Une remontée tardive propulse Bursey en tête de l’Omnium Placements Mackenzie

Fortin-Simard au plus fort de la lutte

Blair Bursay, meneur de la deuxième ronde

Blainville, 30 juillet 2021 — Blair Bursey s’est battu dans des conditions venteuses vendredi après-midi au Club de golf Le Blainvillier et a terminé le premier neuf à +1. Cependant, les choses se sont inversées sur le deuxième neuf, car le natif de Gander, Terre-Neuve, a réussi un aigle sur le deuxième trou à normale 5, avant d’ajouter trois autres oiselets à sa carte. L’excellente fin de sa deuxième ronde lui a permis de reprendre les commandes de la compétition, à -10, à mi-chemin du tournoi. Il devance Keven Fortin-Simard par deux coups.

« J’ai laissé la ronde venir à moi naturellement », a déclaré Bursey sur la façon dont il a traité sa journée. « Je n’ai pas vraiment commencé à mettre de la pression, je suis simplement sur une bonne lancée. J’ai su tirer profit des trous qui étaient à l’abri du vent.»

Bursey a enchaîné deux rondes solides dans des conditions météorologiques très différentes après avoir enregistré un 66 jeudi sous la pluie.

« C’est évidemment bon pour la confiance », a déclaré Bursey. « Lorsque la météo change, cela peut nécessiter des compétences différentes, que ce soit mentalement ou physiquement ».

Jouant dans sa province natale, Fortin-Simard a réalisé huit oiselets, contribuant à une ronde de 67 (-5) pour le natif de St-Prime.

La ronde a été un peu en dents de scie pour l’homme de 35 ans, puisqu’il a réalisé quatre oiselets et deux bogeys au cours des six premiers trous, avant de finalement réussir la normale au septième.

« Oui, c’était un peu le bordel », plaisante Fortin-Simard. « Jeudi, j’ai eu un swing facile, mais aujourd’hui, ça m’a pris un peu plus de temps. Mais j’ai bien roulé la balle et j’ai gardé mon calme. »

Ayant pris son départ dans le premier groupe de la journée, Fortin-Simard a profité de conditions calmes, réussissant à afficher un score assez bas avant que le vent ne se lève de manière significative dans un après-midi plus agité.

« Je préfère la pluie qu’on a connue jeudi après-midi combinée à la belle matinée que nous avons eue plutôt que d’avoir à affronter le vent de cet après-midi. Mais une chose est sûre, le parcours va certainement se jouer un peu différemment pendant le week-end, c’est donc une chose à surveiller. »

Marc Casullo, d’Aurora, en Ontario, a bien joué pour une deuxième journée consécutive, affichant un score de 70 (-2), ce qui le place au troisième rang, à quatre coups de Bursey, avant les rondes du week-end.

« Pour moi, il s’agissait simplement de me démarquer le plus tôt possible, de faire quelques oiselets, puis le deuxième neuf a été très venteux, alors il fallait s’accrocher et s’assurer de frapper de bons coups de départ », a déclaré Casullo. « Personnellement, j’ai un style de jeu très positionnel et ce parcours me permet de le faire; je crois que tout le monde doit jouer du même endroit. »

La meilleure carte de pointage d’un Québécois, outre Fortin-Simard, a été remise par Brandon Lacasse de Châteauguay ayant terminé la deuxième ronde à égalité au 9e rang à un coup sous la normale, soit 9 coups derrière le meneur. Il s’agit pour Lacasse d’un coup de mieux que la veille lors de cette 2e ronde composée de 4 oiselets contre 3 bogueys. Il aura beaucoup de travail pour rattraper Bursey.

Sonny Michaud (E) qui se classe à égalité au 14e rang ainsi qu’Étienne Brault (+1) et Yohann Benson (+1) au 21e rang seront également des rondes de la fin de semaine tout comme huit autres golfeurs du Québec ayant résisté à la coupure. Louis-François Charpentier, positionné au 24e rang (+2), est le seul golfeur amateur ayant résisté au couperet.

La troisième ronde débutera ce samedi matin à 7 h 30 (HNE).

Faits saillants

Le couperet est tombé à 149 (+5) et 57 joueurs se sont qualifiés pour le week-end.

Les cinq premiers joueurs de la liste de points finale seront membres du Circuit de la PGA en 2022. Le meilleur joueur obtiendra un statut complet sur le circuit Mackenzie 2022, tandis que les ceux qui termineront de la deuxième à la cinquième places sur la liste de points recevront un statut conditionnel sur le circuit Mackenzie 2022, ce qui leur permettra de participer à la première série d’événements avant le remaniement.

Les deux seuls joueurs à avoir joué des rondes consécutives dans les 60 pour commencer l’Omnium Placements Mackenzie sont les deux premiers au classement : Blair Bursey et Keven Fortin-Simard. Quatre autres joueurs ont affiché deux rondes sous la normale : Marc Casullo, Chris Wilson, Brendan Leonard et Jesse Smith.

Le meilleur joueur non canadien après 36 trous est Vaita Guillaume, de la Polynésie française. Il a fait suivre son score de 75 (+3) par une ronde de 69 (-3) pour se retrouver à égalité au 14e rang. Il est le meilleur non-Canadien au tableau des meneurs.

Vaita Guillaume a joué pour la dernière fois sur un circuit affilié au PGA TOUR en 2017, où il a terminé 63e à l’ordre de mérite final. Guillaume, qui a joué au sein d’une équipe de golf universitaire aux États-Unis, à l’Université Campbell en Caroline du Nord, a également connu l’action du PGA TOUR Latinoamerica, du Mackenzie Tour et du PGA TOUR.

L’ancien joueur du Canadiens de Montréal Donald Audette a raté la coupure. L’amateur a terminé à +13 avec des rondes de 79-78.

La plus grande amélioration d’une ronde à l’autre revient à David Byrne. Après un début décevant de 75, il a réduit son score de huit coups grâce à sa deuxième ronde de 67. Il est seul en huitième place.

Citations

« C’est vraiment difficile d’enchaîner une très bonne ronde comme celle que j’ai faite [jeudi] avec une autre. Donc, quand ça arrive, je suis vraiment conscient de laisser les choses venir à moi plutôt que d’essayer de foncer à chaque drapeau. » – Blair Bursey

(Photo: Roger Lauzon)

« C’était compliqué aujourd’hui. Par moments, le vent nous forçait à utiliser un bâton qu’on n’utilise pas en temps normal. Je suis content d’avoir fini de jouer tôt dans la journée. » – Marc Casullo

« Je ne savais même pas que j’avais réussi huit oiselets aujourd’hui. Je n’ai fait que prendre un trou à la fois et je me suis contenté de frapper un coup à la fois. Je sais que c’est un peu cliché à dire, mais cela semble avoir bien fonctionné aujourd’hui. » – Keven Fortin-Simard

« C’est pour cela que je continue à faire des compétitions, pour me donner la chance de jouer parmi les leaders le week-end. Il n’y a rien de mieux que de jouer au golf et de sentir la pression et l’adrénaline. » – Keven Fortin-Simard

Conditions météorologiques de la deuxième ronde :

Partiellement nuageux et frais. Maximum de 18 C). Vents de 11 km/h. Les rafales dans l’après-midi ont atteint 28 km/h.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s