un amphithéâtre multifonctionnel de plus de 18 000 sièges, depuis septembre 2015. 

Pour suivre les Remparts :  FacebookInstagram et Twitter.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Les Aigles accordent un contrat à Damon Ellis

Trois-Rivières, le 6 avril 2021 – Les Aigles de Trois-Rivières se sont entendus avec le lanceur Damon Ellis. Le droitier, originaire du Michigan, a évolué au sein de la United Shore League lors de la dernière année.

Damon Ellis est un lanceur polyvalent qui peut être utilisé selon les différentes situations qui se présentent. Au cours de la saison 2020, le lanceur a maintenu une moyenne de points mérités de 3.27 avec les Unicorns de Utica et les East Side Diamond Hoppers.

« Je suis très heureux d’avoir Damon à bord. C’est un lanceur intelligent qui a du caractère. Il est un jeune lanceur qui possède une balle rapide puissante, qu’il complète bien avec sa balle courbe et sa balle glissante. Il est capable de commencer les parties, et il peut aussi être appelé en renfort lorsque nécessaire », mentionne le gérant, Matthew Rusch.

Ses habiletés à retirer les frappeurs ont été prouvées dans la United Shore League et dans la California Winter League récemment. Ellis est un jeune lanceur qui continue de raffiner ses présences aux monticules et qui démontre une évolution croissante de ses compétences.

Par ailleurs, les Aigles ont libéré le lanceur Vlad Nunez ainsi que le joueur d’avant-champ Kevin Belskie, car ceux-ci ont décidé de prendre leur retraite du baseball professionnel.

JOUEURS SOUS CONTRAT 2021

Avant-champ
1er but – Juan Kelly, Expérience-2
Joueur d’utilité – Chris Clare, Expérience-2
Receveur – Morgan Lofstrom, Expérience-2
Receveur – Joe Deluca, Expérience-1
Receveur – Cole Warken, Recrue
Receveur – Tyler Sandoval, Recrue
Joueur d’utilité – Brendon Dadson, Recrue
Joueur d’utilité – Louis-Philippe Pelletier, Recrue
3e but – James Smibert, Recrue
2e but / arrêt-court – Jack Strunc, Recrue
Joueur d’utilité – Brian Dansereau, Recrue

Voltigeurs
Alberth Martinez, Vétéran
Steve Brown, Vétéran
Raphaël Gladu, Expérience-2
Blaze Speas, Recrue

Lanceurs
Partant – Kevin McNorton, Vétéran
Partant – Justin Ferrell, Expérience-2
Partant – Wilfred Salaman, Expérience-2
Partant – Sam Belisle-Springer, Recrue
Partant – David Gauthier, Recrue
Releveur – Keaton Sullivan, Recrue
Releveur – Jack Weinberger, Recrue
Releveur – Tasker Strobel, Recrue
Releveur/Partant – Kenny Pierson, Recrue
Releveur/Partant – Damon Ellis, Recrue

Entraîneurs
Gérant – Matthew Rusch
Entraîneur des lanceurs – Kyle Lafrenz

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

RallyX Nordic présente le nouveau BIO RACING 100% carburant dans la première étape vers un avenir sans fossile


Une grande partie du réseau nordique du RallyX sera alimentée par un nouveau carburant de pointe en 2021
Le biocarburant renouvelable P1 Racing surpasse les alternatives aux carburants fossiles sans frais supplémentaires
Série travaillant pour réduire l’empreinte carbone en ciblant un paddock entièrement exempt de fossiles
Le RallyX Nordic présenté par Cooper Tyres lancera cette saison un nouveau biocarburant hautement performant, produit de manière durable, grâce à un partenariat innovant avec P1 Racing Fuels, alors que le championnat vise à ouvrir la voie à 100% sans énergie fossile d’ici 2022.

Avec la crise climatique mondiale le problème actuel le plus pressant de la planète et les technologies alternatives de plus en plus répandues dans le sport automobile, RallyX Nordic a travaillé dur pour évaluer la meilleure façon de prendre soin de l’environnement sans compromettre ni les performances ni les spectacles.

En collaborant avec le leader du marché P1 – une entreprise qui entretient des relations étroites avec les organisateurs du championnat et l’instance dirigeante du sport automobile mondial, la FIA, pour être le pionnier des carburants renouvelables depuis 2018 – la série relève une fois de plus la barre.

Après un développement approfondi et des tests de sécurité approfondis, le carburant révolutionnaire P1 Racing BIO RACING 100% a maintenant été approuvé pour une utilisation dans toutes les classes, et non seulement il réduira considérablement l’empreinte carbone de RallyX Nordic, mais il conduira également à une puissance accrue – sans coût. pas plus que le combustible fossile actuel.

En première mondiale pour le rallycross, ce nouveau biocarburant P1 sera obligatoire dans la catégorie Supercar Lites en 2021 – et optionnel dans tous les autres. En 2022, il sera obligatoire dans tous les domaines car RallyX Nordic vise à rendre tous ses événements totalement exempts de fossiles.

Jan-Erik Steen, PDG de RallyX Nordic Promoter, RX Promotion, a déclaré:
«Chez RallyX Nordic, nous avons toujours essayé de garder une longueur d’avance, et nous sommes extrêmement fiers de confirmer l’introduction de ce biocarburant haute performance produit de manière durable en association avec P1 Racing Fuels. Il a fallu beaucoup de développement et de raffinement pour préparer ce nouveau carburant à la course, et nous sommes ravis qu’il puisse être déployé à temps pour le début de la saison à venir.

«Alors que nous n’avons pour le moment rendu BIO RACING 100% obligatoire que dans une seule classe, nous sommes convaincus que les gains de performances sont tels que tous les concurrents choisiront bientôt de l’utiliser. Ce n’est que la première étape d’un plan à plus long terme qui verra toutes les voitures RallyX Nordic rouler avec du biocarburant sans fossile et, en fin de compte, un paddock entièrement sans fossile. »

Martin Popilka, PDG de P1 Racing Fuels, a ajouté:
«Ici, à P1, nous sommes passionnés par le travail vers un avenir plus durable pour le sport automobile et nous nous concentrons depuis un certain temps sur le développement d’un carburant de course entièrement sans fossile pour une utilisation dans des environnements compétitifs.

«Il y a une stigmatisation autour des biocarburants selon lesquels ils ne fonctionnent pas aussi bien que les combustibles fossiles, mais les données prouvent que c’est complètement faux. Ce que nous avons produit pour RallyX Nordic est le premier carburant entièrement renouvelable au monde qui ne comporte aucun composant à base de fossile, sans avoir à faire de sacrifices sur le front des performances – en effet, de récents tests dynamométriques ont montré que BIO RACING 100% génère réellement plus de puissance, ce qui en fait un gagnant-gagnant pour tout le monde.

La prochaine campagne du RallyX Nordic reprendra vie avec un doublé danois à Nysum les 1er et 2 mai, avant de se rendre en Suède pour un autre doublé sur le circuit emblématique de Höljes les 13 et 16 mai. Un nouveau match à double tête suit à OuluZone, près du cercle polaire arctique en Finlande, les 5-6 juin avant la fin de l’action et les titres sont décidés à Arvika en Suède au cours d’un week-end à enjeux élevés à un seul coup le 13- 15 août.

Calendrier nordique du RallyX 2021

1er et 2 mai Ronds 1/2 Nysum, Danemark RallyX Nordic uniquement
13-16 mai Ronds 3/4 Höljes, Suède Championnat nordique et suédois RallyX
5-6 juin Tours 5/6 OuluZone, Finlande RallyX Nordic uniquement
13-15 août Ronde 7 Arvika, Suède Championnat nordique et suédois RallyX

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)