COUPE VANIER CANADA VIE: LE ROUGE ET OR CHAMPION POUR LA 11E FOIS!

Le ROUGE et OR Football de l’Université Laval a démontré tout un caractère, en remportant la Coupe Vanier pour une onzième fois, en triomphant des coriaces Huskies de la Saskatchewan, par le compte de 30 à 24. Il s’agit d’un moment historique pour les Lavallois et pour les fans qui ont suivi l’équipe dans les circonstances!

En fait, c’était l’égalité 3-3 après un quart puis 17-17 à la demie, mais la troupe de Glen Constantin a pris l’ascendant grâce aux cinq placements de Vincent Blanchard, un record de la Coupe Vanier, et un touché sur un jeu surprise à la porte des buts, lorsque le receveur Kevin Mital a lancé une passe de touché à David Dallaire au quatrième quart.

Auteur de 8 attrapés pour des gains de 142 verges, Kevin Mital a reçu le trophée Ted Morris du joueur offensif du match. Le secondeur Charles-Alexandre Jacques pour sa part reçu le trophée Bruce Coulter du joueur défensif du match, lui qui a cumulé 5,5 plaqués, soit 1 en solo et 9 assistés.

L’allure du match
Les Huskies ont frappé les premiers lors d’une séquence offensive de 71 verges. La défensive lavalloise s’est toutefois levée au bon moment, limitant les dégâts à un placement de 20 verges de David Solie. Le Rouge et Or a répliqué de la même façon dès la séquence suivante. L’attaque a franchi 67 verges et Vincent Blanchard a réussi sa frappe de 15 verges pour créer l’égalité 3-3.

Ce sont des touchés que les deux équipes se sont échangé en début de deuxième quart. D’abord, Mason Nyhus a lancé une passe de touché de 3 verges à Everrett Iverson. Puis, Kalenga Muganda a lui aussi eu besoin de 3 verges pour courir jusque dans la zone des buts pour le premier majeur de sa carrière universitaire qui ramenait tout le monde à la case départ, 10-10.

Le Rouge et Or a pris les devants sur un bon vieux rouge lors du botté d’envoi suivant de Vincent Blanchard, mais les Huskies ont traversé le terrain à nouveau, complétant le travail sur une passe de 3 verges de Nyhus à Rhett Vavra qui a redonné une avance de 17-11 à la Saskatchewan. Blanchard s’est chargé de ramener le Rouge et Or dans le match grâce à deux placements. Un de 28 verges, puis alors que le temps expirait, le deuxième plus long placement de l’histoire de la Coupe Vanier, une frappe de 49 verges qui a fait 17-17.

C’est encore une fois grâce à son botteur que le Rouge et Or a repris les devants au troisième quart. Le quatrième placement de Vincent Blanchard sur une courte distance de 10 verges, a porté le pointage à 20-17. Le joueur par excellence au pays a ensuite fait de la magie au quatrième quart. Après avoir provoqué une pénalité dans la zone des buts qui a donné un premier jeu à la ligne de 1 des Huskies, Kevin Mital a reçu directement la remise avant de lancer le ballon à David Dallaire laissé fin seul. Ce jeu surprise a donné une avance de 10 points au Rouge et Or, 27-17.

Les Huskies ont ensuite menacé sur deux séquences de suite. La défensive lavalloise a réussi un coup d’éclat lors de la première, alors que Félix Petit a intercepté Mason Nyhus dans la zone des buts.

Nyhus a pris sa revanche quelques minutes plus tard, complétant une poussée de 51 verges par une passe de 3 verges à Daniel Wiebe.

Après transformation, c’était Laval 27, Saskatchewan 24 avec moins de 5 minutes à faire au match. Vincent Blanchard, encore lui, a ajouté trois points d’assurance au Rouge et Or grâce à son cinquième placement du match avec 1:56 à jouer.

Statistiques à retenir

  • Le Rouge et Or, qui en était à sa 13e participation à la finale de la Coupe Vanier à la 26e saison de son histoire, a maintenant une fiche de 11-2.
  • De ces 13 duels, trois étaient contre la Saskatchewan. Laval a maintenant une fiche de 3-0, après les victoires de 13-8 en 2006 et 7-1 en 2004.
  • C’est la 2e défaite en autant d’années pour les Huskies à la Coupe Vanier, eux qui avaient perdu 27-21 contre Western en 2021 au PEPS. Ils ont maintenant une fiche de trois victoires et huit défaites, et leur dernière conquête remonte à 1998, alors qu’ils avaient vaincu Concordia 24-17.
  • Les 5 placements de Vincent Blanchard égalent un record de la Coupe Vanier co-détenu par Boris Bede (2013) et Christopher Milo (2010) du Rouge et Or, Frank Jagas (1994) de Western et Greg Vavra (1983) de Calgary.
  • Dans l’histoire de la Coupe Vanier, un seul botteur a réussi un placement plus long que celui de 49 verges de Vincent Blanchard au deuxième quart. En 1995, Brian Mlachak des Dinos avait converti une tentative de 50 verges dans une victoire de 54-24 de Calgary sur les Mustangs de Western.
  • Arnaud Desjardins a complété 27 de ses 36 passes pour des gains de 397 verges.
  • Le vétéran Antoine Dansereau-Leclerc a brillé avec 8 attrapés pour des gains de 119 verges.
  • Pour un deuxième match de suite, Kalenga Muganda a mené les siens avec 76 verges au sol.
  • Défensivement, Maxym Lavallée a obtenu 7,5 plaqués (7 en solo), un sommet d’équipe.
  • En somme, une belle victoire d’équipe et à n’en pas douter le Rouge et Or a su être opportuniste et a pu saisir l’occasion au bon moment. Encore une fois, il a démontré une fois de plus qu’il savait gagner au sous l’habile direction de l’imbattable GLEN CONSTANTIN!
  • (André Butch Bouchard: albp@sympatico.ca)
    • (Collaboration: Communications ROUGE et OR)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s