Eriksson sacré champion alors que ses coéquipiers se hissent à la tribune lors de la finale de la saison

  • Swede ajoute enfin le titre de RallyX Nordic Supercar à son CV en plein essor
  • Son coéquipier McConnell atteint la tribune lors d’un week-end décisif
  • La paire OMSE obtient les deux premières places du classement du championnat
  • De Ridder et Kallio doublent sur les podiums en catégorie Supercar Lites
  • Östlund rend hommage à l’esprit d’équipe et aux efforts de réparation après l’écrasement d’un monstre

Oliver Eriksson a banni les souvenirs des deux derniers RallyX Nordic présentés par les champions du titre de Cooper Tyres le week-end dernier (4-6 septembre), alors que le Suédois accédait à la gloire du championnat dans la catégorie Supercar à Nysum et que ses coéquipiers gonflaient le trophée d’Olsbergs MSE .

Eriksson a été un leader au niveau Supercar en RallyX Nordic ces trois dernières années, mais les finales de la saison ne lui ont pas été gentilles. En 2018, le contact a réduit son défi, alors qu’il était à moins d’un tour du titre de champion en 2019 lorsque l’échec de la suspension l’a envoyé dans les barrières de la Tierp Arena et a brisé ses rêves. Cette fois, il ne serait pas refusé.

Arrivé à Nysum soutenu par une performance difficile de Johan Kristoffersson à Arvika un mois plus tôt et une victoire éclatante lors de ses débuts en Championnat d’Europe FIA ​​de Rallycross à Höljes, le double vainqueur du titre RX2 International Series a maîtrisé les conditions mitigées de samedi pour marquer un maximum de points. . Après avoir dominé les feuilles de temps en Q1 et Q2, il s’est simplement éloigné de ses poursuivants en demi-finale et en finale.

Déjà confirmé en tant que champion à la fin des qualifications de dimanche, Eriksson était sur le point de signer la saison avec un deuxième triomphe consécutif jusqu’à ce qu’il découvre une crevaison qui le fait passer à la troisième place au drapeau à damier. Dans le grand schéma des choses, cependant, cela importait peu, car à ce stade, le travail était terminé.

«Il est temps, n’est-ce pas! a plaisanté le joueur de 21 ans. «En direction de Nysum, l’objectif était clairement de ramener le trophée à la maison cette année. Nous sommes venus si près l’année dernière et l’année précédente pour souffrir de beaucoup de malchance le week-end dernier, mais j’ai essayé d’analyser ce que je pouvais faire de mieux dans ces situations et tout s’est bien passé cette fois.

«Samedi était probablement la journée la plus étrange que j’aie jamais eue en course – il semblait qu’à chaque fois que nous quittions le paddock pour nous diriger vers la pré-grille, il commençait à pleuvoir! Pourtant, nous en sommes sortis plutôt bien dans l’ensemble. Les Q2 et Q3 n’étaient pas parfaits, mais nous en avons fait assez pour assurer la place au TQ, puis la demi-finale et la finale se sont déroulées relativement bien.

«C’est génial d’être champion, mais je pense que je suis triste – le dernier tour ne me passe jamais! Avec la crevaison, la voiture était assez difficile à gérer mais nous avons quand même réussi à la ramener à la maison pour un autre podium. Je dois vraiment le remettre aux garçons et aux filles de l’OMSE – ils ont travaillé si dur toute l’année et méritent totalement ce succès. Je ne peux vraiment pas les remercier assez. Ce titre est pour chacun d’entre eux. « 

Le malheur d’Eriksson lors de la finale de dimanche a été le gain de Fraser McConnell. Pilotant une Ford Fiesta OMSE similaire, le Jamaïcain semblait être le challenger le plus proche de son coéquipier samedi jusqu’à ce que le contact le jette hors de la piste et hors de la compétition, mais il a rebondi le lendemain en se hissant à la deuxième place et à son premier podium en Supercar, ce faisant, s’emparait de la deuxième place du classement du championnat.

«Au départ, nous avons participé à la première épreuve à Höljes en la traitant comme un événement ponctuel en préparation de la saison RX2, mais atteindre la finale nous a fait réévaluer», a révélé le joueur de 21 ans. «Nous sommes ensuite allés à Arvika avec la mentalité que si nous faisions encore bien, nous continuerions vers le Danemark et nous avons évidemment marqué de très bons points là aussi. Pour terminer deuxième du championnat dans le cadre d’un doublé pour l’OMSE, je ne peux pas vraiment demander beaucoup plus.

«Oliver méritait de gagner parce qu’il a conduit incroyablement toute l’année – il était temps qu’il ajoute ce titre à son CV – et j’étais très heureux de terminer sur le podium. Nous avions le rythme pour y parvenir à Arvika et samedi au Danemark aussi, donc c’était bien d’avoir enfin le résultat pour moi et mes sponsors. Ce fut une excellente saison et toute l’équipe OMSE a été incroyable et super serviable à tous égards. Grand à tous. »

Anders Michalak a terminé sa première campagne dans la catégorie Supercar avec une cinquième place au tableau des points. Le Suédois a de nouveau montré de la vitesse à Nysum, mais comme en finale à Arvika, Lady Luck n’était pas de son côté.

Dans la catégorie Supercar Lites, Guillaume De Ridder et Jesse Kallio étaient en forme pour OMSE au Danemark. De retour à l’action pour la première fois en neuf mois, le Belge – qui a terminé parmi les trois premiers du championnat en RX2 en 2017 et 2018 – est venu à un point unique de décrocher le titre 2020 de la série dans un retour sensationnel.

Faisant fi de son récent manque de temps au siège, De Ridder a dominé la journée d’ouverture sur sol mouillé / sec pour établir un avantage de cinq points au classement, mais le trafic lors de la finale de dimanche a vu le titre lui échapper atrocement.

Toujours en course avec un poignet fracturé lors du contact à Arvika, Kallio était également bien dans la chasse, et la troisième place du Finlandais l’a vu rejoindre De Ridder pour gagner une sortie d’essai dans la nouvelle voiture de championnat FIA eRX2. Un double podium a également permis au joueur de 21 ans de remporter le deuxième but du classement de fin de saison du RallyX Nordic.

«En venant ici, honnêtement, je ne m’attendais pas à être aussi rapide tout de suite», a déclaré De Ridder. «J’espérais que nous serions dans le mélange, mais ouvrir la voie samedi était définitivement une surprise. Je savais que ce serait plus délicat sur le sec, car les écarts sont plus étroits et le fait d’être à l’extérieur de la grille pour Q1 ne nous a pas fait de faveur. Lorsque vous perdez du temps tôt dans un domaine aussi compétitif, il est difficile de le récupérer, aussi rapide que vous soyez.

«J’ai tout misé en finale, mais partir de la pole est un tel avantage et Henrik [Krogstad] ne s’est pas trompé – alors félicitations à lui. En fin de compte, j’ai juste perdu trop de terrain derrière [Jimmie] Walfridson et c’était tout.

«Ce n’était pas tout à fait suffisant à la fin, mais je dois être satisfait du week-end dans l’ensemble. J’ai pu rappeler à tout le monde que je suis toujours là et toujours rapide, donc c’était une mission accomplie à cet égard, et ce sera excitant d’essayer la voiture eRX2. Je crois fermement que l’avenir du sport sera électrique, alors maintenant j’ai juste besoin de trouver l’argent pour en piloter un aussi … »

«C’était ma première fois à Nysum, et ce n’était pas facile d’essayer d’apprendre une nouvelle piste avec un poignet fracturé – en particulier avec le temps changeant si fréquemment», a déclaré Kallio. «J’ai probablement roulé un peu trop prudemment samedi, mais nous avons semblé tourner un virage en finale, ce qui était un bon regain de confiance.

«Dimanche était bien meilleur et nous avons eu une bonne vitesse toute la journée. Je n’avais rien à perdre en finale alors je l’ai juste envoyé par l’extérieur au départ, et même si cela n’a pas payé, j’ai dû essayer car ma seule chance de gagner le championnat était de gagner la course. Nous avons réussi à nous battre à nouveau sur le podium, et ce sera cool de conduire la voiture eRX2 – j’ai hâte d’y être.

Linus Östlund était un autre prétendant au titre à l’approche du week-end, assis à seulement deux points du haut du tableau. Le Suédois a maintenu son défi sur la bonne voie avec la quatrième place samedi avant que son monde ne se retourne – littéralement – en Q2 dimanche lorsqu’un affrontement avec son coéquipier Martin Enlund l’a envoyé dans un tonneau spectaculaire à la sortie du joker.

Dans une démonstration inspirante, toute l’équipe d’OMSE s’est immédiatement mise au travail pour réparer les dégâts considérables, aidés par des membres d’autres équipes. Leurs efforts remarquables ont permis à Östlund de revenir sur le circuit pour la Q3, dans laquelle il a étonnamment signé le cinquième temps le plus rapide en se dirigeant vers la quatrième au classement général du RallyX Nordic et la sixième en RX2.

« Quel week-end! » a reconnu le jeune homme de 20 ans. «J’ai déjà roulé sur une voiture de rallycross, mais jamais aussi dur que ça – c’était certainement une course cahoteuse! Nous avons les meilleurs mécaniciens du monde à OMSE, cependant, et ils ont fait un travail incroyable dimanche. Je leur dois à eux et à tous ceux qui ont contribué un énorme «merci». Cela montre simplement que RallyX Nordic est une grande famille et que l’amour et le soutien que j’ai reçus à la suite de l’accident sont tellement importants. »

Martin Enlund a conclu sa première saison de compétition Supercar Lites par une excellente septième au classement RallyX Nordic, survivant au contact par inadvertance avec Östlund pour signer le deuxième temps le plus rapide en Q3 dimanche et atteindre la demi-finale les deux jours.

Niklas Aneklev a progressé jusqu’à la finale pour la deuxième fois alors qu’il continue de faire de grands pas en avant après être passé du deux roues à quatre l’année dernière, tandis que le Français Grégory Fosse a impressionné lors de ses débuts en RallyX Nordic et Supercar Lites, se classant septième dans un mixte difficile. conditions en Q1 samedi en route vers les demi-finales.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s