MATHIEU BETTS SOUS CONTRAT AVEC LES BEARS DE CHICAGO

L’intérêt marqué ces derniers mois envers Mathieu Betts s’est concrétisé aujourd’hui, alors que les Bears de Chicago de la Ligue nationale de football ont mis sous contrat pour trois ans l’ailier défensif de 24 ans du Rouge et Or.

Mathieu Betts- crédit Yan Doublet

(Photo: Yan Doublet)

Le natif de Montréal, qui complète actuellement un baccalauréat en enseignement de l’éducation physique et à la santé, devient le troisième membre de l’histoire du programme d’excellence sportive de l’Université Laval à joindre les rangs d’une formation du circuit Goodell après Sébastien Séjean et Antony Auclair. En 2008, les Rams de Saint-Louis ont ajouté Séjean, un maraudeur, à leur équipe de pratique, l’habillant lors de trois parties présaison. Auclair a pour sa part signé quelques minutes après le repêchage 2017 une entente avec les Buccaneers de Tampa Bay, avec qui il vient de compléter sa deuxième saison à titre d’ailier rapproché.

Scénario identique pour Mathieu Betts, qui n’a pas tardé à trouver preneur sur le marché des agents libres malgré le fait qu’il n’ait pas été repêché lors de la séance de sélection de la NFL qui prenait fin samedi.

« Je n’ai aucune déception de ne pas avoir été repêché. Au début de la journée, le scénario que je m’étais fait dans ma tête était justement de signer un contrat après le repêchage. C’est intéressant parce que j’ai pu moi-même décider dans quelle équipe je pourrais avoir un meilleur apport et contribuer plus rapidement », a déclaré le nouveau membre des Bears. « Chicago est une ville de football avec une grande tradition. J’ai très hâte de me rapporter au camp et contribuer à ce qui sera j’espère une très belle aventure! » a ajouté Betts.

« Les Bears ont démontré de l’intérêt depuis le début », a admis l’agent de Mathieu Betts Sasha Ghavami. « Avant même le East-West Shrine Game, ils s’informaient. J’ai eu des discussions avec eux l’automne dernier. Ils étaient présents à Québec au Pro Day. On a eu des discussions avec quelques autres formations mais dès le départ, on aimait beaucoup Chicago, on trouvait que c’était un bon fit pour Mathieu », a expliqué Ghavami.

L’entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin, qui voit un de ses protégés accéder à la Ligue nationale de football pour la deuxième fois en trois ans, était sans surprise très fier. « C’est une consécration pour le football québécois. Ces joueurs, on essaye de les développer du mieux qu’on peut, mais tout le crédit leur revient, pour leurs sacrifices et leurs efforts. Pour Mathieu, c’est différent d’Antony, puisqu’il est sous les projecteurs depuis le niveau secondaire. Il a réussi à faire tout ça avec classe, intégrité et humilité. Ce sont des valeurs qu’on priorise beaucoup chez nous! »

Mathieu Betts risque d’avoir à changer de position chez les pros. Un défi qui ne l’effraie pas, surtout qu’il pourra apprendre des meilleurs. « Après le repêchage, j’ai discuté avec l’entraîneur des secondeurs des Bears Ted Monachino. Je serai appelé à jouer à la position de secondeur extérieur. Il y aura une certaine adaptation, notamment en couverture de passe, mais rien que je ne suis pas capable de faire. En plus, de côtoyer des joueurs comme Khalil Mack et Leonard Floyd, c’est excitant! C’est très positif pour moi, d’avoir la chance d’apprendre de joueurs de cette trempe. Je souhaite que mon adaptation soit la plus courte possible. Je vais prendre toutes les rétroactions qu’on me proposera pour m’améliorer. »

Rappelons que des dépisteurs de cinq équipes de la NFL étaient venus épier les aptitudes de Betts lors d’un Pro Day le 11 mars dernier au Stade TELUS-UL. Un événement qui faisait suite à la participation de l’athlète de 6’3’’ et 258 livres au East-West Shrine Bowl du 19 janvier aux côtés d’espoirs de la NCAA.

En quatre saisons, Mathieu Betts aura marqué l’histoire du Rouge et Or et du football universitaire canadien. Vainqueur de la Coupe Vanier en 2016 et 2018, il est le seul footballeur de l’histoire à remporter trois ans de suite le trophée J.P. Metras, octroyé au meilleur joueur de ligne au pays. L’ancien des Spartiates du Vieux-Montréal a également inscrit son nom dans le livre des records comme étant le premier étudiant-athlète à rafler quatre prix majeurs en carrière, lui qui avait mis la main sur le prix Peter Gorman offert à la recrue par excellence au Canada en 2015, en plus d’établir une nouvelle marque du RSEQ pour le nombre de sacs du quart avec 35,5. En outre, Betts a été sacré le mois dernier étudiant-athlète masculin par excellence du Rouge et Or, tous sports confondus, pour la troisième année consécutive, du jamais vu dans la riche histoire du programme.

Pour toute demande d’entrevues avec Mathieu Betts, prière de contacter son agent Sasha Ghavami par téléphone (514-898-5593) ou par courriel (sasha.ghavami@hotmail.com).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s