Grönholm contre-attaque pour battre Kristoffersson et Rytkönen au sixième tour alors qu’OuluZone livre un drame épique


Grönholm remporte la troisième victoire de la saison en RallyX Nordic
Le leader des Supercar Lites, Hallman, double
Les cours de soutien produisent un après-midi d’action époustouflant
La campagne se termine à Arvika, en Suède (13-15 août)
Niclas Grönholm a pris sa revanche sur Johan Kristoffersson en remportant la 6e manche du RallyX Nordic présenté par Cooper Tires Championship à OuluZone, Finlande (6 juin).

Grönholm semblait prêt à remporter le match aller du double de ce week-end avant de subir une crevaison lors de la finale de la 5e manche – permettant à Kristoffersson d’hériter de la première place – mais il n’y a pas eu une telle malchance cette fois-ci puisque le Finlandais a pris le butin à domicile.

Tommi Hallman a dirigé une promotion SET 1-2 en Supercar Lites alors que le leader des points de la catégorie a remporté sa quatrième victoire de la saison, tandis que Tomi Rakkolainen a profité des difficultés des prétendants au championnat pour remporter un succès surprise dans un CrossCar/ Finale du karting.

Marcus Norman s’est imposé en Open 2WD après que les meneurs Simon Tiger et Tuomas Venäläinen aient tous deux été exclus tandis que le champion en titre de CrossCar Junior Alex Gustafsson a décroché sa troisième victoire de la campagne pour réduire l’écart sur Lukas Andersson au classement général.

Alors que tous les pilotes de toutes les classes doivent abandonner leur série de points le plus bas avant la finale de la saison, il y a tout à jouer lorsque le championnat nordique RallyX se terminera à Arvika, en Suède (du 13 au 15 août).

La supercar

Niclas Grönholm a montré sa classe avec une performance dominante dans la catégorie Supercar à OuluZone, mettant de côté un samedi frustrant pour marquer de son empreinte la sixième manche.

L’as finlandais, qui menait la finale du Round 5 avant de subir une crevaison, avait l’air d’un homme en mission lorsqu’il a signé le meilleur temps du week-end jusqu’à présent en Q1 – battant Johan Kristoffersson sur la bonne voie.

Le triple Champion du Monde FIA ​​​​de Rallycross a répondu en remportant la Q2 au volant de sa Volkswagen Polo de Kristoffersson Motorsport, mais la paire a une fois de plus inversé les positions lors d’un double run épique en Q3 dans des conditions radicalement changeantes.

Les deux pilotes ont remporté leurs demi-finales respectives, créant un autre affrontement de haut niveau dans l’épreuve phare, mais Grönholm n’a pas mal tourné et a résisté à la pression intense de Kristoffersson pour l’emporter.

Juha Rytkönen, qui a fait une impression immédiate sur l’étape du World RX avec un podium lors de ses débuts à Kouvola l’année dernière, a obtenu la troisième place à son retour au RallyX Nordic avec l’équipe Betomik Racing, après avoir montré un rythme brillant tout au long du week-end dans sa Ford Fiesta .

Enzo Ide a terminé quatrième pour EKS JC devant Jere Kalliokoski, tandis que Sondre Evjen n’a pas réussi à terminer la finale en raison d’une direction cassée. Cependant, le Norvégien reste devant Fraser McConnell au classement des points après que la direction du pilote Olsbergs MSE se soit également effondrée lors de sa demi-finale – clôturant quelques tours frustrants pour le Jamaïcain.

Grönholm est désormais deuxième du championnat malgré avoir sauté le lever de rideau à Nysum, après avoir gagné trois fois en quatre apparitions, mais le peloton ultra-compétitif des Supercars cherchera à se venger lors de la dernière épreuve de la saison.

Niclas Grönholm a déclaré : « C’était une revanche pour hier, c’était nul. Tout semblait aller dans mon sens hier jusqu’à la crevaison, donc très heureux d’avoir remporté la victoire ici aujourd’hui. J’étais un peu nerveux toute la journée pour être honnête, nous n’avons pas eu de bons lancements et le démarrage à l’intérieur a été vraiment délicat – je pense que c’est le pire endroit sur la grille ! J’ai eu un bon lancement en finale, la voiture calait un peu et je ne pouvais plus la retenir et le lancement de Q3 était un peu pire que ça, trois de nos départs nous avons eu du mal à caler.

« Johan [Kristoffersson] m’a emmené après le premier virage sur les premiers mètres au-dessus de la bosse, mais ensuite je l’ai mis sur les engrenages. Johan était proche dans le premier tour, c’est pareil tout le week-end. Pour moi, le deuxième ou le troisième tour a été le meilleur une fois que les pneus ont atteint leur température. Le premier tour, j’ai généralement été assez prudent, j’essayais d’éviter toute erreur et évidemment de passer prudemment sur la bosse après hier.

« Nous sommes venus ici pour avoir plus de courses à notre actif et pour rivaliser avec Johan et les autres gars de cette série, nous sommes donc très heureux d’avoir gagné et d’avoir plus de temps dans cette voiture. Nous avons beaucoup appris ce week-end, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas et il y a évidemment beaucoup de tarmac ici, il est donc utile de savoir ces choses lorsque les conditions sont similaires à celles-ci.

Supercar Lite

Tommi Hallman a remporté deux victoires sur deux à domicile ce week-end, s’assurant un deuxième maximum consécutif de points en remportant la victoire en Supercar Lites.

L’as de la promotion SET a maintenant remporté quatre manches lors de sa première campagne dans la catégorie et n’a pas encore terminé en dehors des podiums cette saison, faisant constamment preuve d’un superbe savoir-faire et d’un rythme effréné en cas de besoin.

Hallman n’était que troisième plus rapide en Q1 derrière son coéquipier Jonne Ollikainen et le pilote STS RX Simon Olofsson, mais a ensuite pris la tête des feuilles de temps en Q2 et Q3 pour s’assurer le statut de meilleur qualifié.

Le Finlandais a remporté sa demi-finale de plus de quatre secondes, réussissant une excellente passe sur Martin Ekspjuth dans le processus, et a reporté cette forme en finale pour prendre confortablement le drapeau à damier d’Ollikainen – qui appliquait une stratégie de joker alternative pour couvrir du reste du peloton – et Martin Enlund.

Isak Sjökvist a terminé à une quatrième place louable, s’étant montré prometteur tout le week-end à OuluZone, tandis que Casper Jansson a terminé cinquième et Simon Olofsson a complété le top six.

Le principal rival de Hallman au championnat, Nils Andersson, a vécu une journée frustrante, se qualifiant septième mais sortant en demi-finale après avoir échoué à dépasser Sjökvist. Pendant ce temps, les espoirs de titre de Linus Östlund se sont évanouis en raison de problèmes mécaniques persistants qui ont entravé ses performances tout au long de l’événement.

Tommi Hallman a dit :« C’est tout à fait le résultat, encore une fois ! Un grand merci à mon équipe et mes partenaires. Cela a été une saison incroyable jusqu’à présent, et nous n’avons plus qu’une course à disputer, donc j’attends avec impatience.

« Je suis aux anges, car une course à domicile est toujours la plus importante pour un pilote. Gagner les deux courses ici est plus que ce à quoi je m’attendais mais je suis vraiment heureux.

Casting de soutien

La catégorie CrossCar/Crosskart a produit une finale extrêmement dramatique alors que les trois principaux prétendants au championnat ont été impliqués dans des incidents litigieux, laissant la voie libre à Tomi Rakkolainen pour remporter sa première victoire de la campagne.

Le pilote du Team Speedweekend a gardé le nez propre alors que des étincelles ont jailli lorsque Isak Reiersen et Jimmie Österberg ont été impliqués dans une collision avec Jarko Aronen au premier virage. Le drapeau rouge est sorti et le trio n’a pas été autorisé à prendre le redémarrage, laissant le poleman Patrik Hallberg prêt à capitaliser et à prendre la tête du classement général.

Cependant, l’as Max RPM a ensuite été récupéré par Isac Egonsson lors de la reprise de la course, entraînant une exclusion pour ce dernier. Hallberg a boité pendant plusieurs tours avec une suspension cassée, ce qui lui a valu la deuxième place du classement, mais Rakkolainen a été le seul pilote à s’en sortir indemne et a été dûment récompensé par une victoire bienvenue, bien qu’inattendue. Le drame laisse Hallberg, Reiersen et Österberg tous à égalité en tête du classement général des points (après l’abandon du tour le plus bas) avec un seul événement de la saison restant.

Il y avait aussi un feu d’artifice dans la classe Open 2WD alors que le leader du championnat Simon Tiger et le talent local Tuomas Venäläinen ont tous deux été disqualifiés de la finale, s’étant réunis quelques secondes seulement après l’extinction des feux.

Tiger, à la poursuite d’une sixième victoire consécutive cette saison, a été poussé durement toute la journée par son rival finlandais et le duo a pris contact en courant pour décrocher un premier tour dans l’épreuve phare. Tiger a récupéré pour gagner sur la route alors que Venäläinen est tombé en queue de peloton, mais les commissaires ont ensuite exclu les deux, offrant à Marcus Norman une victoire surprise devant Rami Kauttio et Mathias Jansson.

Enfin, Alex Gustafsson a maintenu ses espoirs de titre en CrossCar Junior avec une victoire spectaculaire sur Lukas Andersson. Le champion en titre a été le meilleur qualifié après une victoire en session Q3 et a converti ce rythme en sa troisième victoire de la saison, repoussant le leader actuel du classement par points Andersson et l’impressionnant Rasmus Persson avec une démonstration experte de conduite défensive.

Le RallyX Nordic présenté par Cooper Tires Championship atteint sa conclusion dramatique avec la manche 7 à Arvika en Suède (13-15 août). N’oubliez pas de regarder toute l’action en direct et gratuitement sur la chaîne YouTube de RallyX TV .

Légende photo
ci – dessus: Niclas Grönholm a remporté la victoire Supercar dans la série 6 de la RallyX nordique présenté 2021 par Cooper saison Pneus à OuluZone
sous le haut: Tommi Hallman a poursuivi sa course fantastique pour prendre un sixième podium et une quatrième victoire de la saison en Supercar Lites
ci – dessous la deuxième à gauche : Juha Rytkönen impressionné par une troisième place
En bas à droite : Jonne Ollikainen en a fait une promotion SET 1-2 aujourd’hui lors de son premier week-end RallyX Nordic depuis sa campagne RX Academy en 2019
En dessous de la troisième rangée : CrossCar/Crosskart était aussi compétitif et imprévisible que jamais, le futur vainqueur Tomi Rakkolainen étant le seul pilote à échapper aux dommages ou une pénalité lors de la finale
En dessous de la quatrième à gauche : Martin Enlund a complété le podium Supercar Lites – son deuxième dans la catégorie
En dessous de la quatrième à droite : Simon Tiger a finalement été renversé dans la catégorie Open 2WD avec Marcus Norman se hissant sur la plus haute marche
En dessous de la cinquième rangée : Johan Kristoffersson a terminé deuxième derrière Grönholm, le peloton de chasse n’étant jamais loin derrière
. Alex Gustafsson JC Raceteknik a une victoire bien méritée pour se déplacer dans cinq points de son rival Lukas Andersson
Voici la sixième à droite: Patrik Hallberg était le mieux placé des prétendants au championnat CrossCar / Crosskart, qui sont maintenant tous les niveaux sur des points en route pour la finale de la saison
En dessous de la septième rangée : Jere Kalliokoski est revenu dans le paddock nordique du RallyX pour la première fois depuis 2019 et n’a pas déçu, se rendant aux deux finales au cours de l’événement de deux jour

(André Bouchard: albp@sympatico.ca) (Photos: RALLY X Nordic)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s