La commission de coordination du CIO salue les progrès accomplis par Beijing 2022

La commission de coordination du Comité International Olympique (CIO) pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 à Beijing a salué aujourd’hui (9 juin 2020) les progrès accomplis par le comité d’organisation de Beijing 2022 alors que les préparatifs pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver se poursuivent.
Les membres de la commission de coordination, auxquels se sont joints des représentants des Fédérations Internationales de sports olympiques et d’organisations paralympiques, ont rencontré les dirigeants du comité d’organisation de Beijing 2022 par vidéoconférence pour faire le point sur le travail accompli depuis la dernière réunion de la commission tenue en juillet dernier.

Conscients des difficultés causées par la pandémie de COVID-19 en Chine ces derniers mois, les membres de la commission ont témoigné leur solidarité à sa population. S’exprimant à l’issue de la réunion, le président de la commission de coordination du CIO, Juan Antonio Samaranch, a déclaré : « La Chine a traversé une période incroyablement difficile au cours des derniers mois – nos pensées vont à toutes les personnes touchées. Nous sommes heureux de constater une amélioration significative de la situation en Chine, permettant au comité d’organisation de retrouver des conditions de travail presque normales. Malgré ces circonstances uniques, Beijing 2022 a continué à franchir des étapes clés, ce qui démontre la détermination des organisateurs à offrir une scène parfaite aux meilleurs athlètes d’hiver du monde dans un peu moins de deux ans. »

Et d’ajouter : « Non seulement nous avons constaté des progrès importants s’agissant des sites, mais les efforts des organisateurs pour inciter des millions de personnes à pratiquer les sports d’hiver sont aussi encourageants. Ces actions s’inscrivent parfaitement dans le droit fil de l’Olympisme et des convictions du président du CIO, Thomas Bach, à savoir que « le sport et l’activité physique apportent une grande contribution à la santé ». Nous nous réjouissons de poursuivre notre étroite coopération avec l’équipe de Beijing 2022 pendant ce qui sera une période cruciale de préparation au cours des prochains mois. »

Le vice-président exécutif de Beijing 2022, Zhang Jiandong, a pour sa part confié : « Après l’apparition de la COVID-19 et en suivant les recommandations et les exigences du gouvernement chinois, Beijing 2022 a non seulement donné la priorité à la prévention et au contrôle de la pandémie, mais s’est également concentré sur les préparatifs des Jeux afin de garantir que la construction des sites puisse reprendre dès que possible. Le comité d’organisation a aussi pris des mesures pour améliorer sa gestion, sa planification générale et sa coordination pour la livraison des Jeux. Grâce à ses méthodes de travail novatrices, Beijing 2022 a organisé une série d’événements par vidéoconférence, dont la réunion mondiale des diffuseurs, l’atelier des partenaires et une journée portes ouvertes du Comité National Olympique (antenne régionale). »

Au cours de la réunion, Beijing 2022 a confirmé que commençait désormais la phase mise en service opérationnelle. Afin de lutter contre les défis posés par la pandémie mondiale, les organisateurs élaboreront des plans pour renforcer encore davantage la communication et la coopération avec le CIO, le Comité International Paralympique (IPC) et les parties prenantes du Mouvement olympique. L’équipe de Beijing a par ailleurs insisté sur son intention de suivre de près et d’examiner attentivement le contexte mondial, d’adapter ses stratégies en conséquence, de renforcer la coordination globale, de faire face aux risques et aux défis rencontrés et de tout mettre en œuvre pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver à Beijing en 2022.

L’état d’avancement des sites a été l’un des nombreux points abordés lors de la réunion. Les membres de la commission de coordination ont été heureux d’apprendre les progrès s’agissant des villages olympiques et paralympiques, et il a été confirmé qu’une partie du village de Yanqing devrait être achevée d’ici la fin de l’année.

Les membres de la commission ont également salué la fin des travaux le 27 mai du premier site d’entraînement en salle, la « Ice Jar », situé dans la zone de compétition de Beijing. Cette installation comprend deux patinoires aux normes internationales, l’une pour le patinage de vitesse sur piste courte, qui servira aussi de lieu d’entraînement pendant les Jeux, et l’autre pour le curling. Elle apportera une contribution majeure au développement des sports d’hiver dans la ville, du niveau amateur au niveau élite. Cette installation est en outre un formidable exemple du plan de durabilité de Beijing 2022, publié le mois dernier. Les deux patinoires utiliseront des systèmes de réfrigération qui réduisent considérablement les émissions de carbone, par rapport aux méthodes de réfrigération traditionnelles, tout en améliorant l’efficacité de la fabrication de la glace.

Le point a par ailleurs été fait sur l’état d’avancement des travaux dans le centre national de glisse et le centre national de ski alpin, qui seront tous deux achevés cette année. Outre des épreuves olympiques, ces deux installations accueilleront à l’avenir des compétitions sportives nationales et internationales. Ces centres joueront également un double rôle pour le développement des sports d’hiver. Ils seront non seulement ouverts au grand public, mais ils serviront également de bases d’entraînement aux équipes chinoises.

Le centre national de glisse se prépare d’ores et déjà à accueillir des élèves du primaire et du secondaire dans le cadre des programmes d’initiations sportives qui seront organisés aussi bien avant qu’après les Jeux Olympiques d’hiver de 2022. Quant au centre national de ski alpin, il proposera également des activités qui se pratiquent l’été, telles que l’escalade et le VTT, se transformant ainsi en complexe sportif quatre saisons.

Ces installations ne sont que deux des nombreuses infrastructures qui aideront le comité d’organisation de Beijing 2022 à concrétiser son ambition, à savoir familiariser 300 millions de ses concitoyens à la pratique des sports d’hiver. Dans le cadre de ce projet, et afin de faire face aux restrictions imposées par la pandémie de COVID-19 s’agissant de l’utilisation des sites sportifs, des séances en ligne « Skate to 2022 » et des mini-cours d’initiation aux sports d’hiver ont été organisés via les sites web et les plateformes des diffuseurs chinois, réunissant plus de 12 millions et 1,7 million de participants respectivement.

Pour ce qui est de l’héritage, toutes les parties prenantes ont pris acte de la conjoncture actuelle au niveau mondial, de l’impact de la COVID-19 sur le secteur du sport dans son ensemble et des défis que Beijing 2022 doit relever dans le cadre des préparatifs des Jeux.

Il a en outre été noté que la situation s’agissant des déplacements des athlètes, des officiels et des experts internationaux à destination de la Chine devra faire l’objet d’un suivi attentif et que des mesures correctives devront être adoptées si les restrictions imposées devaient occasionner des désagréments, notamment dans le cadre des procédures de contrôle et d’homologation des sites. Il ressort également des dernières données communiquées en lien avec la gestion des personnes que le comité d’organisation de Beijing 2022 a déjà reçu plus de 800 000 candidatures de volontaires pour les Jeux.

La commission d’évaluation a par ailleurs été informée de l’analyse menée actuellement par Beijing 2022 en lien avec le report des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 à 2021. Le comité d’organisation tient à éviter tout conflit entre ses principaux livrables, notamment ceux dont l’échéance est prévue durant l’été 2021, et les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

En vue des mois chargés qui les attendent, le CIO et Beijing 2022 se sont engagés à poursuivre leur fructueuse collaboration dans le but de limiter l’impact éventuel du report de Tokyo 2020 et de tirer parti de toutes les opportunités susceptibles d’optimiser l’organisation des Jeux à Beijing en 2022.

En dépit de la situation sans précédent que constitue la tenue à six mois d’intervalle de deux éditions des Jeux, toutes les parties prendront l’engagement de travailler en étroite coopération afin de mettre à profit les perspectives qui s’offriront à elles et de relever les défis auxquels elles seront confrontées en adoptant une approche optimale (« Peak to Peak »), de Tokyo à Beijing.

Parmi les autres points couverts durant la réunion d’une heure, citons les services aux Jeux, les solides progrès accomplis au niveau de la procédure de recrutement des volontaires et du parrainage, et enfin les activités culturelles et les initiatives destinées à mobiliser la population.

(André Bouchard: albp@sympatico.ca)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s