DÉDICACE! McConnell bat le champion du monde pour une victoire décisive dans le thriller Nysum


Un as jamaïcain remporte un superbe premier succès alors que la campagne 2021 prend vie
Des batailles à couper le souffle dans toutes les catégories autour du Nysumbanen à grande vitesse au Danemark
Olofsson incomparable en Supercar Lites alors que Reiersen, Andersson et Tiger gagnent également
Toute l’action du deuxième tour de dimanche sera diffusée en direct et gratuitement sur tv.rallyx.se
Fraser McConnell a eu raison de Johan Kristoffersson, triple champion du monde de rallycross FIA, pour sa première victoire en RallyX Nordic présentée par Cooper Tyres à Nysum aujourd’hui (1er mai), alors que la saison 2021 de la série commençait dans un style sensationnel.

La campagne internationale de rallycross a pris vie avec un festin de poignées de porte à porte épiques au Danemark, avec des batailles acharnées dans toutes les classes. Extraordinairement, le triomphe révolutionnaire de McConnell a été réalisé depuis la rangée arrière de la grille – juste l’une des nombreuses histoires spectaculaires sur une journée spectaculaire …

Afficher l’article

Supercar

La candidature de McConnell n’a pas connu le meilleur départ lorsque l’as Olsbergs MSE a été forcé de s’écarter au début de la Q1, mais il a magnifiquement répondu en Q2 pour diriger Kristoffersson à seulement sept dixièmes de seconde de la première place.

Sur les lieux de son premier podium Supercar, le Jamaïcain a progressé confortablement jusqu’à la finale une fois de plus, et un lancement éclair – allié à une bravoure sans faute dans les premiers virages – l’a vu sortir d’un virage chaotique en tête. C’était un avantage auquel il ne renoncerait pas.

À Arvika l’été dernier, McConnell avait menacé de battre Kristoffersson avant de devoir finalement donner le meilleur. Cette fois, il ne serait pas refusé.

« Big up – c’est irréel! » le jeune homme de 22 ans s’est enthousiasmé. «La qualité de ces pilotes est incroyable, mais le niveau d’Olsbergs MSE est incroyable. Nous n’abandonnons jamais, et alors que notre rythme était de haut en bas toute la journée, je lui ai donné tout ce que j’avais. Je fais partie de la meilleure équipe du monde et je cours pour le meilleur pays du monde. Big up tout le monde!

«Je me disais sur la ligne de départ de la finale, même si vous n’êtes que cinquième, vous pouvez toujours le faire. C’est du rallycross – tout peut arriver. Je l’ai gardé net et je savais qu’il y aurait un petit drame au premier virage. Comme Andreas [Eriksson – PDG d’OMSE] me l’a dit, j’ai dû profiter des erreurs des autres gars et c’est exactement ce que j’ai fait. J’ai déjà hâte à demain, mais en ce moment je suis tellement maquillée!

«J’ai besoin de FaceTime à tout le monde à la maison et de voir ce qu’ils disent, mais je suis sûr que ma mère pleure et que mon père est extatique. Le reste de la population du pays m’a soutenu et je suis très fier de les représenter et de faire ce que je fais.

«Le soutien que j’obtiens … je ne peux pas vous dire à quel point cela compte pour moi et jusqu’où cela peut vous mener dans le sport. Chaque sponsor, aussi petit soit-il, vaut chaque centime. J’essaie de les rendre fiers et j’espère qu’ils seront satisfaits de ce résultat. C’est le début de saison parfait! »

Lors de ses débuts à Nysum, Kristoffersson a terminé deuxième un jour où le Suédois – le pilote le plus dominant de la génération actuelle de rallycross – s’est souvent retrouvé en butte au contact. Une escapade tardive l’a retenu en Q1, mais il est revenu à son meilleur niveau en Q2 et a dûment obtenu les honneurs Top Qualifier (TQ).

Un début de demi-finale animé a vu le joueur de 32 ans perdre face à son héros local Ulrik Linnemann, et c’était une position qu’il ne récupérerait pas par la suite. Cela l’a limité à la deuxième ligne de la grille pour la finale, et ses efforts pour réviser McConnell ont été entravés par le trafic – bien qu’il ait toujours libéré une magie caractéristique de Kristoffersson pour dépasser Sondre Evjen et Linnemann en succession rapide.

Evjen a complété le podium en troisième position lors de son retour en RallyX Nordic, et le Norvégien était dans le rythme toute la journée. Après avoir dominé les chronos en Q1, l’as EKS JC s’est assuré la deuxième place du classement intermédiaire et a remporté sa demi-finale avec une facilité relative. Un autre à concéder du terrain dans les fracas du virage deux en début de finale, il a bien recadré pour finalement prendre le drapeau à damier un excellent troisième.

Andreas Carlsson a bien conduit pour la quatrième place lors de sa première apparition au RallyX Nordic depuis que sa voiture a été dramatiquement engloutie par les flammes à Höljes en juillet dernier, avec Linnemann cinquième et Anders Michalak sixième à ses débuts pour Hedströms Motorsport.

Une mention honorable, quant à elle, devrait aller à Enzo Ide d’EKS JC, qui a sorti un temps formidable du sac en Q3 pour faire tomber Kristoffersson de la première place et ajouter au tour le plus rapide qu’il avait réalisé en Q1. Le Belge a raté de peu la finale après avoir terminé quatrième de la première demi-finale, mais il sera de retour pour se battre à nouveau demain.

Supercar Lites Simon Olofsson était intouchable dans la catégorie Supercar Lites, réalisant un balayage net des temps les plus rapides et un maximum de points avec une performance extrêmement impressionnante. A Nysum en septembre dernier, le Suédois était en tête de l’ordre intermédiaire le jour de l’ouverture uniquement pour que sa candidature au titre se défait par la suite. Cette fois, il n’y aurait pas d’erreur.

En entrant dans la saison, le joueur de 26 ans espérait que sa nouvelle approche plus détendue rapporterait des dividendes et aujourd’hui, cela a porté ses fruits. Olofsson a été impeccable tout au long et a bel et bien jeté le gant à ses rivaux alors qu’il s’efforce de récupérer sa couronne de 2016.

«Je suis vraiment content de ça», a-t-il reconnu. «Nous avons été assez rapides chaque année où nous avons couru ici, mais ce week-end, j’ai une configuration incroyable. La voiture est si facile à conduire, et ce n’est pas simple à réaliser ici au Danemark. J’ai eu un peu de mal avec les virages à Nysum dans le passé, mais aujourd’hui, nous avons eu un très bon feeling et ça a coulé. C’était incroyable. »

Linus Östlund – un autre protagoniste du titre de 2020 – a été le concurrent le plus proche d’Olofsson tout au long et a suivi son compatriote pendant la majeure partie de la journée. Sur les lieux du plus gros accident de sa carrière l’été dernier, l’ancien finaliste du championnat a pris le drapeau à moins de deux secondes de retard en finale pour lancer sa campagne sur un bon départ.

Tommi Hallman était un troisième impressionnant lors de sa première sortie en Supercar Lites après s’être présenté tout au long de la course. Constamment rapide, le Finlandais s’est imposé comme un prétendant infaillible dans la classe monotype très disputée.

Martin Jonsson a réalisé sa meilleure performance en rallycross à ce jour en quatrième position, à moins d’une demi-seconde de la tribune. Le Suédois – moins expérimenté que la majorité de ses adversaires – a réalisé le troisième meilleur temps en Q3 et a remporté la deuxième demi-finale avant d’être pénalisé pour un contact dans le premier virage. Cela n’a néanmoins pas fait briller une excellente journée par ailleurs.

Mats Oskarsson – le pilote le plus âgé du peloton des Supercar Lites à 44 ans – a une fois de plus prouvé que l’âge ne doit pas se lasser en se frayant un chemin vers la cinquième place, Martin Enlund prenant la sixième place après avoir ébloui avec une demi-finale démoniaque depuis l’arrière de la grille.

Nils Andersson a eu la malchance de ne pas atteindre la finale après avoir été forcé à l’écart au début de sa demi-finale, mais une course rapide à travers les étapes de qualification pour la première fois avec Kristoffersson Motorsport laissait entendre une saison beaucoup plus compétitive en perspective pour le Suédois très bien noté. .

L’Américain Lane Vacala a également bien montré lors de ses débuts en RallyX Nordic avec STS RX, et Grégory Fosse – le premier Français à se lancer dans une campagne complète dans le championnat – a affiché une forme nettement améliorée par rapport à son arc de série à Nysum il y a huit mois.

Casting de soutien

Malgré des combats bec et ongles pour le titre tout au long de la saison, le leader régulier de CrossCar / Crosskart Isak Reiersen n’a pas remporté de manche en 2020, mais le Suédois a rapidement rectifié cela aujourd’hui. Après avoir volé un peu sous le radar en Q1 et Q2, l’adolescent EKS JC a décroché le meilleur temps en Q3, se hissant ainsi à la troisième place du classement intermédiaire.

De là, il a dominé sa demi-finale et a profité d’une échappée lente du poleman Nicklas Lucas Jensen en finale pour prendre la tête. Par la suite, il a simplement vérifié.

«J’ai eu beaucoup de mal avec le trafic lors des premières courses de qualification, mais j’ai pris un bon départ en Q3 et les choses se sont beaucoup améliorées par la suite», a déclaré Reiersen. «Notre vitesse a été bonne, mais il y a eu tellement de travail pour arriver à ce point. C’est tellement bon de conclure cela. « 

Patrik Hallberg a finalement dirigé son compatriote le plus proche pour lancer son propre assaut de championnat, Sebastian Enholm terminant troisième. Le Suédois a confortablement établi le rythme des qualifications, mais a été poussé par la recrue inspirée Erik Andersson dans sa demi-finale, puis a perdu du temps après avoir été frappé par Jensen en finale – une indiscrétion pour laquelle ce dernier a ensuite été exclu.

Le vice-champion de l’année dernière, Jimmie Österberg, et l’impressionnant Andersson ont obtenu les quatrième et cinquième places pour la nouvelle équipe Power RX, le jeune Suédois ruinant une erreur au dernier tour qui lui a coûté une place sur le podium.

Le nouveau garçon du RallyX Nordic, Joonatan Ylilammi, était en feu lors des qualifications CrossCar Junior, mais il n’a pas pu rebondir après un mauvais départ en finale qui a propulsé Lukas Andersson à la première place. Lauri Halonen a fait tourner les têtes pour la première fois de la série avec une course rapide vers la troisième.

Simon Tiger a parcouru 2000 km de son domicile à Luleå, dans le nord de la Suède, pour disputer le lever de rideau de la saison, et il rentrera chez lui demain avec au moins un trophée en sa possession après être entré dans l’histoire en tant que premier vainqueur du championnat Open 2WD. . Le pilote BMW a été poussé durement par Mathias Jansson – dont la journée a été pour le moins mouvementée – mais une pénalité pour avoir poussé a finalement élevé Stefan Kristensson au deuxième but.

Demain (dimanche 2 mai), les concurrents du RallyX Nordic recommenceront, avec la diffusion en direct et en clair sur tv.rallyx.se qui débutera à 10h00 CET.

Légendes des images ci-
dessus: BOLT! Fraser McConnell «  emprunte  » une célèbre célébration à un certain sprinter jamaïcain
Ci-dessous en haut: McConnell coupe sous le peloton pour passer de la rangée arrière de la grille à la plus haute marche du podium
En dessous de la deuxième rangée: Simon Olofsson a dominé chaque séance dans Supercar Lites
ci-dessous troisième rangée: La course était aussi divertissante et serrée que les fans de RallyX Nordic en sont venus à s’y attendre
En dessous de la quatrième à gauche: le triple champion du monde RX Johan Kristoffersson s’est battu dur tout au long de la journée et a finalement remporté la deuxième place
En dessous de la quatrième à droite: Isak Reiersen a commencé sa campagne alors qu’il entend continuer avec une victoire sensationnelle
En dessous de la cinquième à gauche:Enzo Ide impressionné pour EKS JC
En dessous de la cinquième à droite: Patrik Hallberg a obtenu le butin du vice-champion CrossCar / Crosskart
En dessous de la sixième rangée: La nouvelle catégorie Open 2WD de 2021 a été un succès instantané
En dessous de la septième à gauche: Sondre Evjen a accéléré à la troisième place sur son Retour du RallyX Nordic
En dessous de la septième à droite: Joonatan Ylilammi a joué lors de ses débuts en CrossCar Junior, terminant deuxième
En dessous de la huitième rangée: les honneurs CrossCar Junior sont allés dans le sens de Lukas Andersson
En dessous de la neuvième à gauche: Martin Jonsson est arrivé à deux pas d’un podium dans sa Supercar la plus compétitive Apparence de Lites à ce jour Ci –
dessous neuvième à droite: La recrue CrossCar / Crosskart Erik Andersson semblait être une chaussure pour un podium avant d’entrer en contact avec la barrière dans le dernier tour
En bas du bas: Linus Östlund a lancé sa campagne pour le titre avec une journée douce et cohérente, culminant à la deuxième place

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s