LA COUPE DUNSMORE ÉCHAPPE AU ROUGE ET OR

Malgré un premier quart totalement à son avantage dimanche après-midi au CEPSUM, le Rouge et Or n’a pas été en mesure de maintenir la cadence pendant que les Carabins retrouvaient leur rythme en route vers une victoire de 28-19, qui leur procure une deuxième Coupe Dunsmore consécutive.

La finale de football du RSEQ a encore une fois donné lieu à un duel des plus serrés entre les deux rivaux de toujours. Laval semblait en bonne posture après un quart, ayant pris les devants 10-0. Montréal a toutefois marqué deux touchés au deuxième quart pour prendre une avance qu’il n’aura finalement jamais laissée aller.

Ce qu’ils ont dit
« Le milieu du troisième quart a été difficile pour nous. On a eu de la misère en défensive et on a eu de la difficulté à prendre le rythme en offensive. On était souvent en position de deuxième essai et long, et tu ne peux pas te permettre ça. »

« Alec Poirier s’est blessé au premier jeu du match. On a perdu notre botteur après le troisième quart. Ça a été un match difficile pour nous, mais chapeau à Montréal. »

« On parle souvent entre nous de ne jamais gaspiller une défaite. On va apprendre de ça. Après le match, plusieurs joueurs sont restés (sur le terrain) pour voir ce qui se passe. C’est tôt pour parler de l’année prochaine, mais ces souvenirs vont assurément les alimenter pour les prochaines années. »

« C’est difficile de voir des vétérans quitter. Et ce sera difficile de voir une autre équipe sur notre terrain lors de la Coupe Vanier. »

« Il y a assurément plein de choses à corriger. Une des choses que je veux apprendre, c’est de mieux gérer la pression, de mieux réagir. »

« C’est une partie émotive. J’ai de bonnes pensées pour les vétérans de cinquième ou sixième année, qui ont vécu la défaite de la Coupe Dunsmore en 2019. On voulait passer un message. Ça n’a pas marché aujourd’hui. Crédit à Montréal qui est sorti plus fort que nous. »

L’allure du match
Dès sa première possession, le Rouge et Or a réussi à traverser le terrain. Kevin Mital a mis la touche finale à une poussée de 79 verges en captant la passe de 20 verges d’Arnaud Desjardins pour faire 7-0. Vincent Blanchard a ajouté trois points à cette avance lorsque Laval a repris le ballon, grâce à un placement de 25 verges. Après 15 minutes, c’était 10-0.

Les Carabins se sont approchés à trois points au deuxième quart grâce à une passe de touché de 17 verges captée par Bertrand Beaulieu. Ce même Beaulieu est revenu à la charge avec quelques secondes à jouer à la demie. Cette fois, c’est une course d’une verge qui lui a permis de marquer le majeur qui donnait les devants à Montréal 14-10.

Le Rouge et Or a noirci la feuille de pointage dès son retour du vestiaire sur le deuxième placement du match de Vincent Blanchard, un botté de 32 verges. Malheureusement, Arnaud Desjardins s’est fait intercepter sur la séquence offensive suivante des Lavallois et les Carabins ont transformé ce revirement en séquence fructueuse à l’attaque. Le quart Dimitri Morand s’est amené dans la mêlée pour lancer une passe d’une verge à Paul-Antoine Ouellette. Après transformation, c’était 21-13. Montréal a ajouté un autre majeur avant la fin du troisième quart, sur une passe de 13 verges de Sénécal à Bertrand Beaulieu, encore lui, pour porter son avance à 15 points. Laval a réussi un coup d’éclat à la dernière seconde du troisième engagement. Après deux superbes attrapés de Vincent Forbes-Mombleau de 27 et 15 verges, Mathieu Robitaille s’est amené derrière le centre pour courir les trois verges qui le séparaient de la zone payante. Le botté de Jacob Doucet-Bruyère, appelé à remplacer Vincent Blanchard, blessé, a toutefois été bloqué, si bien qu’à l’aube du quatrième quart, c’était 28-19 Carabins.

Le jeu défensif a primé au quatrième quart. Laval n’a jamais été en mesure d’avancer bien loin en territoire des Carabins, qui ont fermé la porte pour concrétiser leur victoire.

Statistiques à retenir

  • Si l’on ajoute les deux revers encaissés face aux Carabins en saison régulière, c’est la première fois de son histoire que le Rouge et Or perd trois fois au cours de la même saison aux dépens de la même équipe.
  • Laval affrontait Montréal en finale de la Coupe Dunsmore pour la huitième année consécutive. Les deux clubs se sont divisé les honneurs, remportant la bannière du RSEQ à quatre reprises chacun.
  • Le Rouge et Or a maintenant une fiche de huit gains et quatre échecs dans son histoire lorsqu’il affronte les Carabins en finale de conférence.
  • Arnaud Desjardins a complété 24 de ses 33 passes pour 279 verges, une passe de touché et une interception. Il a été victime de quatre sacs du quart.
  • Les Carabins ont dominé le Rouge et Or au sol avec 171 verges contre seulement 56 pour Laval.
  • Vincent Forbes-Mombleau a été le receveur le plus productif du côté du Rouge et Or avec 8 passes captées pour 107 verges.
  • Auteur du premier touché du match, Kevin Mital a cumulé 80 verges en 5 attrapés.
  • Défensivement, la recrue Cristophe Beaulieu a mené l’équipe avec 6,5 plaqués (6 en solo) en plus de rabattre une passe.
  • Une autre recrue, William Quenneville, a bien fait avec 1,5 sac du quart.
  • (André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s